Opinions & Humeurs: Australie: Apprendre des autres

International · · Commenter

 

Ça fait des années que le leadership touristique en Australie performe comme une horloge suisse. S’inspirer de leurs stratégies, de leur maîtrise parfaite sur les connaissances des clientèles et de leur mise en marché directe ou via les réseaux de distribution est un incontournable pour toute destination ou même entreprise privée.

Destination Canada et Tourisme Québec possèdent des banques de données utiles que l’on devrait tout le temps considérer pour mieux performer, mais disons que les Australiens ont le sens du travail concis…

Voyez par exemple les principaux facteurs de motivation pour choisir une destination selon les marchés (source: Tourism Australia, Consumer Demand Project, 2016). Notre message à titre de destination ou à titre de PME devrait TOUJOURS tenir compte de ces simples facteurs clés:

  • La sécurité est encore et sera pour longtemps le facteur numéro 1. Il faut rappeler à tous nos clients potentiels que le Québec et le Canada sont les paradis de la tranquillité avec des taux de criminalité et d’attentats exceptionnellement bas (autant qu’en Corée du Nord, mais pas pour les mêmes raisons)…

  • Bizarrement, seuls les Français, ces joyeux lurons, ne placent pas la sécurité comme principal facteur? Sont-ils à ce point maintenant habitués aux attentats dans leur pays? Pour eux c’est le rapport qualité/prix le plus important… contrairement aux Américains et aux Chinois! On s’entend alors que l’approche marketing doit se moduler en conséquence: on ne vend pas «un prix» aux Américains, contrairement aux Français…

  • Notez que les Français sont les seuls (avec les Canadiens et les Britanniques) à mettre une telle importance sur l’Histoire et le patrimoine avant de choisir une destination. Dieu sait qu’au Québec, avec notre histoire commune et les Autochtones, on peut les satisfaire…

  • Autre surprise française: contrairement à tous les autres marchés, l’absence de la bouffe comme facteur de choix! Sont-ils à ce point satisfaits de leurs exceptionnelles tables chez eux et n’ont aucune attente en ce sens durant leurs voyages internationaux?

  • Et tel que je l’ai souligné depuis quelque 2 ans déjà, l’importance disproportionnée sur les autres marchés prioritaires pour le Québec du bien manger, bien boire, surtout à saveur locale.

  • Les Canadiens et les Britanniques sont les seuls à ne pas prioriser l’importance d’un environnement naturel exceptionnel.

Comment attirer les Canadiens

Les Américains?

Les Francais?

Les Britanniques?

Les Allemands?

Les Chinois?


Chronique : Opinions & Humeurs, Jean-Michel Perron

Twitter

Nominations

Bruno Leclaire nommé chef de la direction des systèmes d'information de Transat

Transat annonce la nomination de Bruno Leclaire au poste de chef de la direction des systèmes d'information (DSI) et des solutions numériques, avec effet le 1er novembre. M. Leclaire succèdera à Michel Bellefeuille, qui occupait cette fonction depuis huit ans et qui prendra une retraite active le 31 décembre prochain.

Bruno Leclaire s'est joint à Transat en 2015 en tant que vice-président, Commerce électronique et chef, Solutions numériques. À ce titre, il est en charge de la stratégie numérique de Transat, y compris la distribution en ligne B2C, la gestion de la relation client (CRM), le marketing en ligne et la mobilité. Le cumul de ses fonctions actuelles et de ses nouvelles responsabilités à la DSI amènera M. Leclaire à piloter l'ensemble des grands projets technologiques de la Société.

Après avoir co-fondé Jobboom en 2000, Bruno Leclaire a occupé divers postes de direction, notamment chez Transcontinental et Québecor Média, ce qui lui a permis de développer une vaste expérience en technologies numériques et en commerce électronique.

M. Leclaire détient un baccalauréat en technologie de l'information à l'Université de Sherbrooke.

Voir toutes les nominations