Opinions & Humeurs: Les 7 Québécois

· · Commenter

Chronique Jean-Michel Perron, Illustration - Ray Lengelé - Carayboo. 

Très heureux dans le moment présent, consensuel avec le gros bon sens, grand parleur/petit faiseur, peur de l’échec, esprit de clocher, créatif et fier. Voilà les caractéristiques de qui nous sommes et ce qui nous différencie des autres sur la planète.

La sortie récente du livre « Le  Code Québec » est le portrait le plus complet des Québécois depuis la publication en 1978 des «  36 cordes sensibles des Québécois » de Jacques Bouchard et en 1974, « Les Québécois » de Marcel Rioux.

Petite anecdote du livre : Les auteurs ont consulté certains leaders dont Gilbert Rozon, qui vient entres autres constater comment les Québécois s’appuient sur l’État et comment l’industrie touristique est déresponsabilisée: « …Je me suis récemment retrouvé avec 32 leaders de l’industrie touristique qui s’attendaient à ce que le gouvernement trouve des solutions à leur entière satisfaction et en payant pour tout, alors qu’eux n’assumeraient aucune responsabilité… ». Je suis tout à fait d’accord avec M. Rozon, tout en constatant que Juste Pour Rire a reçu, au fil des ans, des millions de dollars en « subventions/solutions » des gouvernements… tout un contraste avec le pionnier Guy Drouin, du Village des Sports/Calypso, qui vient de nous quitter et qui a toujours développé ses projets sans support gouvernemental. Deux modèles d’affaires différents, faut croire.

Les attributs québécois présentés par « Le Code Québec » viennent expliquer nos paradoxes: On est heureux mais on chiale souvent; on discute beaucoup mais on évite les vrais débats; on est préoccupé par l’environnement mais on pollue tellement; on est accueillant face aux touristes mais mal à l’aise face aux immigrants; on tient à notre langue française mais on la charcute… Moi, je m’y reconnais parfaitement. Vous?

Comme la clientèle québécoise est notre principale clientèle touristique surtout en régions, pour quiconque souhaite mieux performer en mise en marché, la lecture de ce nouvel ouvrage très documenté est nécessaire parce qu’on est en 2016, comme dirait l’autre. Conjuguez ces données avec celles socio-démo (éducation, revenus, etc.) et comportementales en tourisme des Québécois, vous allez là tous les éléments pour comprendre et mieux solliciter les Québécois.

L’ouvrage dépeint géographiquement 7 sous-groupes de Québécois avec des comportements et des valeurs distinctives :

  1. Insulaires de l’ouest de l’île de Montréal : Canadiens, et le français n’est pas leur 1re langue
    1. Compétitifs
    2. Travailleurs
    3. Ouverts sur le monde
    4. Entrepreneurs
  2. Insulaires sociaux-démocrates de l’est de Montréal
    1. Vivent seuls
    2. Instant présent
    3. Moins stressés
    4. Économisent peu
    5. Ne respectent pas les traditions
    6. Plus optimistes
  3. Les navetteurs du 450
    1. Vivent le moment présent
    2. Veulent  la nature
    3. Stressés financièrement
    4. Recherchent les aubaines
    5. Moins optimistes
  4. Les républicains (région de Québec)
    1. Fiers
    2. Conservateurs
    3. Rebelles
    4. Impliqués
    5. Satisfaits
  5. Les frontaliers (de l’Outaouais à Chaudière-Appalaches)
    1. Entrepreneurs
    2. Compétitifs
    3. Faire de l’argent est primordial
    4. Impliqués dans leur communauté
    5. Solidaires à leur région
  6. Les régionalistes (dont la Mauricie)
    1. Aiment la nature
    2. Ont peur de perdre leur emploi
    3. Stressés par l’argent
    4. Fiers nationalistes et parlent peu l’anglais
    5. Se débrouillent seuls
    6. Se sentent isolés et rejetés par Québec et Montréal
  7. Les Premières Nations

L’ouvrage nous confirme également sur deux éléments positifs très forts du Québec qu’on devrait mettre de l’avant dans notre mise en marché hors-Québec:

  • Joie de vivre et le bonheur, valeur #1 des Québécois (le côté festif en groupes dans nos festivals et en privé). On est plus heureux que la très grande majorité de la planète et on aime célébrer et rire. Invitons les voyageurs à se joindre au party!
  • Les Français estiment que la culture québécoise est distincte, ils aiment notre accent et notre humour…ils se sentent près des Québécois. À mon avis, il faudrait vendre le Québec en clips aux Français par des Québécois et non par des Français comme dans la campagne actuelle

À un autre niveau, ils viennent expliquer la force exceptionnelle de nos idéateurs et exportateurs par notre mélange unique:

  • Créativité à la française
  • Team spirit anglo-saxon
  • Efficacité américaine

J’ajouterai personnellement, pour notre obsession du consensus, l’influence des Amérindiens du Québec qui nous ont appris depuis 400 ans l’importance des intérêts de la communauté avant l’individu…

Enfin, les auteurs notent une fracture majeure entre les générations alors que l’âge devient un facteur très déterminant et les générations sont de plus en plus courtes.

Le Code Québec pour les auteurs, donc, c’est le mélange de ces 7 caractéristiques, des 3 influences majeures (française, anglaise et américaine), des 7  régions et des 3 générations (silencieuse/avant 1945 - Baby-Boomers/1946-1964  et Milleniums -1982-2000).

Twitter

Nominations

Fairmont Le Reine Elizabeth

Fairmont Le Reine Elizabeth est fier d’annoncer les nominations suivantes:

Sylvain Arsenault au poste de directeur de la sécurité depuis le 24 avril 2017. Sylvain se joint à l’équipe du Fairmont Le Reine Elizabeth fort d’une expérience de plus de 29 ans dans le domaine de la sécurité. Sylvain a débuté sa carrière en 1988 au sein du service de police de la ville de Montréal en tant que policier. Il y est resté pendant 27 ans, dont huit ans comme membre de la direction. Il a occupé notamment les postes de commandant et chef d’unité dans un centre de soutien opérationnel, commandant et chef du poste de police à Saint-Léonard et commandant et chef de section au centre des enquêtes et analyses pour l’ensemble de la région Est de Montréal. En 2014, il a obtenu le poste de directeur des opérations, sécurité au Casino de Montréal ayant 200 employés sous sa supervision.

Aleksandar Markovic au poste de directeur adjoint, opérations banquets depuis le 24 avril 2017. Aleksandar se joint à nous fort d’une expérience de plus de 14 ans dans le domaine de l’hôtellerie. Il a détenu jusqu’à récemment avec succès le poste de 1er maître d’hôtel banquets à l’hôtel Le Westin Montréal. Aleksandar a débuté sa carrière dans le domaine hôtelier en 2003 en tant qu’assistant maître d’hôtel banquets au Holiday Inn Montréal Midtown. Par la suite, il a occupé différents postes en restauration, notamment au Embassy Plaza, Aloft Montreal Airport et Blossom.

Delia Germani au poste de directrice, ventes régionales, marché associatif États-Unis depuis le 24 avril 2017. Delia se joint à nous fort d’une expérience de plus de 22 ans dans le domaine de l’hôtellerie. Elle a détenu jusqu’à récemment avec succès le poste de déléguée commerciale, marché groupe associatif États-Unis à l’hôtel Le Centre Sheraton Montréal. Delia a occupé différents postes en gestion, notamment directrice de la réception au Ramada Aéroport Montréal, gestionnaire des ventes au Château Vaudreuil, gestionnaire des ventes au Wyndham Montréal et gestionnaire, ventes de réunions et de congrès chez Tourisme Montréal.

Maude Samson au poste de spécialiste du contenu numérique depuis le 24 avril 2017. Maude se joint à l’équipe du Fairmont Le Reine Elizabeth avec une expérience en journalisme, communication et relations publiques. Maude est rédactrice/responsable Twitter pour le blog Les pas sortables depuis 2014 et rédactrice/pigiste pour le blog Flip’n’Pik depuis 2016. Elle a détenu jusqu’à récemment avec succès le poste d’adjointe aux ventes à l’agence Realta.

Madeleine Laperrière au poste de gérante, buanderie depuis le 24 avril 2017. Madeleine a fait son entrée dans la famille Fairmont en 2003 en tant que gérante service à la clientèle au Fairmont Le Reine Elizabeth. Elle a par la suite su se démarquer en tant qu’assistante directrice à la réception. En 2011, elle a transféré à l’entretien ménager en tant que gouvernante adjointe exécutive. En 2014, elle a obtenu le poste de gérante, ressources humaines, poste qu’elle a détenu jusqu’à récemment avec succès.

Voir toutes les nominations