Opinions & Humeurs: Les 7 Québécois

· · Commenter

Chronique Jean-Michel Perron, Illustration - Ray Lengelé - Carayboo. 

Très heureux dans le moment présent, consensuel avec le gros bon sens, grand parleur/petit faiseur, peur de l’échec, esprit de clocher, créatif et fier. Voilà les caractéristiques de qui nous sommes et ce qui nous différencie des autres sur la planète.

La sortie récente du livre « Le  Code Québec » est le portrait le plus complet des Québécois depuis la publication en 1978 des «  36 cordes sensibles des Québécois » de Jacques Bouchard et en 1974, « Les Québécois » de Marcel Rioux.

Petite anecdote du livre : Les auteurs ont consulté certains leaders dont Gilbert Rozon, qui vient entres autres constater comment les Québécois s’appuient sur l’État et comment l’industrie touristique est déresponsabilisée: « …Je me suis récemment retrouvé avec 32 leaders de l’industrie touristique qui s’attendaient à ce que le gouvernement trouve des solutions à leur entière satisfaction et en payant pour tout, alors qu’eux n’assumeraient aucune responsabilité… ». Je suis tout à fait d’accord avec M. Rozon, tout en constatant que Juste Pour Rire a reçu, au fil des ans, des millions de dollars en « subventions/solutions » des gouvernements… tout un contraste avec le pionnier Guy Drouin, du Village des Sports/Calypso, qui vient de nous quitter et qui a toujours développé ses projets sans support gouvernemental. Deux modèles d’affaires différents, faut croire.

Les attributs québécois présentés par « Le Code Québec » viennent expliquer nos paradoxes: On est heureux mais on chiale souvent; on discute beaucoup mais on évite les vrais débats; on est préoccupé par l’environnement mais on pollue tellement; on est accueillant face aux touristes mais mal à l’aise face aux immigrants; on tient à notre langue française mais on la charcute… Moi, je m’y reconnais parfaitement. Vous?

Comme la clientèle québécoise est notre principale clientèle touristique surtout en régions, pour quiconque souhaite mieux performer en mise en marché, la lecture de ce nouvel ouvrage très documenté est nécessaire parce qu’on est en 2016, comme dirait l’autre. Conjuguez ces données avec celles socio-démo (éducation, revenus, etc.) et comportementales en tourisme des Québécois, vous allez là tous les éléments pour comprendre et mieux solliciter les Québécois.

L’ouvrage dépeint géographiquement 7 sous-groupes de Québécois avec des comportements et des valeurs distinctives :

  1. Insulaires de l’ouest de l’île de Montréal : Canadiens, et le français n’est pas leur 1re langue
    1. Compétitifs
    2. Travailleurs
    3. Ouverts sur le monde
    4. Entrepreneurs
  2. Insulaires sociaux-démocrates de l’est de Montréal
    1. Vivent seuls
    2. Instant présent
    3. Moins stressés
    4. Économisent peu
    5. Ne respectent pas les traditions
    6. Plus optimistes
  3. Les navetteurs du 450
    1. Vivent le moment présent
    2. Veulent  la nature
    3. Stressés financièrement
    4. Recherchent les aubaines
    5. Moins optimistes
  4. Les républicains (région de Québec)
    1. Fiers
    2. Conservateurs
    3. Rebelles
    4. Impliqués
    5. Satisfaits
  5. Les frontaliers (de l’Outaouais à Chaudière-Appalaches)
    1. Entrepreneurs
    2. Compétitifs
    3. Faire de l’argent est primordial
    4. Impliqués dans leur communauté
    5. Solidaires à leur région
  6. Les régionalistes (dont la Mauricie)
    1. Aiment la nature
    2. Ont peur de perdre leur emploi
    3. Stressés par l’argent
    4. Fiers nationalistes et parlent peu l’anglais
    5. Se débrouillent seuls
    6. Se sentent isolés et rejetés par Québec et Montréal
  7. Les Premières Nations

L’ouvrage nous confirme également sur deux éléments positifs très forts du Québec qu’on devrait mettre de l’avant dans notre mise en marché hors-Québec:

  • Joie de vivre et le bonheur, valeur #1 des Québécois (le côté festif en groupes dans nos festivals et en privé). On est plus heureux que la très grande majorité de la planète et on aime célébrer et rire. Invitons les voyageurs à se joindre au party!
  • Les Français estiment que la culture québécoise est distincte, ils aiment notre accent et notre humour…ils se sentent près des Québécois. À mon avis, il faudrait vendre le Québec en clips aux Français par des Québécois et non par des Français comme dans la campagne actuelle

À un autre niveau, ils viennent expliquer la force exceptionnelle de nos idéateurs et exportateurs par notre mélange unique:

  • Créativité à la française
  • Team spirit anglo-saxon
  • Efficacité américaine

J’ajouterai personnellement, pour notre obsession du consensus, l’influence des Amérindiens du Québec qui nous ont appris depuis 400 ans l’importance des intérêts de la communauté avant l’individu…

Enfin, les auteurs notent une fracture majeure entre les générations alors que l’âge devient un facteur très déterminant et les générations sont de plus en plus courtes.

Le Code Québec pour les auteurs, donc, c’est le mélange de ces 7 caractéristiques, des 3 influences majeures (française, anglaise et américaine), des 7  régions et des 3 générations (silencieuse/avant 1945 - Baby-Boomers/1946-1964  et Milleniums -1982-2000).

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations