Opinions & Humeurs: Le nouveau pont Champlain, une icône touristique?

· · Commenter

Il y a quelque temps, sur la route de la Baie James (14 heures de pure contemplation), j’avais le temps d’écouter une entrevue à la radio de Radio-Canada avec un gars impliqué dans le projet du nouveau pont Champlain qui affirmait que par son concept, le pont deviendra une icône touristique. Vraiment? Sur le site Web du nouveau pont, on peut y lire: «  Le corridor du nouveau pont Champlain a donc été conçu pour être un corridor de classe mondiale… ».

Je ne crois pas pour autant que ça deviendra une icône, à moins de pouvoir y faire une Via Ferrata sous le pont ou de l’alpinisme dessus… C’est très positif pour Montréal, certes, et la démarche des promoteurs me semble très respectueuse des citoyens, mais on repassera pour l’attrait touristique incontournable!

Une icône, ça force le détour et l’unanimité des visiteurs, c’est un attrait en soi. C’est la tour Eiffel, le Big Ben, le Golden Gate, ou même  le récent viaduc de Millau, en France, que vous retrouvez ici :


 
Alors pour qu’on soit performant en tourisme, il faut au départ être lucide et humble, sans flagornerie par rapport à nos réels atouts. 

Vous voulez une idée d’icône à créer au Québec? J’en donne une gratos à quiconque possède une poche profonde: recréer à la véritable échelle le navire coulé au large de Rimouski, l’Empress of Ireland, qui avait fait 1012 victimes en mai 1914, comparativement au Titanic avec ses 1517 victimes, en avril 1912. 
 
Empress of Ireland
 
Titanic

On a moins de morts que le Titanic, 2 cheminées en moins et pas de encore de chanson de Céline à la fin d’un film, mais notre Empress of Ireland fut un événement tout aussi tragique et apte à capter l’imaginaire de touristes nostalgiques et romantiques en lien avec notre axe principal de développement touristique: le Saint-Laurent.

Or, les Chinois sont à recréer actuellement un parc d’attractions dans la province du Sichuan avec le Titanic grandeur nature. Autour de 200 M$ CA, le coût de construction. 

À qui la chance? 

Chronique : Opinions & Humeurs 

Les 7 Québécois, publiée le 12 décembre 2016

Twitter

Nominations

Corporation plein air Manicougan/Jardins des glaciers

La Corporation plein air Manicouagan souhaite annoncer la nomination de Patrick Pelletier au poste de directeur des opérations du développement après 4 saisons à la barre des opérations à titre de coordonnateur. « Monsieur Pelletier a su relever chacun des défis  tant au niveau des opérations que de la gestion administrative des actifs de la CPAM », témoigne le président de la Corporation plein air Manicouagan.

« Les connaissances dans tous les domaines, avec du vouloir, ça s’apprend, mais la passion, tu l’as ou tu l’as pas. Patrick a la passion pour sa région. Je suis privilégiée de travailler à ses côtés. Les quatre dernières années ont été remplies de défis à tous les niveaux et ensemble, on a grandi dans cette aventure. Cette nomination est la suite logique d’un travail acharné », souligne Mme Renée Dumas, directrice générale. 

Voir toutes les nominations