Opinions & Humeurs: Éloge à la beauté...

Marketing · · Commenter

Au-delà de notre emploi quotidien en tourisme, nous devons sentir une responsabilité d’influencer dans son entreprise, sa ville, sa région, les décideurs et nos concitoyens vers des actions qui embellissent le Québec autant en région qu’en ville.

C’est comme les aqueducs et les égouts pour un maire, ce n’est souvent pas une priorité car c’est de l’infrastructure coûteuse qui n’est pas visible mais pourtant nécessaire dans nos vies. Bien, les paysages, c’est une priorité pour personne, mais c’est essentiel à l’expérience touristique et au mieux-être citoyen.

Une remarque récurrente des visiteurs à Québec, c’est de dire à quel point c’est propre et que la verdure est vraiment verte. Dans l’appréciation d’une destination, la beauté des paysages (naturels ou bâtis) revient constamment en tête de liste comme motivation de voyages.

Au Québec, il y a la laideur qu’on ne voit plus :

  • des routes rafistolées
  • la grande pollution visuelle par les panneaux publicitaires souvent même illégaux mais tolérés qui masquent nos paysages alors qu’ils sont 100% absents depuis des décennies au Vermont, au Maine, à Hawaï, en Alaska et dans de nombreuses villes américaines… mais tout le monde s’en fiche ici, sauf de nombreux visiteurs…
  • les styles architecturaux trop souvent dépareillés dans les centres-villes ou sur les chemins de campagne
  • les stations-service aux enseignes gigantesques avec McDo ou Tim qui banalisent chacune de nos villes
  • les lignes et les poteaux électriques des villages et campagnes qu’on n’enfuie pas parce qu’on n'est pas du New Hampshire

Il y a de multiples solutions connues pour éradiquer le laid que des États ou des pays ont appliquées… contactez-moi, il me fera plaisir de vous les donner!

Sur autoroute #40, Mauricie

Île de la Providence à Tête-à-la-Baleine

Et heureusement, il y a la beauté qu’on devrait protéger et rendre plus contagieuse :

  • comme de nombreux noyaux villageois des Cantons-de-l’Est et de Chaudière-Appalaches
  • des routes magnifiques telle la 138 sur la Côte-Nord ou la route des Rivières en Mauricie
  • des milliers de kilomètres de sentiers, souvent hors du commun, en motoneige, VTT, rando ou vélo
  • des milliers d’iles du Saint-Laurent, de Valleyfield à Blanc-Sablon, avec chacune une histoire à raconter
  • des maisons patrimoniales privées exceptionnelles
  • des terres agricoles magnifiques comme dans Lanaudière, au Lac Saint-Jean ou au Bas Saint-Laurent
  • 3,6 millions de lacs et d’étangs qui sont pour le Québec ce que sont les cathédrales en Europe
  • ... et la cerise sur le « dimanche » : des millions de Québécois sympathiques, beaux par leur accueil et prêts à interagir avec chacun des visiteurs

Sans verser dans le chauvinisme, oui le Québec est plus joli que 80% des destinations touristiques mondiales, mais pourrait atteindre 95% en quelques générations en entreprenant des actions maintenant. Mais là je rêve un peu, je sais….nos priorités individuelles et collectives sont ailleurs en 2017.


Chronique : Opinions & Humeurs, Jean-Michel Perron

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations