Une startup montréalaise développe une nouvelle plateforme en ligne : «virtualB» permet de recréer des rencontres d'affaires

Techno, Tourisme d'affaires, Économie · · Commenter

Est-ce que les événements «en physique» peuvent se passer complètement en virtuel? La firme 1point6 semble prouver que c’est oui!

Quand la pandémie a frappé l’an passé, la jeune compagnie, installée dans l’espace de cotravail du MT Lab dans les locaux du Centre des Sciences de l’UQAM, offrait des services de construction de kiosques originaux pour des d’événements d'envergure ou les surfaces de grands magasins, comme Décathlon. La fermeture des lieux et le confinement prolongé en mars 2020 l’ont forcée à relever les manches et faire le pari fou de tout passer 100% en ligne.

«Fabriquer» des kiosques virtuels? Oui! Durant l’été 2020, 1point6 a développé une plateforme complète en ligne qui permet d’imiter les espaces physiques, les salles de démonstration ou de formation où les visiteurs peuvent «se promener librement».

Leur plateforme s’appelle «virtualB» (avec un v minuscule) et reproduit des environnements numériques uniques pour chaque client qui permettent aux entreprises événementielles de poursuivre leurs activités comme elles le faisaient auparavant, c’est-à-dire en permettant des «rencontres» sur les lieux de rendez-vous. En effet, il est possible de voir ceux qui sont sur la plateforme en même temps que soi et d’interagir avec les autres visiteurs.

Retrouver le contact humain en ligne

Alors qu’un site web ou une vidéo n’offrent que de l'information et qu’une visioconférence ne permet pas de parler avec un autre participant sans devoir quitter la diffusion, «virtualB» permet tout ça à la fois. Ce sont les rendez-vous où les salons d’experts qui y retrouvent un gros avantage qu’ils avaient perdu à cause des confinements répétés et de la fermeture des frontières: avoir de réelles interactions lors d’un événement et pas seulement participer à une webdiffusion.

Le résultat est assez bluffant. Simplicité de l’interface, accès sans aucun téléchargement, espace virtuel aux couleurs de la marque et paramètres facilement adaptables. On se rapproche du réseautage qu’on connaissait avant la pandémie - mais sans se déplacer. À l’intérieur de l’espace virtuel, il est possible de diffuser des vidéos, tenir des conférences ou s’y entretenir de 1 à 1.

Un succès d’affaires

Rapidement, de gros comptes ont montré leurs intérêts à vouloir essayer la solution: Air Bus, Nespresso, Medacta et Go Export à Toronto. Le ministère de l’Économie du Québec évalue actuellement leur plateforme pour voir si elle ne pourrait pas répondre au besoin criant de promouvoir à distance les entreprises du Québec à l’étranger.

1point6 a reçu du financement de PME MTL et d’Accordex, grand fabricant d'environnements d'expositions, pour développer sa plateforme. D’autres investissements à la hauteur de 2 millions $ («Seed extended») sont prévus pour mars 2021.

Pour une startup qui a vu toutes ses affaires passer au neutre en quelques jours au tout début de la pandémie de la COVID-19, c’est un très beau revirement.

Martin Lessard
Directeur général, MT Lab
martinlessard@mtlab.ca


À LIRE AUSSI:

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 10 MAI 2021

  • Auberge Saint-Antoine - Maddy Bordier
  • ACCORD Tourisme Nordique - Frédéric Maltais
  • Club Med Canada - Annie Archambault et Ariane Brouillette
  • Impéria Hôtel & Suites - Kathleen Khazoom
Voir toutes les nominations