Un réseau québécois avant-gardiste pour assurer la croissance durable de l’industrie touristique

· · Commenter

Les réceptifs et voyagistes au cœur du changement

Historiquement, le tourisme durable en France fut un mouvement initié par les voyagistes d’aventure, qui étaient aux premières loges pour constater des impacts du tourisme dans les destinations hôtes. C’est ce que nous rappelait Guillaume Cromer, spécialisé sur les questions du développement durable et de l’innovation dans le tourisme et président de l’association Acteurs tourisme durable, lors du congrès de 2021 de l’ARF-Québec.

Au Québec, Richard Rémy, fondateur de Karavaniers, a pavé la voie du tourisme durable pour les voyagistes québécois. De sa perspective, le plus important est de conscientiser les voyageurs à leur impact environnemental. Et le réseau peut jouer un grand rôle à cet effet, en prenant le leadership et en suggérant aux consommateurs conscientisés, des forfaits et pratiques écoresponsables et durables.

Les réceptifs et voyagistes québécois sont d’ores et déjà majoritairement engagés en tourisme durable.

Ils sont partie prenante du Plan d’action en tourisme durable et responsable du ministère du Tourisme en participant au développement des forfaits et circuits électriques et durables.

Les réceptifs et forfaitistes auront un grand pouvoir dans ce virage important de l’industrie. La responsabilité d’encourager l’écosystème touristique à suivre de nouvelles démarches plus durables sera donc en grande partie entre leurs mains, entre autres en favorisant les achats responsables, démontrant que les attentes évoluent autant pour les consommateurs que pour les distributeurs.

L’ARF-Québec, résolument engagée en tourisme durable pour soutenir ses membres

Depuis 2020, l’ARF-Québec s’est donnée les moyens, par un plan d’actions ambitieux, d’accompagner ses membres activement vers le tourisme durable et responsable, en se dotant d’outils concrets.

  • Formation Agir vers un tourisme durable afin de s’approprier le concept, savoir l’appliquer et développer une approche territoriale.
  • Rapport et présentation sur les multiples certifications adaptées au secteur afin que les membres puissent s’approprier le concept de la certification, identifier et comparer les principaux organismes qui certifient les voyagistes/réceptifs et faire un choix stratégique en fonction de leur marché, de la taille de leur entreprise et du processus de certification.

  • Sondage sectoriel en tourisme durable afin de mieux cerner les connaissances, intérêts, besoins et démarches des membres réguliers en tourisme durable et évaluer le rôle que l’ARF-Québec peut jouer pour s’engager, fédérer et agir vers cette transition.

En 2022, dans le cadre de son AGA, l’ARF-Québec présentera son projet de Charte en tourisme durable et responsable pour son secteur et ses membres et sa résolution de s’engager dans un processus de certification comme association écoresponsable afin de fédérer ses membres et agir vers cette transition.

Il est important de souligner que cette transition vers le tourisme durable va s’effectuer de façon progressive ce qui permettra à tous d’en comprendre les différentes facettes et enjeux. Mais surtout, de respecter l’évolution des membres, dans le contexte de reprise actuel difficile, avec les enjeux de main-d’œuvre sans précédent que connait le secteur.


À lire aussi:

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 26 SEPTEMBRE 2022

  • Tourisme Autochtone Québec - Patricia Auclair
  • Hôtel Humaniti Montréal - Félix Laurence
  • Hôtel Humaniti Montréal - Karyne Lortie
  • La Fondation Pointe-à-Callière - Chantal Vignola

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations