Grands constats Explore Québec et tendances futures

· · Commenter

Explore Québec – Sur la route : Accélérer la reprise touristique tout en soutenant le réseau de distribution Québécois

Lancé en juin 2020, avec une enveloppe de 10 M$ maintenant épuisée, le programme s’est vu majoré d’un montant supplémentaire de 3 M$ pour encourager le développement de forfaits pour l’hiver 2022 et 2023. Ce montant supplémentaire permettra aussi de relancer les ventes de forfaits auprès des clientèles scolaires du Québec en mai et juin 2022, un marché complètement arrêté depuis 2 ans et combien important en hors saison pour une multitude de musées, hôtels et attractions, dont le produit autochtone. Les ventes se terminent le 31 mars 2023.

Le réseau de distribution n’est plus le même, il s’est réinventé, avec résilience, et l’offre touristique québécoise s’est accrue, encouragée par des rabais aux consommateurs alléchants.

  • Des réceptifs en B2B vendent maintenant en B2C directement aux Québécois.
  • Des voyagistes expéditifs spécialisés sur des produits de niche (randonnée, golf, vélo, tourisme durable, ressourcement, motoneige, road trip) ont mis leur expertise sur le Québec et de nouvelles offres ont vu le jour ce qui a attiré de nouvelles clientèles.
  • Un nombre croissant de réceptifs en B2B jouent maintenant la carte du B2C à l’international, appuyés par l’ARF-Québec dans leur transformation technologique, permettant un accès accru aux inventaires de leurs fournisseurs.
  • Les voyagistes québécois offrent maintenant des forfaits à la clientèle québécoise individuelle, aux familles et aux couples, ce qui était inexistant avant la pandémie.

Et quelques chiffres pour appuyer cette croissance en 2021!

  • 58 agences ont déclaré des ventes – Une hausse de 23%
  • 1477 forfaits offerts – Une hausse de 133%
  • 32 561 578$ en valeur de forfaits vendus – Une hausse de 445%

C’est plus de 157 000 nuitées/personnes qui se cachent derrière ces chiffres.

Globalement, selon les agences participantes, Explore Québec a permis d’allonger la saison touristique, de développer une nouvelle offre et rejoindre de nouvelles clientèles, de développer et consolider l’intérêt des québécois pour leur province/régions et de forfaitiser de nouvelles régions.

Engouement marqué pour les voyages actifs et sportifs

Les voyagistes du Québec ont tiré profit du pouvoir fédérateur des groupes d’intérêts particuliers. Les petits groupes ont la cote, clientèle fidèle et récurrente sur laquelle tabler en forfaitisation, en utilisant les réseaux sociaux.

Un programme encore relativement peu connu dans la population en général

En 2022, l’ARF-Québec maximisera les initiatives conjointes de promotion entre l’Alliance, les associations touristiques et les voyagistes, de même que la promotion avec les réseaux d’agences québécois qui rejoignent une clientèle convaincue. Explore Québec nous a par ailleurs appris combien les acheteurs de forfaits ont un revenu de ménage plus élevé que la moyenne québécoise, ils sont plus aventureux et relativement jeunes pour des voyages à forfait.

Le retour en force du voyage en groupe, mais…

Au niveau réceptif, les clients qui avaient réservé un voyage depuis 2 ans ont pu profiter d’un crédit pour voyager en 2022. La demande est forte. Par ailleurs, au Québec, celle-ci est freinée par le manque de disponibilité dans les hôtels et les restaurants. Essentiellement, les enjeux de main-d’œuvre sont en cause. Actuellement, il s’avère plus facile de vendre les États-Unis ou l’ouest du Canada. L’industrie du groupe n’ayant jamais été totalement fermée aux États-Unis, les fournisseurs sont restés ouverts et sont donc en meilleure posture pour répondre à la demande.

Afin de conserver leur offre sur le Québec, les voyagistes et réceptifs devront s’adapter, en modifiant entre autres leur itinéraire et en augmentant leur nombre de nuitées par séjour, afin d’aider leurs partenaires hôteliers.  Tout en respectant les besoins et attentes des consommateurs.

Et ces attentes du consommateur, quelles sont-elles?

Pour le marché français, marché de prédilection de nos réceptifs québécois, le Canada est #1 pour le long courrier en 2022. L’adaptation au slow tourisme sera de mise. On note une baisse du multidestinations et des « city breaks » au profit de séjour « fixe » de ressourcement, en famille, et de détente.

Globalement, la propreté, des normes de santé et sanitaires strictes, la sécurité et la flexibilité en matière de réservation et d’annulation (dernière minute) demeurent les critères importants avec lesquels le réseau et ses partenaires devront travailler.

Explore Québec – Aérien : Faciliter l’accès aux régions éloignées du Québec en arrimant baisse des tarifs aériens et forfaitisation

Lancé en novembre 2019, le programme a été arrêté en 2020 à part pour les Îles-de-la-Madeleine et Anticosti. Il fut peu ou difficilement utilisable en 2021 dus à la fermeture de plusieurs régions ou de communautés autochtones. Il reste actuellement une enveloppe d’environ 6 M$ pour réduire le coût du billet d’avion des voyageurs achetant un forfait d’un voyagiste ou réceptif à destination d’une des 8 régions ciblées par le programme. Rappelons que ce programme cible toutes les clientèles, québécoises et hors Québec.

La nécessité pour le réseau de travailler main dans la main avec les ATR, les ATS concernés et les fournisseurs locaux pour structurer l’offre touristique est d’autant plus importante, car le développement de l’offre est actuellement freiné par le manque de transport une fois à destination.

L'accès à du transport aérien abordable est un enjeu important au Québec. Il sera tout aussi important d’investir dans le développement du transport des voyageurs une fois à destination. L’électrification des transports dans ces régions ainsi que le soutien à la location de voitures électriques seraient des avenues des plus intéressantes afin d’assurer le succès de cette initiative dans un contexte de durabilité. Le réseau développera une offre que s’il peut en assurer la réalisation dans les conditions attendues par son client. Il en va de sa notoriété et de sa réputation. L’appui du gouvernement est donc indispensable à cet effet.

L’ARF-Québec accompagnera donc ses membres et agences Explore Québec dans la structuration de cette offre, en lien avec les plans de développement stratégiques des ATR concernés. Le tout appuyé de partenariats novateurs, d’actions marketing et de promotion conjointe indispensables à la promotion de ce programme auprès des clientèles cibles.


À lire aussi:

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 19 SEPTEMBRE 2022

  • MNBAQ - Guillaume Savard

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations