2 + 2 + 2 en 2 minutes, par Jean-Michel Perron #13 – Faire son lit; le lien entre tourisme et crise du logement…

Hébergement, Attraits/Activités, Tourisme durable · · Commenter

2 inspirations – Bravo!

L’IMPORTANCE DE TOUS CES ÉVÉNEMENTS SPORTIFS

Mes sympathiques voisins de Kinadapt, le 28 octobre dernier, ont reçu sur leurs terres 3000 visiteurs, dont 1000 coureurs et 50 bénévoles (dont moi, fier responsable du stationnement des autocars). C’étaient les championnats cross-country 2023. Le sport est non seulement un puissant vecteur de retombées économiques dans les régions, mais participe à la santé durable, l’un des volets parmi les plus prometteurs d’un nouveau tourisme. L’événementiel constitue ainsi un essentiel à la promotion de la santé par le sport. BRAVO!

 

COMPÉTITION POUR FAIRE UN LIT

Cette impressionnante vidéo sur l’art de faire un lit me confirme l’importance, afin d’assurer l’attractivité des emplois en tourisme, de VALORISER tous les métiers, dont ceux qu’on tient pour acquis. À quand une telle compétition au Québec? BRAVO!

 

2 mauvaises pratiques – Booh!

VIVEMENT UNE LOI CONTRE L’ÉCOBLANCHIMENT ! 

De multiples entreprises se disent carboneutres. On entend et on voit leurs pubs tous les jours. C’est majoritairement de l’écoblanchiment. Les slogans tels que «neutre en CO2», «climatiquement neutre» ou «positif pour le climat» sont trompeurs, affirme la Fondation pour la protection des consommateurs de la Suisse. Au Québec, la nouvelle association Masse Critique fait circuler une pétition pour exiger une loi à cet effet.

L’écoblanchiment, c’est sur l’environnement principalement, mais aussi sur les autres volets de la durabilité. Un exemple? En lisant le dernier rapport durable de Couche-Tard, on y trouve leur volonté de «Favoriser une culture fondée sur des valeurs fortes qui adhère à des normes élevées d’éthique et de conformité.» (page 29). Or, on apprenait récemment que Couche-Tard, pour éviter de payer sa juste part de taxes, a déclaré 2,8 MM$ de profit dans le paradis fiscal du Luxembourg, de 2012 à 2021. SVP, corrigez le titre de votre rapport: «Faire pour NOTRE bien» pas «Faire ce qui est bien »! BOOH!

 

DES ÉVÉNEMENTS D’UNE AUTRE ÉPOQUE!

Je vis en région. Je comprends parfaitement l’attrait des petits et grands moteurs. Le bruit, l’odeur, la fraternité, l’adrénaline… mais continuer à « brûler du gaz» pour le plaisir et pour des événements touristiques, comme ici en Beauce, ne fait qu’accélérer le basculement climatique, les événements extrêmes et les souffrances à venir. En 2015, à Paris, le monde s’entendait qu’il ne fallait pas dépasser + 1,5 °Celsius en 2100. On  sait maintenant qu’on va le faire en 2030 au plus tard! Bravo, on a gagné la course vers notre débâcle collective... Alors, F1 de Montréal, Régates de Valleyfield et autres événements basés sur l’énergie fossile, on attend tranquillement 2030?  BOOH!

 

2 bonnes pratiques – Hourra!

TOURISME & CRISE DU LOGEMENT : LIMITER Airbnb

Le ministère du Tourisme du Québec a bien fait en forçant l’enregistrement obligatoire des logements et des maisons locatifs au Québec (selon l’OBNL Inside Airbnb – photo ci-haut – il reste du chemin à parcourir). Mais ce n’est pas suffisant. Il faut comme New York et Vancouver, limiter/diminuer, dans certaines zones du Québec, le nombre d’unités locatives, si en tourisme on se dit réellement concerné par notre impact social. Et c’est ce que le gouvernement fédéral compte faire, a-t-on appris. Lire ICI. HOURRA!

 

AFFICHER L’EMPREINTE CARBONE DE CHACUN DES PRODUITS TOURISTIQUES

Si on veut sensibiliser et aider les voyageurs à réaliser des choix écoresponsables, il faut les informer sur l’impact carbone de leur sélection de produits, services et forfaits touristiques. Que ce soit pour chacun des plats dans les restaurants, sa chambre avec 1 lit king ou son itinéraire complet avec une agence de voyages comme le fait ICI l’agence Intrepid. Il faut ajouter à cet itinéraire en Alaska la portion aérienne pour s’y rendre, selon votre origine. J’adore le fait qu’ils mentionnent que compenser le CO2 émis n’est pas suffisant et qu’il faut avant tout réduire... Enfin, un peu de lucidité. En 2024, cette grande agence australienne en tourisme d’aventure coupe 4000 vols de ses 1100 itinéraires et abolit toutes les excursions panoramiques en avion ou en hélicoptère. L’agence, avec sa fondation, a levé 12 M$ pour supporter des communautés locales. HOURRA!

 

  

Jean-Michel Perron
PAR Conseils


À lire aussi:

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 17 JUIN 2024

  • Hôtel Mont Gabriel – Gabrielle De Gagné Jacobs
  • Hôtel Mont Gabriel – Jessica Croteau
  • Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) – Anik Dorion-Coupal
  • Tourisme Baie-James et Tourisme Eeyou Istchee – Tania Savard

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations