L’accessibilité aux régions et le transport interurbain en autocar

Transports · · Commenter

L’accès aux régions du Québec via le réseau de transport interurbain par autobus représente un enjeu important pour la Fédération et ses membres transporteurs. Depuis plusieurs années, la Fédération travaille en collaboration avec les principaux intervenants pour améliorer l’accès au territoire pour la population québécoise, mais également pour les touristes qui viennent visiter notre belle province. Pour ceux qui sont moins familiers avec ce mode de transport, voici un résumé de ce réseau, qui est en quelque sorte la colonne vertébrale du transport collectif québécois.

Le transport interurbain est le seul moyen régulier de transport collectif terrestre qui relie 476 municipalités réparties dans 87 des 103 municipalités régionales de comté (MRC). Plus d’une douzaine de transporteurs sont titulaires de permis leur permettant d’opérer les nombreuses lignes interurbaines à travers la province avec plus d’une centaine d’autocars.  

« Contrairement à la croyance populaire, le réseau de transport interurbain est le seul mode de transport collectif qui n’est pas subventionné sur une base récurrente par l’État et dont le risque commercial est assumé à 100 % par les entreprises privées. »

Types de services

Le territoire québécois est desservi de deux manières différentes et complémentaires par les transporteurs privés par autobus:

  • Les services interrégionaux

Le transport interurbain par autobus relie les régions les unes aux autres pour des déplacements interrégionaux, tout comme le transport aérien et le transport ferroviaire. Ces services sont offerts sur des parcours longues distances, avec le moins d’arrêts possible, dans un souci de fréquence élevée, à un prix reflétant la qualité, la fiabilité et la sécurité dont les services sont pourvus.

  • Les services régionaux

Les services interurbains desservent également les besoins régionaux. Que ce soit les lignes internes de l’Abitibi-Témiscamingue, entre la Basse et la Haute-Côte-Nord ou encore entre la Beauce et Québec, des services sont offerts aux clients locaux. Ces services sont généralement de courte ou moyenne distance, avec des arrêts fréquents.

Encadrement législatif

Les services de transport interurbain par autocar sont soumis à une réglementation par laquelle l’État détermine les paramètres obligatoires régis par la Commission des transports du Québec (CTQ). Un régulateur économique exige que des entreprises privées, titulaires de permis, offrent les services interurbains selon des itinéraires et des horaires réguliers. Les tarifs établis par la CTQ doivent permettre de couvrir la totalité des coûts de production du service tout en étant adéquats dans une perspective de concurrence modale forte.

Mode de transport écologique

Les voyageurs qui utilisent les services d’autobus plutôt qu’une voiture pour leurs déplacements interurbains contribuent de façon importante à la réduction des gaz à effet de serre (GES).

  • « Un seul autobus peut remplacer plus de 40 automobiles, économiser 70 000 litres de carburant et empêcher le rejet de 168 tonnes de polluants par an » - Équiterre
  • « Un passager d’un autobus émet 3 fois moins de gaz à effet de serre (GES) qu’un automobiliste seul. » - Action Climat

Tout comme l’aviation et le réseau ferroviaire, le transport interurbain en autocar demeure une option pour tous les citoyens et les voyageurs pour se déplacer à travers le Québec.


Lire aussi :

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 22 NOVEMBRE 2021

  • W Montréal et W Toronto - Félix Laurence
  • Marriott Château Champlain - Marie-Michèle Vallières
  • CQRHT - Philippe Cassidy et Caroline Larose
Voir toutes les nominations