Arrivée d’OpenAI, par Jean-Michel Perron

Techno, Marketing · · Commenter

30 novembre 2022 : la journée où l’intelligence artificielle interpella sérieusement les métiers du tourisme.

OpenAI, le robot le plus avancé – accessible gratuitement à tous – va transformer le tourisme. Mon gendre français, qui gère une boîte de conception de jeux vidéo à Bordeaux, m’a initié à ce nouvel outil « révolutionnaire » qui va transformer nos façons de travailler et de voyager. Certains prédisent même la fin de Google, d’autres la disparition de certains métiers. Je m’y suis inscrit le 3 décembre dernier et je fais partie du million d’utilisateurs enregistrés dès la 1re semaine. C’est gratuit au départ, mais selon les blocs d’heures requis, différents forfaits sont offerts. Deux sections distinctes : le «  Playground »  qui peut intégrer des applications personnalisées.

Et il  y a le clavardage polyglotte par le robot conversationnel – ChatGPT – très rapide et efficace (malgré des erreurs spécifiques telles qu’indiquer la présence de restaurants Michelin à Montréal ou que le Domaine Forget fait partie de la région du Saguenay). La puissance de l’IA est ici carrément époustouflante. Ça va certainement transformer le métier de consultant.e, de forfaitiste, de traducteur.trice, de journaliste, de directeur.trice marketing et de créateurs.trice de contenu touristique. Le métier « ancestral » de créateur.trice disparaît. Bienvenue dans le monde des  « idéateurs-analystes » qui ont maintenant tous les outils pour colliger des idées et créer des contenus structurés.

Voici deux questions que j’ai posées à OpenIA sur son potentiel touristique :

JMP : En quoi OpenIA peut être utile au secteur du voyage ?

OpenIA peut être très utile au secteur du voyage en fournissant des outils intelligents pour la planification et l'organisation des voyages. Par exemple, OpenIA peut aider à identifier les meilleurs itinéraires et les meilleurs tarifs, et fournir des informations précises et à jour sur les vols, les hôtels, les transports et les attractions locales. En outre, OpenIA peut aider les entreprises du secteur du voyage à automatiser des tâches complexes et à améliorer leur efficacité.

JMP : En quoi OpenIA peut être utile en marketing touristique ?

OpenIA peut être très utile en marketing touristique en aidant les entreprises à analyser les tendances et les préférences des voyageurs, à mieux comprendre le comportement des consommateurs et à mieux adapter leurs offres et leur stratégie marketing. Il peut également être utilisé pour cartographier les préférences des voyageurs et leurs itinéraires, et ainsi mieux cibler les offres et les contenus adaptés à chaque segment de marché. Enfin, OpenIA peut aider les entreprises à améliorer leurs campagnes publicitaires en optimisant leurs ciblages et en leur permettant d'atteindre leurs objectifs plus rapidement et plus efficacement.

Avouez que c’est pas mal quand même d’obtenir en 2 secondes cette réponse à ma question complexe «  Pourquoi un touriste choisirait plus le Québec que l’Ontario comme destination? » :

ChatGPT, c’est comme parler à quelqu’un et les réponses obtenues instantanément sont logiques. Mais notez que les questions subjectives ici ne passent pas toujours :

Dans la section «  Playground » , par contre, voici la réponse obtenue :

Notez aussi que le robot n’a pu répondre à une question pourtant évidente, n’est-ce pas? Quel charmeur ce robot…

OpenAI pourra clairement faire compétition à Google comme moteur de recherche intelligent. Il peut, dès maintenant,  vous créer des centaines de pages de contenus, résumer en 1 page un document complexe selon les types de clientèles (ex : enfants, versus adultes), sélectionner des mots clés, selon des critères spécifiques, créer des contenus visuels et musicaux, créer des publicités à partir d’un texte, créer des questions pour entrevues, résoudre des problèmes de programmation de codes, créer des tableaux complexes à partir de multiples données, etc. Dans le milieu scolaire, il est déjà le meilleur ami des paresseux.ses...

Ensuite, je lui ai posé une question requérant une connaissance approfondie du tourisme durable. OpenAI a fourni en 2 secondes la plus crédible et scientifique des réponses qui puisse être, dans un excellent langage:

Pour terminer, cinq bémols à considérer:

  1. Avec la déploiement et la popularité d’OpenAi , quel en sera le coût d’utilisation au final ?
  2. Sur quelles sources l’OpenAI se base pour fournir des contenus afin qu’une OGD ou une PME touristique sache comment intervenir s’il  y a lieu (ex. : en demandant un forfait détaillé de 3 nuits à Montréal, OpenAi me recommande l’hôtel Saint-James ou l’hôtel Germain dans l’exemple précédent)
  3. L’empreinte carbone des recherches est très élevée pour ces tâches accomplies en numérique. Faudrait bien penser à compenser…
  4. OpenAI ne se nourrit pas de l’Internet, mais de ce qu’il a appris avant 2021 (nouvelle version l’an prochain encore plus avancée)
  5. Les enjeux: l’article du journal La Presse qui reprend le NYTimes  résume bien ce qui est en jeu ici...

OpenAI fut cofondée par Elon Musk, et financièrement, Microsoft y a aussi injecté 1G$ en 2019, sans compter la fondation Reid Hoffman... bref, des poches profondes. 

Amusez-vous avec le robot accessible au public, le plus avancé qui soit...

 

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 8 AVRIL 2024

  • Alliance de l’industrie touristique du Québec – Geneviève Cantin
  • Hôtel-Expérience Quartier des marinas – Daphné Duquette
  • Hôtel-Expérience Quartier des marinas – Andrée-Anne Breton

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations