Le tourisme communautaire ajoute une couleur locale à la durabilité

Études · · Commenter

Grâce à sa récente croissance, le tourisme durable s’est fait davantage connaître. Il a également permis à de nombreuses autres formes de tourisme centrées sur la durabilité sociale et environnementale de voir le jour. L’une de ces formes est le tourisme communautaire, que l’on décrit comme étant «local et géré par la communauté qui, par conséquent, reçoit une bonne partie des bénéfices» (Trejos et Chiang, 2009). Ce type de tourisme sert souvent à promouvoir la durabilité environnementale, surtout dans les zones protégées.

Idéalement, le tourisme communautaire vise l’amélioration des conditions de vie de la communauté par le biais des trois piliers de la durabilité: économique, social et environnemental. Notre étude récente sur le tourisme communautaire nous a permis de constater ses six éléments principaux:

  1. Participation et formation de la communauté
  2. Collaboration et partenariat avec l’industrie
  3. Gestion et autonomisation locales
  4. Objectifs environnementaux et communautaires
  5. Aide des secteurs public et privé
  6. Considérations financières pour une durabilité à long terme 

[lire la suite]

 

Source, Réseau de Veille en tourisme, Rachel Dodds

 

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 13 mai 2019

  • Hôtel Omni Mont-Royal - Jean-Benoit Courcoul
  • Camping Québec - Véronique Landry
  • Camping Québec - Florence Samson
  • Fairmont Tremblant - Jonathan Legris
  • Loews Hotel Vogue - Caroline Poulson
  • DoubleTree by Hilton Montréal - Alexandra Saint-Pierre

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations