Électrification des transports et tourisme durable - un monde d’opportunités

Transports, Tourisme durable · · Commenter

Lorsque l’on résume le développement durable à sa plus simple expression, c’est l’idée que les activités humaines du présent ne compromettent pas la capacité des générations futures à répondre à leurs besoins - avec des modèles (ré)générateurs de valeurs partagées.

L’électrification des transports est un thème de l’heure, mais avons-nous la pleine compréhension des opportunités sur les modèles d’affaires en tourisme et le futur de l’industrie ? Voici trois pistes de réflexion pour exprimer le potentiel de ce changement annoncé dans le secteur du transport et de la mobilité.

Image Google libre de droit

1- De nouveaux systèmes logistiques à échelle urbaine

Vous ne le voyez peut-être pas encore, mais l’écosystème d’innovation bouillonne actuellement de nouveaux modèles d’affaires qui se saisissent de l’électrification des transports pour développer de nouveaux marchés.

La source de cette vague tient à quelques mots magiques - «le seuil de rentabilité». En effet, si l’essence rendait coûteuses les opérations de transport au sein des villes (regardez simplement les indices de consommation de votre véhicule entre ville et autoroute), le coût très abordable de l’électricité au Québec permet de revoir la donne avec des véhicules électriques. Avec des seuils de rentabilité améliorés, de nouveaux systèmes logistiques et durables peuvent ainsi voir le jour.

En exemple, ne pensons qu’à la possibilité d’opter pour des modèles zéro déchets pour la restauration à domicile. En effet, la logistique pour le ramassage des plats réutilisables aurait été trop dispendieuse à effectuer sous un modèle de transport à essence. Avec l’électrique, c’est maintenant possible. Et la grande question à se poser dans cet exemple: à prix égal, quel restaurant recommanderiez-vous - celui qui contribue à sauver le monde ou celui dont vous entendez le pot d’échappement du livreur annoncer son arrivée au coin de la rue...?

Ceci exprime bien que l’électrification des transports peut contribuer à redéfinir l’offre et les services offerts au sein d’une destination urbaine.

2- Le plan aérien des grandes villes

L’électrification des transports, c’est aussi en matière de mobilité aérienne. En effet, au sein du réseau international d’innovation en tourisme du MT Lab, le Groupe ADP - leader mondial du secteur aéroportuaire - est actuellement en projet pilote afin d’offrir un service de taxi volant d’ici les Jeux olympiques de 2024 à Paris. Dans 3 ans, pas dans 10 ou 20 ans.

Imaginez maintenant les opportunités que créeront ces nouveaux liens "directs" entre sites aéroportuaires et attraits touristiques. Dans le cas de Montréal, par exemple, on pourrait imaginer qu’un touriste puisse contourner l’engorgement routier entre l’aéroport et le Casino de Montréal par la voie des airs, passant de 45 minutes à 15 minutes pour son transit.

Trop futuriste, vous dites ? Considérant que la société Bell Textron développe actuellement son taxi volant électrique, le "Nexus", à son usine de Mirabel - ne soyez pas étonnés que ces véhicules soient dans le paysage touristique de nos grandes villes d’ici les prochaines années. Cette transformation annoncée de la mobilité urbaine mènera les grands attraits à se positionner sur le sujet et à s’assurer d’être compétitifs sur leur rapidité d’accès à ce nouveau réseau.

3- L’accessibilité pérenne aux régions du Québec

Le gouvernement du Québec s’est engagé à cesser la vente de véhicules neufs à combustion fossile dès 2035. Ce changement est l’une des mesures qui interviennent dans le plan de lutte aux changements climatiques. Vous comprenez donc que le défi de la mobilité durable entre les régions du Québec passe par la capacité d’effectuer de longues distances tout en assurant des déplacements avec l’empreinte carbone la plus faible.

À cet effet, l’entreprise la Navette Nature est le cas d’école par excellence pour un modèle d’affaires se saisissant de l’électrification des transports en vue de générer un tourisme durable. En effet, les bénéfices de son modèle sont triples :

  1. L’entreprise offre des services de navettes en autobus entre les pôles urbains et les destinations plein air en région - rendant ainsi accessible la nature aux touristes et aux citoyens sans voiture.
  2. Avec des routes maximisées et, comme il s'agit de transport collectif, l’empreinte carbone des déplacements s’en voit déjà réduite.
  3. Avec la volonté de l’entreprise de se doter d’autobus électriques, la Navette Nature pourra assurer à sa clientèle le maintien de tarifs abordables - évitant l’inflation à venir du pétrole dans les prochaines années - tout comme des déplacements encore plus écoresponsables.

Crédit Photo - Navette Nature - Été 2019

Un modèle d’affaires qui fait ses preuves, mais qui a aussi l’avantage d’être bâti pour l’avenir. On ne peut s’empêcher de souligner que cela fait également écho aux plus récentes orientations du ministère du Tourisme et du ministère du Transport du Québec.

Et vous ? Quelle opportunité l’électrification des transports amène-t-elle pour votre organisation ?

Si vous connaissez des entrepreneurs avec des modèles innovants de tourisme durable , manifestez-vous!

Simon Trépanier
Gestionnaire activités inter-partenaires
simon@mtlab.ca


LIRE AUSSI:

Twitter

Nominations

NOMINATION SEMAINE DU 6 SEPTEMBRE 2021

  • Germain Hôtels - Kim Lacasse
  • Germain Hôtels - Caroline Kirouac
  • Centre récréotouristique des Hautes Terres - Noé Paré-Julien

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations