Collaboration Tourisme Montréal + Arrivage: les nouvelles opportunités de l’approvisionnement alimentaire durable

· · Commenter

Première communauté d’approvisionnement en circuits courts qui rassemble sous un même toit l’offre indépendante des agriculteurs et artisans québécois, Arrivage est une plateforme B2B qui met en relation des producteurs bio alimentaires directement avec des acheteurs professionnels.

En mars 2022 est né un projet collaboratif entre Arrivage et Tourisme Montréal autour du tourisme durable gourmand. Dans le cadre de cette collaboration, Arrivage profite d’un soutien financier ainsi que d’un réseau d’affaires élargi dans le domaine du tourisme alors que Tourisme Montréal bénéficie, pour sa part, d’un moyen de mobiliser les acteurs de l’industrie touristique autour de pratiques d’approvisionnement alimentaires durables.

Produits locaux, visiteurs internationaux

« Arrivage se distingue par sa proximité des producteurs régionaux et par sa volonté de les soutenir dans la distribution de leurs produits. Pour notre part, nous voulons mobiliser l'industrie touristique au niveau du développement durable. Notre collaboration est donc pertinente car elle vise des objectifs qui se croisent. » souligne Mme Laurin, Gestionnaire - Office montréalais de la gastronomie -Tourisme Montréal.

La relation des deux partenaires a ainsi évolué dans le temps et l’obtention d’Arrivage de la subvention de la Ville a déclenché le projet en cours. Cette collaboration consiste à soutenir les hôteliers dans leur accessibilité à un maximum de produits locaux en direct des producteurs. À ce jour, quatre hôtels participent à la première étape de consultation qui vise à mieux comprendre les besoins spécifiques en approvisionnement de ce secteur. La plateforme Arrivage est ainsi améliorée et peaufinée au fur et à mesure de l’évolution du projet de façon à mieux répondre à ces besoins.

Crédit photo : Arrivage

Le partenariat avec Arrivage permet également à Tourisme Montréal de répondre aux orientations stratégiques de l’office de la gastronomie de Montréal qui touchent à l'innovation, au développement durable, à la pérennité des retombées sociales et économiques en lien avec la gastronomie montréalaise ainsi qu’au rayonnement de la ville non seulement comme capitale gourmande en Amérique du nord mais comme capitale gourmande et durable en Amérique du nord.

« Le projet s’accorde également avec l’axe d’intervention de Montréal qui consiste à faciliter l’accès à l'agrotourisme et devenir une vitrine des produits et des saveurs du Québec surtout auprès des touristes et des congressistes qui visitent la métropole sans forcément se rendre dans les autres régions de la province. »  mentionne Mme Laurin de Tourisme Montréal,

« Avec la valorisation des circuits courts et la priorisation de l’achat local directement auprès des producteurs, le projet correspond parfaitement avec le cadre d’intervention de Destination harmonieuse qui nous engage à mettre en place des stratégies de développement dans une perspective durable » ajoute Mme Laurin.

En direct des producteurs

Ces valeurs sont largement partagées par Arrivage dont la proposition de valeur des circuits courts B2B favorise «l’autonomie alimentaire, le soutien direct aux PME, un maintien et création d’emploi, une réduction du gaspillage alimentaire, le développement de savoirs-faire et le respect des écosystèmes et de la biodiversité».

Les relations directes entre vendeurs et acheteurs ont aussi un effet multiplicateur sur l’argent qui profite ultimement à l'économie locale : « 1$ dépensé dans une PME représente 2.20$ d'impact local »,  précise M. Thibault Renouf, cofondateur du réseau Arrivage.

Ce genre d’initiative permet aussi à Tourisme Montréal d’améliorer son rang dans le Global Destination Sustainability Index (GDS index), indexe qui met en lumière les centres urbains qui mettent l’accent sur la durabilité dans les secteurs du tourisme et des réunions d’affaires.

Cette collaboration ouvre également la porte à des discussions qui n’avaient pas lieu auparavant. En termes d’économie circulaire et de façon concrète, on comprend aujourd’hui qu’il y a certains déchets alimentaires générés par les restaurants qui peuvent être réutilisés par les producteurs dans leur cycle de production. Le marc de café peut ainsi devenir un substrat de champignons, etc. Ce recyclage participerait activement à la réduction du gaspillage alimentaire.

Ces mises en relation aboutissent également à l’identification de nouvelles opportunités. « Dans le cadre de la formule 1, un de nos hôtels participants a pensé à offrir des paniers de produits locaux pour ses 106 chambres, et ce auprès de quatre producteurs différents. Au départ, nous avions identifié les restaurants et les boutiques des hôtels comme utilisateurs de ces produits et là on voit qu’ils peuvent aussi être offerts aux touristes qui peuvent les découvrir et les déguster à leur guise » nous informe M. Thibault Renouf.

Mme Laurin ajoute que la plateforme augmente le nombre de produits locaux et régionaux qui sont présentés aux restaurateurs montréalais, ce qui leur donne continuellement de nouvelles idées et leur facilite le travail de recherche de produits qui peut nécessiter beaucoup de temps.

« Au-delà des considérations durables, l'idée du sans intermédiaire impacte aussi favorablement la fraîcheur, la qualité et le goût des aliments, qui sont le point de départ d’une bonne gastronomie. Cela rend aussi les produits plus accessibles financièrement vu qu’ils sont affichés au prix des producteurs » mentionne M. Thibault Renouf.

Une plateforme gratuite

Un tel projet ne va pas sans défis, Mme Laurin explique que la technologie coûte de l’argent et qu’il s’agira de judicieusement prioriser le nombre de changements technologiques à apporter à la plateforme.

«Cela dit, la plateforme est gratuite et il ne coûte rien aux professionnels d’y créer un compte et de commencer à découvrir les produits qui y sont offerts par les producteurs et les artisans », précise M. Thibault Renouf.

« Sans contredit, ce projet ouvre un très riche dialogue où Arrivage apprend davantage sur la réalité touristique et nous apprenons réciproquement sur la réalité des producteurs,

Le terrain de jeu est grand et il y a beaucoup d’opportunités à saisir dont l’ambition de peut- être un jour collaborer avec le secteur des croisières dont un grand nombre s’approvisionnent un stop avant Montréal… » renchérit Mme Laurin.

Arrivage et Tourisme Montréal n’en sont pas à leur premier contact, notamment en 2019 dans le cadre d’une recherche concernant les enjeux liés à la gastronomie culinaire. Arrivage avait également accompagné Tourisme Montréal dans la conception d’un guide de produits et saveurs mis de l’avant lors de l’événement MTL à Table de 2017, année du 375e anniversaire de la métropole.

Startup de la cohorte 3 (2019-20) du programme d’incubation du MT Lab, Arrivage a pu rencontrer, à son arrivée dans les locaux de l'incubateur, de nombreux acteurs du tourisme qui découvrent comment la mise en place de circuits courts simplifie le processus de commandes de la ferme à l’assiette. Cette mise en relation a aussi favorisé la commercialisation des produits locaux et régionaux à des touristes à la recherche de spécialités d’ici.

Dans son parcours, la jeune pousse a décroché une subvention dans le cadre du Programme de subvention à l’innovation ouverte déployé par la ville de Montréal. Cet incitatif financier vise les projets innovants qui auront un impact sur la transformation durable de Montréal et encourage les entreprises émergentes à collaborer avec des organisations établies de la métropole.

Martin Lessard
Directeur général du MT Lab


À lire aussi:

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 27 JUIN 2022

  • Alliance de l'industrie touristique du Québec - Julie Riendeau
  • Tourisme Centre-du-Québec - Véronique Désalliers
  • Le Centre Sheraton Montréal - Henry Gonzalez

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations