2021 : L’avenir n’appartient plus aux audacieux mais plutôt aux plus durables

Tourisme durable · · Commenter

Terminée l’époque où l’impact et le développement durable étaient perçus comme une “option accessoire” à considérer dans le modèle d’affaires de son entreprise.

Dès maintenant et pour chaque jour devant nous, les leaders de l’industrie seront ceux qui auront intégré le développement durable au cœur de leur modèle d’affaires et de leur stratégie pour générer leurs opportunités: preuves à l’appui de cette transition économique.

2021 COMME POINT DE BASCULE DE L’ÉCONOMIE

Crédit photo : Image libre de droits

Qu’est-ce qui nous permet d’identifier que cette fois le développement durable n’est pas un simple effet de mode dû à la pandémie, un enthousiasme média ou à une stratégie électorale? La réponse est simple: suivez là où va l’argent. Résultat: avec des pertes de 66% en bénéfices et sous la pression de ses actionnaires, un leader du pétrole comme Total a dû revoir cette année (pas en 2030 ou 2040 !) sa stratégie pour présenter un plan de transition vers la carboneutralité d’ici 2050 (et revoir son branding par la même occasion, pour devenir TotalÉnergies - au pluriel...).

Cette réforme du secteur de la finance, couplée aux investissements massifs des différents gouvernements pour une relance “verte” de l’économie (chiffrée en milliards $), fait donc de 2021 l’année record de l’investissement en solutions de transition. Vous l'avez compris, l’entreprise compétitive est maintenant celle détenant des solutions de transition qui lui permettent de se qualifier face aux fonds d’investissements durables - fonds qui lui permettront de prendre de vitesse ses concurrents.

QU’EN EST-IL DU TOURISME DURABLE AU QUÉBEC?

Suivant cette mouvance, le ministère du Tourisme du Québec (MTO) a annoncé, le 25 février dernier, son Plan d’action pour un tourisme responsable et durable 2020-2025, accompagné d’une enveloppe budgétaire de 30 M$. Dans celui-ci, 8 millions de dollars seront dédiés à l’accompagnement des entreprises dans l’adaptation et l’innovation face aux changements climatiques.

Ceci est le signe fort que notre industrie ira de l’avant et vivra dans les prochaines années une transformation profonde. La bonne nouvelle, c’est que nous avons déjà dans l’écosystème du MT Lab des “ambassadeurs du tourisme durable” avec des solutions d’avenir dont nous pouvons tous nous inspirer.

En voici quelques exemples issus du MT Lab :

Station O’land

Crédit photo : The Green Stop

Rachel Labbé-Bellas est une entrepreneure biologiste marine de formation qui, face à la pollution des océans par les déchets plastiques, a décidé de créer une solution pour éliminer à la source la production de déchets. Son offre est la station O’Land. Dédiée aux espaces publiques (ex.: secteur événementiel, de congrès), sa station compacte et haute capacité permet aux participants de remplir leur bouteille d’eau réutilisable et de se laver les mains - évitant ainsi de jeter des milliers de bouteilles de plastique jetables tout en participant aux mesures sanitaires et à l’efficacité opérationnelle sur site.

Navette Nature

Crédit photo : La Navette Nature

C’est lors d’un mandat comme agente d’information au centre infotouristique de Montréal, que Catherine Lefebvre a constaté le manque de démocratisation de l’accès au plein-air pour ceux n’ayant pas de voitures. Elle a donc cofondé la Navette Nature en 2016, un service de transport collectif pour touristes et citadins liant directement les centres urbains avec les plus belles destinations natures du Québec. Ce service permet à la fois une réduction des émissions générées pour le déplacement, de rendre accessible les destinations nature et surtout de permettre un “lâcher-prise”, un ressourcement en plein-air.

Piecemeal

Crédit photo : Piecemeal

Face à la précarité du milieu de la restauration, Christopher Wells a décidé de cofonder en 2018 Piecemeal: une plateforme permettant aux restaurateurs d’optimiser leur rendement opérationnel avec l’automatisation de processus et l’analyse prédictive pour faire des choix éclairés. Le lien avec le développement durable? Parmi ses nombreuses fonctionnalités, l’utilisation de la plateforme permet de réduire jusqu’à 50% le gaspillage alimentaire, tout en générant des économies de 10 000$ à 20 000$ pour un restaurant de taille moyenne.

Ces 3 exemples illustrent bien comment être “en affaires” et être “responsable et durable” ne sont pas des opposés, mais bien une seule et même finalité. Si le monde d’hier appartient aux audacieux, le monde de demain appartient assurément aux plus durables.

Qu’en est-il pour votre organisation? Contactez-nous au MT Lab pour nous permettre de vous aider à saisir les opportunités qui existent en tourisme durable!

Simon Trépanier
Gestionnaire activités inter-partenaires
simon@mtlab.ca


À LIRE AUSSI : 

Twitter

Nominations

NOMINATIONS DES 7 DERNIERS JOURS + SEMAINE DU 3 MAI 2021

  • TouriScope - Chrissy St-Pierre
  • Bota Bota, spa-sur-l’eau – Annick Beauchemin
  • Partenariat du Quartier des spectacles - Émilie Chabot
  • AATGQ (Terroir & Saveurs) - Aurore Lambert
  • Alliance de l'industrie touristique du Québec - David Fily, Isabelle Julien et Sabrina Paquette
  • CA Musée d'art de Joliette - Pierre Bellerose
  • CA Alliance de l'industrie touristique du Québec - Annie Landry

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations