Problématiques de l’industrie touristique au Québec… Selon Éric Fournier

Associations, Dossiers Spéciaux · · Commenter

Annonce mercredi dernier de la vente à l’encan du Manoir des Érables, conversion de plusieurs d’hôtels à Montréal, la Ville de Québec qui a été l’objet de plus de 450M$ d’investissement, qui est dans les plus belles villes au monde et qui malgré ses faits stagne au niveau de sa fréquentation, problèmes de rentabilité au Mont-Tremblant et à son casino, restructuration amorcée au Massif, les aéroports de Plattsburgh et de Burlington qui s’affirment de plus en plus sur le marché québécois, difficultés financières importantes dans bon nombre d’entreprises touristiques… Que se passe-t-il donc? Pourquoi stagnons-nous au niveau de la fréquentation touristique? L’achalandage est-il au rendez-vous?

Éric Fournier, directeur général de Tourisme Montérégie, a son avis là-dessus et son analyse est à contre sens de plusieurs constats et diagnostiques.

Trop d’efforts sur l’offre pas assez sur les marchés.
Et ce n’est pas une question de moyens financiers, mais plutôt une question d’attitude et de façon de faire.

Voici le résumé de ses constats :

Pour consultez le tableau en format standard, cliquez ici.


Les adéquations pour illustrer cette situation sont nombreuses, mais prenons-en une en particulier :Le cyclotourisme

J’étais au colloque TOURISME, VÉLO ET ROUTE VERTE jeudi dernier à Lévis.

Un constat s’impose… 

  • Le Québec est un des états en Amérique du Nord qui a la meilleure offre cyclable.
  • La Route verte fait l’envie de tous avec ses 5000 km qui longent fleuve, rivières et lacs, contournent nos montagnes et traversent nos villages.
  • Les événements et les randonnées populaires se sont multipliés.
  • Des cyclosportives prennent forme partout à travers le Québec.
  • Les événements compétitifs (routes, montagnes et triathlons) n’ont jamais été aussi populaires.
  • Vélo Québec est une des trois meilleures organisations au monde et ils ont développé, entre autres expertise, un volet « Édition et Voyage » remarquable.
  • Le BIXI est exporté dans plusieurs autres villes du monde.
  • Les Québécois n’ont jamais fait autant de vélo et n’ont jamais été aussi soucieux de leur forme physique.
  • Toutes les régions du Québec ont des itinéraires cyclistes.
  • Le Québec peut compter sur des événements internationaux remarquables :
    • 2 World Tours et 2 triathlons (WTC), coupe du monde de vélo de montagne au Mont-Sainte-Anne.
  • Nous avons des magazines, des blogues, des émissions télé, des journaux spécialisés dédiés au vélo.
  • Nous avons un réseau de boutiques spécialisées remarquables et nos manufacturiers rayonnent au niveau international : Louis Garneau, Argon, GURU, Devinci, etc.
  • Nous avons des promoteurs compétents pour nos événements, pour les aspects réceptifs ou pour tous les éléments de support à la pratique du vélo, etc.
  • L’industrie touristique s’est même dotée d’un plan stratégique sur le développement du cyclotourisme en 2006.


Comment se fait-il qu’avec toutes ses réalisations, nous n’ayons pas quelques dizaines de milliers de cyclotouristes hors Québec qui nous visitent annuellement?

Le Plan de développement de l’industrie touristique 2012-2020 (PDIT) prévoit 7M de visiteurs de plus, le cyclotourisme pourrait contribuer à l’atteinte de cet objectif!

N'oubliez pas de répondre à notre sondage : Êtes-vous d’accord avec les problématiques de l’industrie touristique soulevées par Éric Fournier?
 

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 19 août 2019

  • Centre Sheraton Montréal - Vittorio Di Re
  • Hôtel Palace Royal - Antoine Naoum
  • Alterra Mountain Company - Patrice Malo

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations