Comment développer une offre à succès ?

Attraits/Activités, Dossiers Spéciaux · · Commenter

France LessardPour développer une offre touristique à succès au Québec, de quoi avons-nous le plus besoin?

D’argent? D’un bon plan? De gros projets?

Et si c’était de plus d’empathie, de créativité et d’audace?

L’empathie pour anticiper les attentes des clients
Dans un article précédent, Jean-Michel Perron soulignait, avec raison, l’urgence de mettre le client au centre de nos préoccupations pour lui donner ce qu’il recherche avant tout, des vacances mémorables.

Plus que jamais, le succès d’un produit ou d’un service repose entre les mains du client que l’on peut difficilement tromper ou traiter comme un acquis. Les récentes nouvelles dans le secteur du commerce de détail sont là pour nous le rappeler.

Mais, avant d’être un consommateur, celui ou celle que l’on cherche à convaincre de passer quelques précieuses heures de liberté dans notre hôtel, notre musée ou notre boutique est avant tout une personne avec ses valeurs, ses besoins et ses attentes. Et ces besoins sont plus que fonctionnels et rationnels.

L’entrepreneur qui a assez d’empathie pour comprendre et anticiper ce qui fera le bonheur de ses clients sait mieux que quiconque quoi offrir, comment l’offrir, quoi dire pour les convaincre et quoi faire lorsque survient un problème. Il sait ajouter de l’émotion, créer l’ambiance, développer des liens de fidélité qui feront toute la différence.

Museum Hack en est une belle illustration : aux jeunes adultes de la génération Y qui n’aiment pas les musées, leurs guides proposent des visites totalement adaptées à cette clientèle et obtiennent un franc succès !

Malheureusement, l’empathie ne se vend pas au magasin du coin. Alors, comment communiquer et implanter des pratiques empathiques dans les entreprises?

Imagination et créativité pour faire rêver et se démarquer
Qu’ont en commun St-Élie-de-Caxton et la forêt de la gorge de Coaticook?

Loin de Montréal et de Québec, ces deux lieux ont su attirer plusieurs dizaines de milliers de visiteurs en misant sur le fantastique.

Arbres à paparmanes, traverse de lutins et vélos bonbon en libre-service, l’imaginaire de Fred Pellerin a su créer la légende, puis la solidarité locale a permis d'en tirer profit.

Pour Foresta Lumina, l’association avec Moment Factory a transformé une forêt en rêve éveillé, nourrissant ce besoin que l’on a, petit ou grand, de se faire raconter une histoire.

Nous avons au Québec un formidable bassin de créateurs; des scénaristes, des designers, des metteurs en scène, des artistes auxquels le milieu touristique pourrait sûrement s’associer plus étroitement pour enrichir sa réflexion et insuffler plus de magie dans l’offre. Comment susciter ces rapprochements?

L’audace pour sortir des sentiers battus
En tourisme, comme dans bien d’autres domaines, la taille des réalisations et des budgets n’est plus une garantie de succès; il suffit de penser aux problèmes que rencontre Euro Disney à Paris.

Alors, comment se démarquer, attirer et séduire dans un contexte où le mot austérité prend toute la place? Avec de l’audace et surtout beaucoup d’ouverture d’esprit car sortir des sentiers battus fait peur.

Mon prochain texte traitera de pistes de réflexion sur des moyens originaux à mettre en place pour mieux appuyer les entreprises dans leur démarche d’amélioration continue de leur offre.


France Lessard, stratégiste en tourisme

Twitter

Nominations

Destination Canada

Après un processus de nomination ouvert, transparent et fondé sur le mérite, M. Dave Laveau devient le premier Autochtone à être nommé au conseil d’administration de Destination Canada. Suite à ce processus qui tient aussi compte de l’égalité entre les sexes et de la diversité du Canada, l’honorable Bardish Chagger, leader du gouvernement à la Chambre des communes et ministre de la Petite Entreprise et du Tourisme, annonçait par voie de communiqué les huit nominations à ce prestigieux conseil. Cette nomination de M. Laveau vient sans contredit donner une voix supplémentaire au leadership de l’Association touristique autochtone du Canada (ATAC), de Tourisme Autochtone Québec (TAQ) et de notre industrie.

M. Laveau est présentement vice-président de l’ATAC et directeur général de Tourisme Autochtone Québec (TAQ), association chargée de défendre les intérêts des entreprises touristiques autochtones du Québec en leur offrant des produits et des services favorisant leur développement, les meilleures pratiques d’affaires et leur positionnement sur les marchés touristiques. TAQ est la plus ancienne association touristique autochtone au Canada comptant plus de 25 ans d’actions. Elle représente plus de 180 membres actifs, associés et délégués impliqués dans le développement fondamental du tourisme autochtone au Québec.

« C’est un réel honneur pour moi, à titre d’Autochtone, mais aussi de leader de l’industrie touristique du Québec, d’être nommé au conseil d’administration de Destination Canada. Il s’agit également d’une responsabilité et d’un privilège de prendre part à ce grand cercle décisionnel qui assure la vitalité de l’industrie. » a déclaré M. Laveau. Récemment au Québec, le ministère du Tourisme réaffirmait le positionnement stratégique du tourisme autochtone dans la mise en œuvre de ses stratégies sectorielles. Cette nomination s’ajoute donc aux signaux forts lancés par les deux paliers de gouvernement pour notre industrie.  

« La nomination de M. Dave Laveau au conseil d’administration de Destination Canada témoigne d’une plus grande reconnaissance du rôle de l’industrie touristique autochtone et j’en suis très heureux », a déclaré M. Keith Henry, président-directeur général de l’ATAC. « Son engagement continu envers le développement du tourisme autochtone va au-delà de la province de Québec. M. Laveau est passionné par la croissance du secteur partout au Canada. Il s’agit d’un engagement renforcé envers le tourisme autochtone, suite à la récente annonce dans le budget fédéral 2017 d’un financement de 8,6 millions de dollars. »

L’industrie touristique autochtone au Canada emploie plus de 33 000 personnes et génère 1,4 milliard de dollars du PIB annuel canadien. Le plan quinquennal de l’ATAC, La voie de l’avenir, vise à augmenter la contribution du tourisme autochtone au PIB annuel canadien de 300 millions de dollars, à atteindre un total de 40 233 travailleurs dans l’industrie touristique autochtone et à créer 50 nouvelles entreprises touristiques autochtones.      


À propos de l’ATAC

L’ATAC vise à améliorer la situation socio-économique des Autochtones en offrant des services consultatifs en matière de développement économique et grâce à des congrès sur le tourisme, des séances de formation et des ateliers sur le renforcement des capacités, de la recherche et des informations sur l’industrie à l’intention des opérateurs touristiques autochtones et des communautés des 13 régions (10 provinces et 3 territoires du Canada). L’ATAC établit des liens avec d’autres groupes et régions ayant des mandats similaires, unissant ainsi l’industrie touristique autochtone au Canada et mettant l’accent sur le soutien collectif, le développement de l’offre touristique, la promotion et le marketing des entreprises touristiques culturelles autochtones de façon respectueuse. Le conseil de l’ATAC est composé de représentants de l’industrie touristique autochtone de chaque province et territoire. Pour plus d’informations, veuillez consulter Aboriginalcanada.


À propos de TAQ

TAQ est l’association touristique sectorielle reconnue par le ministère du Tourisme comme porte-parole officiel du tourisme autochtone et par l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador comme représentant d’un lieu d’échange et de services dans le domaine du développement et de la promotion de l’offre touristique autochtone. Vouée également à la commercialisation des expériences et produits touristiques autochtones, notre mission est d’offrir aux entrepreneurs autochtones du Québec impliqués dans l’industrie touristique, un organisme de représentation qui défend leurs intérêts, stimule leur développement et leur offre une gamme de produits et de services favorisant le développement des entreprises, l’amélioration des pratiques d’affaires et leur positionnement sur les marchés touristiques. Au Québec toujours, le nombre d’entreprises touristiques autochtones a plus que doublé depuis le début des années 2000. Rappelons qu’annuellement, le Québec autochtone partage sa culture avec plus d’un million de visiteurs et crée près de 3 500 emplois tout en totalisant des retombées économiques de l’ordre de 169 M$. Pour plus d’information veuillez consulter Tourisme autochtone.

Voir toutes les nominations