Le Palais des congrès veut devenir une «vraie» destination montréalaise

Tourisme d'affaires · · Commenter

Comment positionner le Palais des congrès de Montréal comme une destination de choix, autant pour les Montréalais que pour les étrangers à l’ère post-COVID ? C’est la mission que s’est donnée la toute première femme à occuper le rôle de p.-d.g. du centre de conférences et d’expositions, Emmanuelle Legault.

« Accepter un poste aussi important dans la situation actuelle, c’est tout un défi », déclare d’emblée celle qui est entrée en fonction le 2 août dernier. Mme Legault estime qu’être une femme ne fait pas « une grosse différence », si ce n’est dans sa capacité d’écoute. « Dans un contexte où les gens doivent s’adapter, ça me permet d’être toujours en mode solution et de m’assurer qu’on réfléchit bien aux choses, sans prendre de décisions trop rapidement », croit-elle.

Et des visions pour l’avenir du Palais des congrès, Emmanuelle Legault en a plusieurs avec la reprise des activités dans le tourisme d’affaires. La p.-d.g. se réjouit d’ailleurs d’une telle reprise, avec plusieurs salons au cours des dernières semaines.« On sent qu’on recommence à vivre, il y a un bonheur retrouvé », constate-t-elle en riant.

Au cours de son mandat de cinq ans, la nouvelle p.-d.g. désire que le centre d’expositions devienne un lieu de rencontre de prédilection entre les Montréalais et les étrangers. Le tout, en appliquant un protocole sanitaire strict en suivant les mesures recommandées par la santé publique. « On s’assure qu’autant les participants que les gens qui organisent l’événement respectent ces mesures », atteste Mme Legault.

Poursuivre la lancée des événements hybrides

Si elle observe une « fatigue » liée aux événements virtuels, Mme Legault a constaté en parlant à ses clients que les activités en ligne ont permis d’accroître le nombre de participants. Le Palais des congrès compte désormais miser sur les technologies numériques afin de concevoir une expérience immersive autant pour les personnes sur place que pour celles qui assistent virtuellement à un événement. « On veut s’assurer qu’on crée une communauté et que les gens ne sont pas seulement passifs », dit-elle.

Si les activités au Palais des congrès attirent surtout des Montréalais et des Québécois à l’heure actuelle, la nouvelle p.-d.g. prévoit le retour d’événements internationaux comme le Comicon pour 2022 et 2023. « On est beaucoup plus dans un contexte de planification », dit-elle au sujet de ces rencontres de grande envergure.

Lire l'article complet

Source: Le Devoir

Twitter

Nominations

NOMINATION DES 7 DERNIERS JOURS & SEMAINE DU 17 JANVIER 2022

  • Association de l’industrie touristique du Canada (AITC) - Éric Paquet

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations