Bien le bonjour! par Louis Rome

Gouvernements, Marketing · · Commenter

Le 21 juin dernier, la ministre du Tourisme, Caroline Proulx annonçait, «une nouvelle signature pour l’industrie touristique»  avec «le redéploiement de Bonjour Québec».  Depuis, la campagne avec la nouvelle signature touristique Bonjour Québec a été lancée. L’utilisation du mot «redéploiement» m’a titillé en semant de la confusion dans mon esprit. Malgré la distanciation, je devine les pensées de plusieurs d’entre vous, comme quoi ce n’est pas la première fois que j’ai une phase de confusion. Eh oui! Et ça ne sera pas la dernière.  Mais voilà, parfois c’est dans la confusion que l’esprit finit par y voir plus clair. Bon, j’enchaîne avant que vous arrêtiez de lire ce bref retour sur le passé du Bonjour, du BonjourQuébec.com (BQC) et du Bonjour Québec. Mêlant tout ça? Un peu, d’où ma confusion. Et peut-être aussi la vôtre.

Bonjour!

Le Bonjour/Bonjour! avec ou sans point d’exclamation, en minuscules ou majuscules est toujours, d’après-moi et pour les nombreuses personnes consultées pour cet article,  le mot clé pour définir une part essentielle de l’ADN du Québec, son caractère francophone. Malgré la barrière des langues, ce Bonjour est compréhensible par les touristes de la grande majorité de nos marchés cibles.

De plus, il est invitant en accueillant l’autre, en mettant de l’avant
la nature accueillante des Québécois et Québécoises.

Plusieurs d’entre vous se rappelleront que lors de la période 1980-2000, Tourisme Québec fournissait aux préposés/préposées d’accueil, une épinglette gravée avec le Bonjour! Une signature d’accueil qui fut aussi utilisée dans certaines actions de promotion.  Des objets de promotion comme des verres, stylos, dépliants, etc., véhiculaient cette signature. Et c’est sans oublier le bonjour! sur les panneaux de signalisation touristiques à l’entrée des régions touristiques. C’est à la même époque, qu’est mis en service le 1 877-bonjour (266-5687) de Tourisme Québec qui est d’ailleurs, toujours en service, après environ 20 ans.

L’utilisation du BONJOUR remonte toutefois avant cette période, et ce dès l’Expo 67 et peut-être même plus tôt que cela, mais ça reste à confirmer. Sur la carte postale de l’Expo 67, vous remarquerez la typographie du Bonjour, tout en rouge et sans point d’exclamation. Tandis que Montréal et Canada sont en bleus. 

En 1992 (350e de Montréal), Tourisme Québec a financé l’Office des congrès et du tourisme du grand Montréal (OCTGM), aujourd’hui Tourisme Montréal, pour une campagne «d’hospitalité» d’un million de dollars «afin de sensibiliser les Montréalais à l’importance de bien accueillir les touristes». La campagne s’est étendue sur l’ensemble du territoire québécois. Porter une attention particulière au t-shirt du personnage et à la typo du Bonjour! avec son point d’exclamation et sa couleur bleue.

En 2014, sous l’initiative d’acteurs du privé, est lancé le mouvement «Je vois Mtl». Tourisme Montréal embarque dans le mouvement en lançant de son côté le projet «Montréal vous accueille». Le projet visait l’harmonisation et l’amélioration des lieux d’accueil, incluant la signalisation touristique dans les différents lieux d'arrivée de Montréal (Aéroport, gare centrale, etc.).

«Je vois Mtl» évolue rapidement pour devenir «Je fais Mtl». C’est alors, qu’après un travail de  concertation avec ses partenaires et avec l’appui du ministère du Tourisme, Tourisme Montréal, a déployé en 2017, la signature d’accueil Bonjour (voir photo). Tout de rouge, la signature a été déployée dans les différents lieux d'arrivées de Montréal, comme le Centre Infotouriste, le réseau de la STM, le Palais des congrès, le Bureau du taxi de Montréal, les hôteliers et les attraits de la cité.

L’initiative qui se poursuit toujours, tombe à point nommé, alors l’an dernier le débat sur le Bonjour – Hi! fait rage. La stratégie remporte même un Mercure, en 2019, dans la catégorie «L'excellence en français (PME) » pour sa campagne d'accueil Bonjour, lors des Mercuriades organisées par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). Un Bonjour en rouge, sans logo et sans aucune déclination, tout en subtilité, mais efficace comme le Bonjour! d’accueil, lui tout en bleu, du ministère du Tourisme.

Ce Bonjour! bien vivant devrait revenir au cœur
de la stratégie de communication touristique du Québec.

BonjourQuébec.com

Après la fermeture en 1994, de la centrale de réservations Réservation Québec, Tourisme Québec  enclenche en 1996 le processus pour le développement du Système de gestion de la Destination (SGD) BonjourQuébec.com (BQC). En janvier 1997, il lance un appel d’offres pour la création d’un partenariat public privé (PPP).

Pour le gouvernement et Tourisme Québec, il s’agissait de bâtir un modèle d’affaires inédit à l’époque pour le secteur des technologies de l’information. Pour la première fois,  un partenariat public privé (PPP) allait être mis en place. La tâche n’a pas été facile pour convaincre les différents acteurs du projet, dont l’important bailleur de fonds pour les deniers publics, qu’est le Conseil du Trésor. L’entente du PPP est signée en février 1999 pour une durée initiale de 7 ans (1999-2005).

Bonjour Québec.com a été lancé officiellement en juin 2000. À partir de 2001, BQC est devenu le point de chute de toutes les promotions. L’entente de PPP avec Bell Canada a duré 15 ans pour prendre fin le 31 décembre 2014, soit plus du double du temps prévu initialement.

À l’époque, il était question d’un investissement initial de 30 millions de dollars en PPP (moitié-moitié public et privé) ce qui représentait une somme colossale pour ce type de projet. Après un appel d’offres, c’est Bell Canada qui  remporta la mise.

Tourisme Québec décrivait BQC comme «un projet structurant pour positionner le Québec sur l’inforoute, faciliter au consommateur l’accès à l’information et aux produits touristiques par les canaux d’entrée qui lui conviennent le mieux, réaliser des actions de fidélisation des clientèles et aider l’industrie touristique à prendre le virage de l’inforoute dans sa promotion et dans ses communications». On mentionnait même que BQC était ouvert 24 heures par jour, 7 jours semaine, comme quoi les choses ont bien évoluées depuis cette époque.

Bonjourquebec.com qui était souvent identifié
comme le centre d’affaires électronique BQC
a littéralement bouleversé les manières de faire
du ministère et de ses partenaires (ATR, ATS, etc.).

BQC était  constitué de trois principaux modules, l’information (base de données des produits et services), la réservation (BD des inventaires réservables) et le marketing (BD sur la clientèle).

BQC avait pour mission de :

  • Promouvoir l’offre des entreprises québécoises;
  • Améliorer et diffuser l’information sur toutes les régions et les produits. Avant BQC la banque de données du MTO et de son centre d’appels reposait sur plusieurs milliers de fiches qui devaient être constamment remises à jour manuellement. Les préposés disposaient de gros cartables pour informer la clientèle au 1 877-BONJOUR;
  • Gérer l’envoi individuel ou massif de documents imprimés ou électroniques dont le Bulletin mensuel  Bonjour Québec (135 000 abonnés en 2004) et l’infolettre dédiée aux entreprises touristiques;
  • Vendre et réserver des produits;
  • Recueillir et exploiter des données sur la clientèle;
  • Être déployé dans les lieux d’accueil.

Bonjour Québec.com et la signature Bonjour Québec ont été pendant des années, au cœur des stratégies marketing et de communication de Tourisme Québec, et ce sur tous les marchés. Le nombre de clients qui ont utilisé la plateforme était près de 10 millions de personnes par année. En 2004 sa clientèle provenait à 30% du Québec, 32% des É.-U., 20% de l’international et 18% du reste du Canada (ROC).

Au cours de ses années d’opération, BQC a gagné de nombreux prix nationaux et internationaux, a reçu de nombreuses délégations étrangères des quatre coins de la planète en plus d’être invité dans des conférences nationales et internationales. Entre autres, BQC a été présenté en conférence d’ouverture au premier congrès international Tourism@2001 sur le tourisme et les technologies de l’information à Nice.

Fournisseur d’émotions depuis 1534

Le 5 mai 2005, la ministre du Tourisme, Mme Françoise Gauthier, a lancé la nouvelle image de marque : Québec, fournisseur d'émotions depuis 1534.

Quatre regroupements d'expériences touristiques autour desquelles s’articulera la promotion sont aussi dévoilés.

  • Le Québec des grandes villes
  • Le Québec du Saint-Laurent
  • Le Québec de villégiature
  • Le Québec grande nature

La nouvelle image de marque reposera toutefois sur la plateforme BonjourQuébec.com jusqu’en 2011-2012.

QuébecOriginal

L’image de marque QuébecOriginal est lancée en 2012. Tandis que Québecoriginal.com a été lancé en juin 2015. Québecoriginal.com suit les traces de Bonjourquebec.com avec 9.1 millions de sessions ouvertes en 2018-2019.

Même quand la Marque QuébecOriginal a été déployée, c’est la plateforme numérique de BQC qui a supporté le tout. Selon le rapport de gestion de Tourisme Québec de 2014-2015, le site de BQC était toujours le site officiel de Tourisme Québec pour l’information et la promotion au Québec et hors Québec, en appui à l’image de marque QuébecOriginal.

En 2016-2017, le rapport de gestion du MTO mentionne que «Par souci  de saine gestion des finances publiques, le Ministère a donc mis fin à son service de réservation en ligne  en mars 2017. Toutefois, QuébecOriginal.com conserve son rôle de vitrine pour faire découvrir les produits,  les attraits et les événements du Québec.» Pour la réservation, chaque entreprise touristique doit donc faire affaire avec le fournisseur de son choix.

Le redéploiement

Tout un parcours pour revenir au Bonjour Québec.com, comme quoi parfois, il y a des recettes qui reviennent au goût du jour. Maintenant que cela est fait, à quand le retour, sur l’ensemble du territoire québécois, du bonjour! tout en sourire des Québécoises et Québécois?

Bien le bonjour! ;-)

Louis Rome
Collaboration spéciale

P.-S. :

Je travaille sur l’histoire de l’industrie touristique depuis plusieurs mois. Dans mes démarches de recherche, je n’étais pas encore rendu au sujet qu’est l’évolution des systèmes de réservation au Québec. J’ai donc mis de côté mes autres recherches pour plonger rapidement dans le Bonjour et le Bonjour Québec.com suite à l’annonce faite par la ministre Proulx. J’espère que ce survol, bien qu’incomplet, aura su vous intéresser. N’hésitez pas à faire des commentaires et suggestions à la fin de l’article ou par courriel : louisrome@videotron.ca

Quelques notes biographiques :

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 10 MAI 2021

  • Auberge Saint-Antoine - Maddy Bordier
  • ACCORD Tourisme Nordique - Frédéric Maltais
  • Club Med Canada - Annie Archambault et Ariane Brouillette
  • Impéria Hôtel & Suites - Kathleen Khazoom
Voir toutes les nominations