VOUS CONNAISSEZ ? - Lieux hybrides et tourisme, un maillage nécessaire...

Études, Tourisme durable, Tendances · · Commenter

Mixité d’usages, lieux hybrides, tiers-lieux… Ces concepts peuvent sembler nébuleux et pourtant le secteur touristique aurait beaucoup à gagner en s’y intéressant un peu plus.

TIERS-LIEUX ET LIEUX HYBRIDES : DE QUOI PARLE-T-ON ?

Le concept de tiers-lieux (third place an anglais) a été progressivement adopté il y a une dizaine d’années pour désigner des espaces de rencontres et de pratiques qui favorisent l’hybridation. Puisqu’ « un tiers-lieu ne se définit pas par ce qu’il est, mais par ce qu’on y fait », il existe autant de définitions que de lieux. France Tiers-Lieux présente cependant les 5 éléments qui les caractérisent : 

  • Des lieux ancrés dans leur territoire qui naissent d’une volonté d’entreprendre localement et regroupent une diversité d’acteurs locaux.
  • Des lieux d’expérimentation, de création et d’innovation dédiés à la pratique. Ce sont des espaces sont évolutifs et adaptables.
  • Des lieux de coopération et de contribution où les usagers  sont impliqués dans le projet, l’animent et le font évoluer.
  • Des lieux hybrides dans lesquels on retrouve des activités économiques et d’utilité sociale. Les modèles économiques et de gouvernance sont également hybrides.
  • Des lieux ouverts et conviviaux qui ils privilégient l’accueil et facilitent les rencontres. Ce sont des créateurs de liens sociaux.

L’hybridation des usages et des publics est donc l’une des caractéristiques d’un tiers-lieu, mais tous les lieux hybrides ne sont pas des tiers-lieux. Le concept de lieux hybrides est donc plus inclusif que celui de tiers-lieux.

QUELS LIENS ENTRE LIEUX HYBRIDES ET TOURISME ?

Dans le cadre de la « Photographie des tiers-lieux » réalisée par la Coopérative Tiers-Lieux en 2016, 32% des tiers-lieux déclarent recevoir des touristes ou vacanciers et 56% accueillent des travailleurs nomades.

Les prochains exemples permettent de comprendre comment le phénomène de lieux hybrides participe à la dynamique touristique d’un territoire.

1. L’hybridation des lieux pour répondre aux besoins de la clientèle

En tourisme, le concept d’hybridation ne date pas d’hier et est devenu un moyen de valoriser de nouvelles expériences (ex. : glamping) et de s’adapter aux évolutions du comportement des clientèles (ex. : workationstaycationbleisure).  

Le modèle le plus répandu en termes d’hybridation des lieux en tourisme est sans aucun doute le lien entre l’hébergement et la restauration puisque de nombreux établissements d’hébergement proposent également un service de restauration. Mais de nouveaux modèles émergent, offrant des services ouverts à tous·tes et accessibles à la population locale.

‍Evi Hob : l’hôtellerie rurale

Evi Hob, en France, a créé trois « hob » en milieu rural avec la mission de revitaliser les territoires par une nouvelle offre touristique et de loisirs : produits locaux au restaurant, bar à bières locales, soirées thématiques, concerts et expositions d’artistes locaux, événements ponctuels, etc. Avec son concept, Evi Hob cible autant la clientèle touristique que locale et professionnelle.

Lire la suite

Source: Audrey Ruffaut - Touriscope

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 5 DÉCEMBRE 2022

  • Hôtel Sheraton Montréal Aéroport - Kim Létourneau
  • Hôtel HONEYROSE, Montréal, a Tribute Portfolio Hotel - Émilie Gosselin
  • Hôtel Monfort - Jérôme Gagnon
  • Musée canadien de l'histoire - Caroline Dromaguet
Voir toutes les nominations