Sites naturels sur réservation : face au surtourisme, la France entre dans l’ère des quotas

International, Tendances, Tourisme Plein Air · · Commenter

Collectivités et parcs nationaux contingentent désormais l’accès à des merveilles naturelles comme les calanques de Marseille, Porquerolles ou les îles Lavezzi. Des mesures globalement soutenues par les habitants.

« Réserver, c’est préserver ». Le slogan, sur fond de mer bleu turquoise, s’affiche dans Marseille et aux abords de sa célèbre calanque de Sugiton, mais Nathan et Louis (qui n’ont pas souhaité donner leur nom) ne l’ont pas vu. En réservant, les deux étudiants auraient préservé leurs mollets : faute de ticket, ce n’est qu’en empruntant « des chemins de pirates à travers la garrigue » et au prix de quelques égratignures qu’ils ont retrouvé Sugiton.

L’accès à la sublime calanque est, depuis l’été 2022, contingenté à 400 visiteurs par jour. Lors du dernier week-end de l’Ascension, un compteur en avait recensé 3 000 dans cette minuscule crique cernée de roches escarpées. Bien trop pour sa garrigue, son sol et ses pins, aux racines piétinées chaque année par davantage de semelles. Ces derniers temps, le sentier descendant se dégradait à l’œil nu, juge Nicolas Chardin, le directeur par intérim du parc national des calanques. Voilà le site soumis à un quota quotidien, comme l’île de Porquerolles (Var) ou les îles Lavezzi, au large de Bonifacio (Corse).

Lire la suite

Source: Le Monde

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 26 SEPTEMBRE 2022

  • Tourisme Autochtone Québec - Patricia Auclair
  • Hôtel Humaniti Montréal - Félix Laurence
  • Hôtel Humaniti Montréal - Karyne Lortie
  • La Fondation Pointe-à-Callière - Chantal Vignola

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations