Reconquête du marché touristique américain, une occasion à saisir pour contribuer à la relance économique du Québec

Gouvernements, Économie · · Commenter

AQITLe marché américain est mûr et l’industrie touristique québécoise doit travailler en concertation avec le gouvernement à une commercialisation efficace du Québec afin de récolter les importantes recettes que génèrent les visiteurs américains. Voilà le message qui ressort des Assises du Tourisme 2014, important rassemblement des acteurs de l’industrie qui se tenait ce mardi à Laval. Pour l’Association québécoise de l’industrie touristique (AQIT), mandatée par le ministère du Tourisme pour organiser l’événement, la relance économique dont a besoin la province passe entre autres par la reconquête touristique de notre voisin du Sud.

«Les conférences d’aujourd’hui l’ont démontré : nous devons rappeler aux Américains que le Québec est une destination à voir, explique Yan Hamel, président de l’AQIT. L’économie américaine prend du mieux et les Américains sont plus nombreux que jamais à posséder un passeport. C’est une chance inouïe de renouer avec ce marché très lucratif.» En 2011, les Américains représentaient 6 % des touristes au Québec et contribuaient à eux seuls, à 15 % des recettes touristiques.

En dix ans, le Canada et le Québec ont perdu 25 % de leurs touristes américains. L’économie a certes connu des difficultés, mais il est possible d’agir pour renverser la tendance. En effet, la destination canadienne plait à nos voisins américains. «Un des conférenciers de la journée nous a même dit que le Canada avait trois fois plus d’intentions de visites que Disney!, ajoute M. Hamel, c’est à nous maintenant d’assurer que les intentions se concrétisent en visites et en dépenses dans nos attraits et entreprises.»

Stimuler la demande est la priorité qui prime par-dessus toute autre pour l’AQIT. Les destinations qui ont réussi à attirer les voyageurs internationaux, en provenance des États-Unis comme d’ailleurs, ont investi largement en campagne de marketing et en ont récolté les fruits.

«C’est en travaillant ensemble que nous maximiserons notre impact sur le marché américain, conclut Yan Hamel. Un dollar public investit en tourisme rapporte 5$ dans les coffres de l’État. C’est un rendement appréciable. Le Québec est à l’heure des choix. Le tourisme, et la commercialisation, s’imposent.»

Source : Association québécoise de l’industrie touristique (AQIT)

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 5 DÉCEMBRE 2022

  • Hôtel Sheraton Montréal Aéroport - Kim Létourneau
  • Hôtel HONEYROSE, Montréal, a Tribute Portfolio Hotel - Émilie Gosselin
  • Hôtel Monfort - Jérôme Gagnon
  • Musée canadien de l'histoire - Caroline Dromaguet
Voir toutes les nominations