Les restaurants éphémères, nouveau modèle pour l’industrie ?

Restauration · · Commenter

Le concept de pop-up semble de plus en plus exploité, comme en témoigne le lancement de Cinquième vague à Montréal, une réponse à la fermeture des salles à manger à cause de la COVID-19. L’initiative vient du sommelier Xavier Richard-Paquet, à la tête de la compagnie d’importation privée Agence Pirates avec Joris Gutierrez-Garcia. Il s’est tourné vers le chef du restaurant montréalais Kamúy avec qui il collabore, Paul Toussaint, ainsi que l’ancien chef exécutif du Mousso et chef du restaurant Cabaret l’enfer qui ouvrira cette année, Massimo Piedimonte. Ensemble, ils ont pensé à une solution pour continuer d’exercer, tout en lançant un message au gouvernement.

La Cinquième vague fait référence à la pandémie et a aussi toute une symbolique. « Je viens d’Haïti, rappelle Paul Toussaint. La mer a toujours des vagues : parfois tu vas plonger, d’autres fois tu vas sauter... Il y a l’idée de passer à travers quelque chose, tous ensemble. On veut amener de l’espoir dans un métier qu’on fait avec amour et passion alors que le gouvernement le néglige à chaque fois. Au lieu de nous proposer des solutions, il nous considère comme des fauteurs de troubles. Mais si on continue comme ça, 50 % des restaurants montréalais ne vont pas survivre ! »

Ouvert jusqu’au 5 mars, Cinquième vague s’adapte à la réouverture des salles à manger et limitera ses jours d’ouverture aux samedis et dimanches les deux premières semaines, avant d’inclure les vendredis avec le début du festival Montréal en lumière le 17 février.

Lire l'article complet

Source: HRImag

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 26 SEPTEMBRE 2022

  • Tourisme Autochtone Québec - Patricia Auclair
  • Hôtel Humaniti Montréal - Félix Laurence
  • Hôtel Humaniti Montréal - Karyne Lortie
  • La Fondation Pointe-à-Callière - Chantal Vignola

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations