Le gouvernement du Canada investit 4,3 M$ dans la biodiversité au parc national Forillon

Gouvernements, Tourisme durable, Subventions · · Commenter

Les habitats reliés par des corridors naturels abritent une plus grande variété d'espèces animales et végétales. La connectivité écologique contribue donc à la protection de la biodiversité, ce qui nous rend plus résilients vis-à-vis le changement climatique. 

À gauche de la route nationale 132, l’ancien tronçon de 5 km qui sera restauré dans le cadre du projet de conservation, de restauration et de mise en valeur du secteur des étangs de castor au parc national Forillon.

Le gouvernement du Canada investit de 4,3 M$ pour la mise en œuvre du projet de conservation, de restauration et de mise en valeur du secteur des étangs de castor au parc national Forillon. Financé par l'entremise du Programme de conservation et de restauration de Parcs Canada, ce projet vise à restaurer la connectivité écologique de la forêt et des cours d'eau situés à proximité d'un ancien tronçon de la route nationale 132, d'ici 2026.

Les travaux consistent notamment à retirer l'asphalte, les glissières de sécurité ainsi qu'à reboiser l'emprise sur 5,5 kilomètres de l'ancienne route. Les cours d'eau et les sols seront aussi réaménagés et restaurés facilitant, entre autres, le déplacement des animaux et la dispersion de la flore. Quelque 15 000 arbres indigènes seront également plantés au parc national Forillon dans le cadre de ce projet afin de rétablir la connectivité écologique, d'assainir l'air, de lutter contre le changement climatique ainsi que de protéger la biodiversité.

Trois portions de sentiers de divers types seront aménagées en harmonie avec la nature et créeront un circuit des plus intéressants qui conduira vers plusieurs points d'intérêts : le centre d'accueil et de découverte, le secteur des étangs de castor et du ruisseau de Cap-des-Rosiers ainsi que le sentier La Chute. Grâce à la mise en valeur du secteur des étangs de castor, les communautés locales et les visiteurs seront sensibilisés au rôle fondamental que joue le castor dans d'importants processus écologiques qui soutiennent une riche biodiversité.

En plus d'atteindre plusieurs objectifs de conservation et de restauration écologique, ce projet offrira à la population canadienne, comme aux visiteurs, la possibilité de découvrir un milieu humide unique tout en profitant pleinement des bienfaits de l'activité physique en plein air et d'être entouré par la nature.

CITATION

« Le parc national Forillon est un joyau de la Gaspésie. En investissant 4,3 M$ dans la biodiversité du parc, le gouvernement du Canada démontre que la conservation des milieux naturels figure au premier plan des efforts visant à lutter contre les changements climatiques et stimule l'industrie touristique, un secteur crucial de l'économie gaspésienne. » –L'honorable Diane Lebouthillier, ministre du Revenu national et députée de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine

LES FAITS EN BREF

  • Au terme du projet, Parcs Canada aura restauré 133 000 m² en superficie et aura relié entre eux six ruisseaux, dont les berges auront été réhabilitées, facilitant le passage des poissons et des amphibiens.
  • Grâce aux nouveaux aménagements, les visiteurs seront conscientisés sur l'importance de la nature en général et plus spécifiquement sur le castor, cet ingénieur des écosystèmes qui crée des habitats humides pour d'autres espèces, qui améliore la qualité de l'eau, qui influence la succession des forêts et qui favorise la biodiversité.
  • Le parc national Forillon est reconnu pour ses efforts pour lutter contre le changement climatique. En 2020, il s'est vu décerner le Prix d'excellence à une agence du Conseil canadien des parcs grâce à son projet de restauration de la plage de Cap-des-Rosiers.
  • Ce projet s'inscrit en concordance des projets réalisés auparavant dans le secteur Nord du parc tels que la réfection majeure de la route 132, la restauration de la plage de Cap-Des-Rosiers et la transformation du centre d'interprétation en centre d'accueil et de découverte.
  • Parcs Canada figure parmi les rares réseaux de parcs nationaux au monde qui dispose d'un programme de production de rapports et de surveillance de l'intégrité écologique à l'échelle de son réseau. Ce programme repose sur environ 600 mesures scientifiques qui soutiennent les priorités de chaque parc et orientent les mesures de restauration.
  • Le gouvernement du Canada investit 20 M$ par année dans le Programme de conservation et de restauration de Parcs Canada pour soutenir des projets hautement prioritaires qui ont un effet sur le terrain pour maintenir et restaurer l'intégrité écologique.

Liens connexes

Source: Parcs Canada

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 28 NOVEMBRE 2022

  • Littoral - Hôtel & Spa - Myriam L'Heureux
  • Hôtel HONEYROSE, Montréal, a Tribute Portfolio Hotel – Steve Lavergne
  • Tourisme Côte-Nord - Joannie Francoeur-Côté
  • CA Tourisme d’Affaires Québec – Pierre-Luc Dancause
  • Double Tree par Hilton Montréal - Daniel Hamelin
  • Double Tree par Hilton Montréal - Patrick Bourbonnière
  • Auberge Godefroy - Francine Bouffard
  • Ripplecove Hôtel & Spa - Simon Ratté-Dignard

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations