Hébergement illégal : la chasse aux fautifs

Hébergement, Gouvernements · · Commenter

À Tourisme Québec, une stratégie interne a été mise en place pour accélérer le traitement des dossiers et trouver plus rapidement les locateurs « illégaux », explique en entrevue Suzanne Asselin, directrice de l'accueil et de l'hébergement touristique au Ministère. « On a resserré la procédure, dit-elle. Avant, on était moins interventionnistes. » Maintenant, il peut s'écouler environ trois mois entre le moment où l'on envoie un premier avis à un locateur fautif et celui où l'inspecteur remet un contrat d'infraction.

Ainsi, chaque jour dans les bureaux de Tourisme Québec, deux inspecteurs passent en revue les différents sites de location de chambres ou de maisons. Leur objectif : pincer les locateurs illégaux. Aujourd'hui, neuf dossiers sont sur le bureau du Directeur des poursuites criminelles et pénales. S'ils sont reconnus coupables, ceux qui louent illégalement une chambre ou un appartement sont passibles d'une amende allant de 750 à 2250 $ par jour d'infraction.

Dénonciation

Par ailleurs, en plus du dépistage en ligne, Tourisme Québec invite les gens à la dénonciation. Et pendant la saison estivale, des employés seront embauchés pour aider les inspecteurs en poste à débusquer les locateurs illégaux qui s'affichent en ligne.

Source : La Presse

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 30 JANVIER 2023

  • NOMINATION: Fairmont Le Manoir Richelieu, Comex Shadow - Fernando De Almeida, Sabrina Racette, Marion Dukiel, Roxane Reynaud, Angélique Lauzier, Lilianna Zuniga, Loic Villaroya et Sophie-Anais Meisels 
  • Springhill Vieux-Montréal (URGO Hotels) – Ilona Andrassy
  • Hôtel HONEYROSE, Montréal, a Tribute Portfolio - Julie Lasanté
  • Association hôtellerie du Québec (AHQ) - Eugénie Gauthier
  • DoubleTree par Hilton Montréal - Marie-Sophie Pons
  • Montréal Hôtel & Suites - Keven Nguyen

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations