Des terrains de golf vendus en partie à des promoteurs immobiliers

Attraits/Activités · · Commenter

L'industrie du golf vit une période calme au Québec, sa clientèle régulière se faisant vieillissante. Les amateurs de 25 à 45 ans sont surtout des joueurs occasionnels et dans ces circonstances, de plus en plus de propriétaires choisissent de vendre des portions de leur terrain. Le phénomène est très présent aux États-Unis et il prend de l'ampleur depuis un peu plus de cinq ans au Québec.

« Il a d'autres terrains de golf qui vont peut-être passer de 27 trous à 18 trous ou de 18 trous à 9 trous, dépendamment si la source de revenus est plus intéressante en vendant leur part de terrain pour un projet domiciliaire », explique François James, vice-président de l'Association des terrains de golf du Québec.

Un espoir pour l'industrie réside peut-être, selon François James, dans le nouveau marché des communautés culturelles, « une clientèle hyper intéressante à servir »[lire la suite]

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 5 DÉCEMBRE 2022

  • Hôtel Sheraton Montréal Aéroport - Kim Létourneau
  • Hôtel HONEYROSE, Montréal, a Tribute Portfolio Hotel - Émilie Gosselin
  • Hôtel Monfort - Jérôme Gagnon
  • Musée canadien de l'histoire - Caroline Dromaguet
Voir toutes les nominations