De bonnes nouvelles du gouvernement fédéral pour les festivals et événements

Le RÉMI et FAME ont salué avec enthousiasme les annonces du gouvernement canadien au sujet des festivals et événements qui ont faites jeudi et vendredi derniers.

Jeudi, à Montréal, la ministre responsable de DEC, Pascale St-Onge, a annoncé des investissements totalisant 30 584 054 $ qui permettront à 14 festivals et événements à travers le Québec de se positionner pour l'avenir, notamment en adoptant des pratiques écoresponsables, en adaptant leurs installations au contexte actuel de santé publique ainsi qu'en bonifiant leur offre événementielle et la commercialisation à l'international. On peut consulter le communiqué ici. Un complément d'information sur 18 projets est fourni dans le document connexe.

Comme le précise le directeur général de FAME, Martin Roy, les sommes les plus importantes ont été consenties en vertu de l’Initiative d’appui aux festivals et grands événements (IAGFE), un programme annoncé dans le budget 2021-2022 pour lequel il y a jusqu’à concurrence de 200 M $ accessibles aux organisations qui ont des revenus annuels de plus de 10 M $. « Cette nouvelle vague de projets, qui s'ajoutent à certains déjà annoncés comme au Festival d'été de Québec, est un baume sur deux années difficiles et permet d'entrevoir une relance plus forte, dès maintenant et pour l'an prochain », a dit M. Roy, qui est aussi PDG du RÉMI. « Avec les ministres concernés, nous espérons vivement poursuivre le travail, car il y a encore de nombreux défis à relever ».

Vendredi, à Québec, le ministre du Patrimoine canadien et lieutenant du Québec, Pablo Rodriguez, a réaffirmé l’appui du gouvernement du Canada à la vitalité des festivals, en donnant des nouvelles de l’aide venant de Patrimoine canadien.

Dans le communiqué, on peut notamment y lire : « Le gouvernement du Canada les a soutenus dès le début, et il continue à le faire, notamment grâce au programme Développement des communautés par le biais des arts et du patrimoine – comportant un budget annuel récurrent de 13,76 millions $ en subventions et contributions dédiées aux événements artistiques et patrimoniaux locaux – et au Fonds du Canada pour la présentation des arts – doté d’un budget annuel récurent de 32,3 millions $ en subventions et contributions – administrés par Patrimoine canadien. »

D’un bout à l’autre de la province, ce sont plus de 17,2 millions de dollars qui ont été distribués pour les festivals au Québec en 2021-2022 dans le cadre de ces deux programmes récurrents, ainsi que par des mesures temporaires mises en place pour soutenir la relance des secteurs des arts, de la culture et du patrimoine.

Le ministre a souligné un financement de Patrimoine canadien de plus de 2,1 millions $ pour la région de Québec, notamment pour les festivals suivants : Carrefour international de théâtre, ComediHA! Fest-Québec, Festival Envol et Macadam, Pow Wow Odanak et Fêtes de la Nouvelle-France ».

Rapport du Comité permanent du Patrimoine canadien

Par ailleurs, FAME et le RÉMI ont récemment pris connaissance du rapport du Comité permanent du Patrimoine canadien, intitulé Relance des secteurs des arts, de la culture, du patrimoine et du sport à la suite de la Covid-19, présenté à la Chambre des communes le 22 juin, tout en se réjouissant notamment que les élus aient retenu des recommandations clés et des passages du témoignage de Martin Roy.

La recommandation 10 est ainsi formulée au rapport :

  • Que le gouvernement du Canada mette en place un financement permanent pour soutenir les festivals et les événements pour un nouvel essor culturel et économique en :
    • rendant permanents les investissements faits en 2019-2020 et en 2020- 2021, prolongés par l’Énoncé économique de l’automne 2021 pour 2022-2023 et 2023-2024 (une hausse 8 millions de dollars/an au Fonds du Canada pour la présentation des arts et de 7 millions de dollars/an au programme de Développement des communautés par le biais des arts et du patrimoine);
    • rajoutant dès 2022-2023 une nouvelle somme de 30 millions de dollars à ces programmes (soit 15 millions de dollars chacun);
    • prévoyant un mécanisme d’indexation des programmes pour les cinq prochaines années qui tiendra compte de l’inflation et du nombre grandissant de festivals et d’événements à soutenir;
    • prolongeant la durée de l’Initiative d’appui aux grands festivals et événements annoncée pour 2021-2023 dans le budget 2021 jusqu’au 31 mars 2024, en y ajoutant une nouvelle tranche de 100 millions de dollars et en élargissant l’accès aux festivals et événements ayant des revenus annuels de plus de 5 millions de dollars.

Le rapport met en exergue une des remarques de M. Roy, faite lors de son témoignage : « Il y a aussi chez plusieurs de nos membres un sentiment d’injustice, ou à tout le moins une incompréhension. Le gouvernement a fait le choix de traiter les grands festivals au moyen de l’Initiative [IAGFE] dont je parlais il y a un instant. Il a choisi de confier à Patrimoine canadien tout le reste, soit tous les événements générant des revenus annuels de moins de 10 millions $. Ils sont donc environ 25 soutenus par l’IAGFE et plus d’un millier à être soutenus par Patrimoine canadien, où ils peuvent ensemble compter, eux, sur beaucoup moins que 200 millions $. C’est pas mal déséquilibré, pour dire le moins. Et ce n’est pas parce qu’il y a trop d’argent du côté de l’IAGFE, c’est qu’il n’y en a tout simplement pas assez à Patrimoine canadien ».

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 19 SEPTEMBRE 2022

  • MNBAQ - Guillaume Savard

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations