Vers un choc entre députés dans Laviolette - Saint-Maurice

Gouvernements · · Commenter

Plutôt vague sur son avenir depuis qu'il sait que la Mauricie perdra un comté, le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, ne fait maintenant plus de cachette sur ses intentions. Il veut solliciter un deuxième mandat l'an prochain et si sa collègue Julie Boulet souhaite aussi poursuivre sa carrière, il la défiera lors d'une assemblée d'investiture.

L'actuel député de Saint-Maurice refuse l'étiquette d'orphelin, puisque selon ses calculs, le nouveau comté de Laviolette - Saint-Maurice contiendra une majorité d'électeurs provenant de sa circonscription actuelle. Il se considère donc en droit de continuer à servir la région chez lui, sous la bannière libérale.

La Commission de la représentation électorale a stimulé sa réflexion depuis deux ans. À l'origine, il rappelle que non seulement la Mauricie perdait un comté, mais le secteur Shawinigan-Sud se retrouvait du côté de Maskinongé et Notre-Dame-du-Mont-Carmel, dans Champlain.

Finalement, ces deux scénarios n'ont pas résisté à l'analyse, ce qui conforte M. Giguère dans ses ambitions. Sa base électorale a subi moins de dégâts que prévu, outre le transfert de Saint-Boniface et de Saint-Mathieu-du-Parc dans le comté de Maskinongé.

«Beaucoup de citoyens m'interpellent pour que je continue», indique M. Giguère. «Il y a plus de 30 000 électeurs de mon comté qui vont se retrouver dans le nouveau. Moi, j'aimerais ça continuer. Je ne veux pas laisser tomber mes citoyens. C'est très important.»

De son côté, Mme Boulet n'a pas voulu se lancer dans les spéculations pour le moment. La constitution du Parti libéral du Québec prévoit que le choix d'un candidat se fait lors d'une assemblée générale. «Pour des motifs importants ou en cas d'urgence, le chef du parti peut lui-même désigner le candidat», prévoit l'article 73.

En février, Mme Boulet avait assuré qu'elle ne souhaitait pas se présenter dans Champlain au prochain scrutin, même si une grande partie de l'actuel comté de Laviolette basculera au sud avec la nouvelle carte électorale. 

Lire l'article complet

Source: Le Nouvelliste

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations