Spa Eastman : promouvoir le plaisir de prendre soin de soi

Hébergement, Dossiers Spéciaux · · Commenter

Jocelyna DubucIl y a 45 ans, Jocelyna Dubuc a vécu une expérience qui a allait changer sa vie et en définir le parcours. « Je suis allée vivre en Indes à deux reprises, pendant un an et demi. J’y exploré des approches thérapeutiques anciennes telles le yoga, la méditation, le pouvoir de l’alternance du chaud et du froid, et j’ai pu pousser plus loin mes expérimentations sur les cures, notamment. Pendant ce voyage, j’ai découvert à quel point mes habitudes de vie pouvaient avoir un impact direct sur mon bien-être, ma joie de vivre et sur ma santé », se rappelle-t-elle.

À son retour, elle décide de créer un lieu de vacances dédié au mieux-être. Elle souhaite partager ses découvertes avec les gens afin de les aider à améliorer leur qualité de vie et à reprendre leur santé en mains. Elle veut offrir aux gens l’occasion d’expérimenter de nouvelles habitudes de vie saine, dans le plaisir.

Le Spa Eastman, qui s’appelait alors le Centre de santé d’Eastman, était né. Au fil des ans, bâtiments et bouts de terrain se sont ajoutés. Trente-huit ans plus tard, le Spa Eastman compte 43 chambres réparties à travers un ensemble de 8 pavillons, sur un site de 326 acres de jardins aménagés et de forêt. Trente-huit ans plus tard, sa mission fondamentale est toujours très précisément la même qu’au jour de sa création.

Pourtant, au fil des ans, on ne cesse d’être témoin des constantes innovations mises en place par le Spa Eastman. Pionnier de son industrie en 1977, il a toujours conservé son rôle de leader dans l’univers des spas et est encore aujourd’hui celui qui trace la route en matière de programmation, soins, services et qui débroussaille les découvertes en matière d’alimentation.

Comment peut-on être en perpétuelle quête de changement ET rester totalement collé à sa mission?

Fait surprenant, malgré de multiples initiatives communicationnelles qui ne cessent de se renouveler et d’évoluer au gré de l’offre du Spa Eastman, la propriétaire fondatrice n’a jamais recours aux résultats de sondages ou aux veilles du marché pour guider ses stratégies de marketing. Qui plus est, aucune sous-traitance du travail créatif à une agence – tout est fait par sa petite équipe interne. L’idée, c’est de développer une offre de services distinctive et évolutive, et d’en faire connaître l’existence et les attributs. « Je constate que la clientèle connaît très bien le Spa Eastman, mais pas nécessairement ses produits », observe-t-elle.

Spa EastmanInnover oui, mais pas à tout prix
Jocelyna Dubuc explique : « Notre approche est plutôt simple. Elle repose principalement sur le développement de nouveaux produits, lesquels sont directement liés à l’évolution de nos connaissances, de nos convictions et de nos découvertes en matière de santé et d’alimentation. Nous ne voulons jamais innover pour innover. Mais nous nous faisons un devoir d’ajuster l’expérience client pour l’optimiser, sur la base de nos plus récentes découvertes. »

Pour l’équipe du Spa Eastman, le développement de produit ne peut se faire si l’expérience de séjour n’est pas fondamentale et entière, pour chaque individu. Les forfaits sont basés sur la profondeur de l’expérience qu’ils offrent et axés sur les résultats.

C’est ainsi que le Spa Eastman a créé un forfait « Immersion santé » qui, partant de votre plus récent bilan santé, vous aide à retrouver votre forme et votre énergie, grâce à un ensemble de recommandations et d’apprentissages qui vous aident à optimiser votre forme globale en misant sur l’alimentation, la remise en forme physique et la gestion du stress. S’ajoute à cela toutes ces expériences qui font du bien profondément : massages, watsu, soins corporels. Alors tout au long de cette semaine d’Immersion santé, qui vous donne les outils pour reprendre votre santé en mains une fois de retour à la maison, le bonheur est au rendez-vous et l’on passe de merveilleuses vacances!

Un séjour week-end « Cuisine Tonique » a aussi été créé pour s’initier aux bienfaits de cette alimentation. Cette cuisine met en valeur les grands principes qui sont la marque du Spa Eastman (smoothies verts, déjeuners vitalité, germinations, noix trempées, lacto-fermentations, cuissons sous vide ou à la vapeur douce, etc.) combinés aux bases du régime hypotoxique. Cette Cuisine Tonique, franchement innovante, s’est d’ailleurs méritée le Prix Précurseur Dux 2015, alors que le Chef Kévin Bélisle a été nommé Chef Santé 2013 par la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec.

Jocelyna Dubuc est convaincue que seule l’authenticité d’un produit peut permettre à une entreprise touristique de se distinguer. « Oui, il est important d’innover. Mais il faut le faire dans le respect et dans l’âme de notre ADN. Et pour que l’expérience client soit un succès, il faut que tous les employés aient aussi la mission de l’entreprise dans la peau. « On ne peut pas innover en s’inspirant de ce qui se fait chez le voisin. L’innovation doit d’abord naître en nous », ajoute Dubuc.

Et la stratégie marketing dans tout ça?
Lorsqu’on demande à Jocelyna Dubuc de décrire son client type, elle répond que le produit s’adresse aux hommes et aux femmes, de 18 à 98 ans, qui ont simplement envie de prendre soin d’eux, de prendre leur santé en main, de profiter de leurs vacances pour retrouver leur énergie, d’être en meilleure forme pour profiter au mieux de leur vie, heureux et en santé.

Pour Jocelyna Dubuc, les classiques grands P du marketing doivent céder leur place à celui qui est la base même de toute l’histoire et le succès du Spa Eastman : le P de la Passion!


Yoga - Spa EastmanLe Tourisme de santé : une solution à exploiter
Madame Dubuc déplore le fait que notre gouvernement tarde à mettre le cap sur le tourisme de santé, un segment de plus en plus important. « Le fait que deux ministères fondamentaux, soient ceux de la santé et du tourisme, ne travaillent toujours pas ensemble à cet effet est terrible, dit-elle. Toutefois, je suis encouragée par le discours du ministre Barrette, qui insiste sur le fait qu’on doit cesser de monopoliser nos ressources en santé pour un bilan de santé à des fins uniquement préventives, alors que la vraie prévention repose justement dans des alternatives comme la nôtre, où l’on prend réellement soin de soi, et où on a le goût de changer nos habitudes de vie. »

Le ressourcement et les saines habitudes de vie dans une perspective de plaisir et de bonheur sont des valeurs qui, comme Jocelyna Dubuc se plaît à le répéter, l’ont marquée au fer rouge. « Essentiellement, le message qu’on cherche à véhiculer dans notre communication c’est : venez vivre l’expérience d’un séjour chez nous; non seulement vous profiterez de vacances extraordinaires, mais ces vacances changeront votre vie, vous rendront mieux, dans votre tête et dans votre corps, et vous rendront tout simplement plus heureux », dit-elle. Comme elle, depuis 45 ans.

Twitter

Nominations

Destination Canada

Après un processus de nomination ouvert, transparent et fondé sur le mérite, M. Dave Laveau devient le premier Autochtone à être nommé au conseil d’administration de Destination Canada. Suite à ce processus qui tient aussi compte de l’égalité entre les sexes et de la diversité du Canada, l’honorable Bardish Chagger, leader du gouvernement à la Chambre des communes et ministre de la Petite Entreprise et du Tourisme, annonçait par voie de communiqué les huit nominations à ce prestigieux conseil. Cette nomination de M. Laveau vient sans contredit donner une voix supplémentaire au leadership de l’Association touristique autochtone du Canada (ATAC), de Tourisme Autochtone Québec (TAQ) et de notre industrie.

M. Laveau est présentement vice-président de l’ATAC et directeur général de Tourisme Autochtone Québec (TAQ), association chargée de défendre les intérêts des entreprises touristiques autochtones du Québec en leur offrant des produits et des services favorisant leur développement, les meilleures pratiques d’affaires et leur positionnement sur les marchés touristiques. TAQ est la plus ancienne association touristique autochtone au Canada comptant plus de 25 ans d’actions. Elle représente plus de 180 membres actifs, associés et délégués impliqués dans le développement fondamental du tourisme autochtone au Québec.

« C’est un réel honneur pour moi, à titre d’Autochtone, mais aussi de leader de l’industrie touristique du Québec, d’être nommé au conseil d’administration de Destination Canada. Il s’agit également d’une responsabilité et d’un privilège de prendre part à ce grand cercle décisionnel qui assure la vitalité de l’industrie. » a déclaré M. Laveau. Récemment au Québec, le ministère du Tourisme réaffirmait le positionnement stratégique du tourisme autochtone dans la mise en œuvre de ses stratégies sectorielles. Cette nomination s’ajoute donc aux signaux forts lancés par les deux paliers de gouvernement pour notre industrie.  

« La nomination de M. Dave Laveau au conseil d’administration de Destination Canada témoigne d’une plus grande reconnaissance du rôle de l’industrie touristique autochtone et j’en suis très heureux », a déclaré M. Keith Henry, président-directeur général de l’ATAC. « Son engagement continu envers le développement du tourisme autochtone va au-delà de la province de Québec. M. Laveau est passionné par la croissance du secteur partout au Canada. Il s’agit d’un engagement renforcé envers le tourisme autochtone, suite à la récente annonce dans le budget fédéral 2017 d’un financement de 8,6 millions de dollars. »

L’industrie touristique autochtone au Canada emploie plus de 33 000 personnes et génère 1,4 milliard de dollars du PIB annuel canadien. Le plan quinquennal de l’ATAC, La voie de l’avenir, vise à augmenter la contribution du tourisme autochtone au PIB annuel canadien de 300 millions de dollars, à atteindre un total de 40 233 travailleurs dans l’industrie touristique autochtone et à créer 50 nouvelles entreprises touristiques autochtones.      


À propos de l’ATAC

L’ATAC vise à améliorer la situation socio-économique des Autochtones en offrant des services consultatifs en matière de développement économique et grâce à des congrès sur le tourisme, des séances de formation et des ateliers sur le renforcement des capacités, de la recherche et des informations sur l’industrie à l’intention des opérateurs touristiques autochtones et des communautés des 13 régions (10 provinces et 3 territoires du Canada). L’ATAC établit des liens avec d’autres groupes et régions ayant des mandats similaires, unissant ainsi l’industrie touristique autochtone au Canada et mettant l’accent sur le soutien collectif, le développement de l’offre touristique, la promotion et le marketing des entreprises touristiques culturelles autochtones de façon respectueuse. Le conseil de l’ATAC est composé de représentants de l’industrie touristique autochtone de chaque province et territoire. Pour plus d’informations, veuillez consulter Aboriginalcanada.


À propos de TAQ

TAQ est l’association touristique sectorielle reconnue par le ministère du Tourisme comme porte-parole officiel du tourisme autochtone et par l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador comme représentant d’un lieu d’échange et de services dans le domaine du développement et de la promotion de l’offre touristique autochtone. Vouée également à la commercialisation des expériences et produits touristiques autochtones, notre mission est d’offrir aux entrepreneurs autochtones du Québec impliqués dans l’industrie touristique, un organisme de représentation qui défend leurs intérêts, stimule leur développement et leur offre une gamme de produits et de services favorisant le développement des entreprises, l’amélioration des pratiques d’affaires et leur positionnement sur les marchés touristiques. Au Québec toujours, le nombre d’entreprises touristiques autochtones a plus que doublé depuis le début des années 2000. Rappelons qu’annuellement, le Québec autochtone partage sa culture avec plus d’un million de visiteurs et crée près de 3 500 emplois tout en totalisant des retombées économiques de l’ordre de 169 M$. Pour plus d’information veuillez consulter Tourisme autochtone.

Voir toutes les nominations