Les 25 bougies de TourismExpress

Note de rédaction · · Commenter

7 heures du matin, le papier sort lentement de mon télécopieur en ce 4 octobre 1994, un feuillet de format légal, avec un titre qui attire immédiatement mon attention: TourismExpress. C’était il y a 25 ans, Joanne Beaulieu publiait la première édition papier du TourismExpress que nous consultons aujourd’hui via notre cellulaire, tablette ou ordi. Au diable le fax.

Depuis 25 ans, TourismExpress (TE) fait circuler l’Information au sein de l’industrie touristique du Québec. Véritable portail de l’industrie, tout y passe: actualité, communiqués de presse, prises de position, articles de fond, événements, emplois, etc. Relire toutes les éditions des 25 années de TourismExpress serait comme lire un livre sur l’histoire de l’industrie au cours d’un quart de siècle, une période qui a vu un secteur économique en pleine effervescence.

Un parcours atypique

Joanne est une pro de l’industrie, mais aussi une véritable entrepreneure, toujours remplie de mille et un projets, elle a une feuille de route bien garnie. Originaire de Québec, elle a toutefois complété un baccalauréat en traduction à l’Université Concordia de Montréal. De la traduction au tourisme, il y a quand même toute une marche, qui a commencé avec un diplôme du HEC Publicité Club. Ce sont les secteurs des communications et de la publicité qui lui ont servi de tremplin vers le tourisme.

Après avoir réalisé des campagnes de publicité pour différents secteurs d’activité économique, elle prend définitivement le virage vers le tourisme par goût du voyage, mais aussi par opportunité d’affaires. Ses premiers mandats importants dans le secteur des publications, elle les réalise pour le compte de Jean-Marc Eustache, le président et cofondateur (avec Philippe Sureau et Lina De Cesare) du Groupe Transat. Durant plusieurs années, Joanne a produit les brochures voyages du Groupe. C'est en 1992 qu'elle publie le magazine en vol d’Air Transat Globe Trotter.

Joanne Beaulieu

Un nouveau tournant

En 1993, elle reçoit un appel déterminant pour la création du TourismExpress. Paul Simier, chroniqueur et journaliste, entre autres, pour le Journal de Montréal, réputé dans le milieu pour son analyse pointue de l’industrie touristique et de ses enjeux, lui suggère de lancer un magazine qui vendrait le Québec aux Québécois: Québec Vacances est publié pour la première fois en 1994. Paul lui fait une autre suggestion, soit de publier un bulletin sur l’actualité touristique. Il croit au projet au point de s’associer avec Joanne pour quelques années, le temps que l’oisillon quitte son nid.

 

Paul Simer

Le 4 octobre 1994

  • La première édition de TourismExpress (TE) est lancée le 4 octobre 1994, avec une parution hebdomadaire, sur un feuillet de format légal via le télécopieur, alors que l’Internet grand public que nous connaissons aujourd’hui n’était qu’à ses premiers balbutiements.
  • À l’époque, rien n’était gratuit: ses 225 entreprises clientes payaient 125$ par année un abonnement pour 10 lecteurs. C’est Joanne qui communiquait quotidiennement avec son réseau de contacts, qui n’a jamais cessé de grossir, pour en faire aujourd’hui un des mieux garnis de l’industrie.
  • À partir de 2003, alors que sa clientèle a plus que doublé, TourismExpress passe à une publication quotidienne, désormais accessible via courriel; la tarification s’ajuste en conséquence.
  • En 2011, TourismExpress effectue un autre virage en devenant gratuit, alors que son lectorat augmente considérablement, ce qui représente tout un défi au niveau des revenus. Joanne met donc l’emphase sur les partenariats (commandites, échanges, etc.), les revenus publicitaires et les annonces d’emplois, tout en continuant de bonifier son offre.

Le TourismExpress d’aujourd’hui

TourismExpress rejoint aujourd’hui quotidiennement plus de 9 000 acteurs dans tous les secteurs d’activité de l’industrie touristique. Depuis la première publication de TourismExpress, Joanne Beaulieu a travaillé et travaille toujours avec de nombreux collaborateurs et collaboratrices pour enrichir le contenu de la principale «newsletter» de l’industrie.

TourismExpress évolue sans cesse pour s’adapter aux réalités de l’industrie. L’importance qu’a prise la rubrique sur les offres d’emploi en est une démonstration, alors que l’industrie est confrontée aux défis d’une pénurie de main-d’œuvre. Aujourd’hui, TE est devenu un portail incontournable pour mettre en contact les employeurs et leurs futurs employées/employés.

Histoires et anecdotes

Depuis 25 années, Joanne est quotidiennement à l’affût de l’actualité, ce qui place TourismExpress et sa propriétaire au carrefour des petites et grandes nouvelles de l’industrie. Rumeurs plus ou moins avérées, scoops, enjeux ou informations stratégiques importantes qui ne seront jamais publiées ou qui ont été publiées, une fois l’embargo levé par ses clients/clientes, sont son lot quotidien.

Manon pèse sur le bouton

Après 25 années, TourismExpress est devenu un puits sans fond d’anecdotes sur l’industrie; en voici une qui a impliqué TourismExpress:

Le 8 décembre 2014, un groupe de 8 signataires, dont Joanne Beaulieu et moi, a cosigné une lettre qui s’adressait au premier ministre Philippe Couillard et à la ministre du Tourisme, Dominique Vien: Le tourisme québécois a besoin d’un électrochoc. La lettre, qui a eu l’effet escompté, devait être publiée le 9 décembre 2014, soit le lendemain de la rencontre stratégique annuelle de l’AQIT (Association québécoise de l’industrie touristique du Québec), une des trois entités à l’origine de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec avec l’ATRAQ (ATR associées du Québec) et ATS Québec.

Le hic, c’est que la lettre a été publiée le matin même de la rencontre de l’AQIT. Cette lettre remettait en question certaines manières de faire au sein de l’industrie, de même que l’existence du MTO sous la forme qu’il avait à l’époque. Je me rappelle autant des réactions de ceux et celles qui étaient d’accord avec le manifeste que ceux et celles qui étaient contre. Toute une ambiance. Jamais, en tout cas, on n’aura autant parlé des problèmes de fond de l’industrie touristique québécoise, les médias québécois majeurs ayant tous repris les idées exprimées dans ce manifeste né d’une initiative de huit signataires.

Un 25e anniversaire tourné vers l’histoire, vers des histoires

Tourisme Montréal fête son 100e anniversaire (8 octobre, 1919-2019) en faisant un retour dans son passé avec une série d’articles et d’activités, l’Association des hôtels du Grand Montréal (AHGM) souligne son 70e avec le lancement d’un livre de plus de 250 pages (1949-2019), Kéroul souligne son 40e (tout un travail d’André Leclerc), Groupe Voyages Québec fête son 40e, l’OACI son 75e, et j’en passe.

Il n'y a pas à dire, 2019 est une année de festivités pour de nombreuses entreprises et organisations touristiques. TourismExpress ne sera pas en reste en publiant, au cours des prochains mois, une série d’articles sur des histoires et des anecdotes de l’industrie.

Pour une première étape, cet été, TourismExpress a réuni une quinzaine d’éminences grises pour se remémorer des moments parfois cocasses, souvent importants du développement de notre industrie. Cette première cueillette d’informations sera suivie par d’autres rencontres en tête-à-tête ou d’entretiens téléphoniques avec d’autres acteurs de l’industrie. Bien humblement, TourismExpress va tenter d’être le porte-voix de toutes ces anecdotes avant qu’elles ne disparaissent de notre mémoire collective.

UNE ÉQUIPE EN CONSTANTE ÉVOLUTION

Du trio initial, composé de Joanne Beaulieu, Paul Simier et Pierre Boutin, l’équipe de TourismExpress a constamment évoluée au cours des 25 dernières années. Des employés qui ont fait rayonner TourismExpress à la nouvelle réalité d'aujourd'hui où des collaborateurs, des partenaires, des consultants... partagent un même objectif: Communiquer et informer.

 

Votre grain de sel

À la fin de chaque article, nous vous demanderons d’ajouter votre grain de sel, d’ajouter un bout de vos souvenirs pour enrichir notre démarche. Vous pouvez d’ailleurs commencer aujourd’hui même. Anecdotes, petites ou grosses histoires, dates, lieux, etc. Nous vous demandons de faire travailler vos méninges.

Comment faire? En complétant la section Commentaires au bas de l’article ou m’envoyant un courriel à mon adresse courriel personnelle: louisrome@videotron.ca. Naturellement, tout ne sera pas publié, car parfois il y a des rumeurs, des secrets qui doivent rester là où ils sont; ils font partie des contes et légendes de l’industrie. De plus, pour ceux et celles qui le désirent, la confidentialité sera assurée.

 

Louis Rome
Collaboration spéciale

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 9 DÉCEMBRE 2019

  • Association Restauration Québec (ARQ) - Hugues Philippin
  • Festival d'été international de Québec et 3E évènements - Henrick Simard
  • Alliance de l'industrie touristique du Québec - Janine Durette
  • Croisières AML - Steeve Martel
  • DoubleTree par Hilton Montréal - Alexandra Riva
  • ARF-Québec - Explore Québec - Marc-André Plouffe
  • Auberge de la Pointe - Jenny Lévesque

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations