Le tourisme du futur: un voyage entre réalité virtuelle et intelligence artificielle

Techno, International, Marketing · · Commenter

Alors que les pros du tourisme sont en crise, les voyageurs partent de plus en plus par leurs propres moyens… mais plus vraiment le sac à dos sur l’épaule. Ils s’appuient sur leurs smartphones et leurs tablettes, ainsi que sur les recommandations de leurs pairs. Selon Saskia Cousin, anthropologue et spécialiste des pratiques touristiques, une bonne partie des experts et guides touristiques sont amenés à disparaître face au “tourisme 2.0”.

VOYAGES ALGORITHMIQUES

Aujourd’hui, 77 % des Français préparent leur voyage en ligne. “Les réseaux sociaux et les blogs de voyageurs sont considérés comme plus fiables que les sites professionnels et les institutions”, explique Saskia Cousin. Certains font confiance à des plateformes comme TripAdvisor. Les Millennial eux préfèrent Facebook pour rechercher une destination, se basant sur des photos ou des messages postés sur le réseau social.

VOTRE COMPAGNON IA DE VOYAGE

Directrice d'Advanced Tourism et prospectiviste du tourisme, Sophie Lacour imagine pour 2030 un “robot”, qui préparera votre voyage, établira une “feuille de route” des visites selon les profils des voyageurs, et occupera les enfants pendant les trajets. Mais avant d’en arriver aux robots, des développeurs planchent déjà sur des “concierges de voyage” immatériels, basés sur nos assistants personnels.

DE LA RÉALITÉ VIRTUELLE POUR DYNAMISER UN SECTEUR EN CRISE

C’est là qu’entre en jeu la réalité virtuelle (VR), qui devrait changer radicalement le visage du tourisme. Sygic Travel se démarque ainsi de Google en proposant de découvrir des destinations en les visualisant, au moyen d’un casque VR, ou d’un smartphone, dans des vidéos 360°. L’ère du “voyage virtuel” est proche.

Mais ce “tourisme par procuration”, idéal également pour ceux qui n’ont pas les moyens de traverser le globe (ou de se rendre sur la Lune avec SpaceX), n’est-il pas risqué, en nous poussant à préférer la VR à la réalité ? Et en nous incitant à rester chez nous, plutôt qu’à voyager réellement?

Une partie importante de la population ne voyagera-t-elle plus un jour, qu’à “distance” ? Et ceux qui voyageront avec des IA, supprimeront-ils tout hasard, tout risque d’imprévus, pour suivre à l’aveuglette tout ce que leur proposeront leurs “concierges” numériques ? Attention, voyageurs du futur, à ne jamais oublier qu’un voyage, c’est avant tout une série de rencontres et d’expériences humaines… que la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle ne permettront jamais de saisir.

Lire l'article complet

Source: CNETFrance.fr

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations