Le tourisme du futur: un voyage entre réalité virtuelle et intelligence artificielle

Techno, International, Marketing · · Commenter

Alors que les pros du tourisme sont en crise, les voyageurs partent de plus en plus par leurs propres moyens… mais plus vraiment le sac à dos sur l’épaule. Ils s’appuient sur leurs smartphones et leurs tablettes, ainsi que sur les recommandations de leurs pairs. Selon Saskia Cousin, anthropologue et spécialiste des pratiques touristiques, une bonne partie des experts et guides touristiques sont amenés à disparaître face au “tourisme 2.0”.

VOYAGES ALGORITHMIQUES

Aujourd’hui, 77 % des Français préparent leur voyage en ligne. “Les réseaux sociaux et les blogs de voyageurs sont considérés comme plus fiables que les sites professionnels et les institutions”, explique Saskia Cousin. Certains font confiance à des plateformes comme TripAdvisor. Les Millennial eux préfèrent Facebook pour rechercher une destination, se basant sur des photos ou des messages postés sur le réseau social.

VOTRE COMPAGNON IA DE VOYAGE

Directrice d'Advanced Tourism et prospectiviste du tourisme, Sophie Lacour imagine pour 2030 un “robot”, qui préparera votre voyage, établira une “feuille de route” des visites selon les profils des voyageurs, et occupera les enfants pendant les trajets. Mais avant d’en arriver aux robots, des développeurs planchent déjà sur des “concierges de voyage” immatériels, basés sur nos assistants personnels.

DE LA RÉALITÉ VIRTUELLE POUR DYNAMISER UN SECTEUR EN CRISE

C’est là qu’entre en jeu la réalité virtuelle (VR), qui devrait changer radicalement le visage du tourisme. Sygic Travel se démarque ainsi de Google en proposant de découvrir des destinations en les visualisant, au moyen d’un casque VR, ou d’un smartphone, dans des vidéos 360°. L’ère du “voyage virtuel” est proche.

Mais ce “tourisme par procuration”, idéal également pour ceux qui n’ont pas les moyens de traverser le globe (ou de se rendre sur la Lune avec SpaceX), n’est-il pas risqué, en nous poussant à préférer la VR à la réalité ? Et en nous incitant à rester chez nous, plutôt qu’à voyager réellement?

Une partie importante de la population ne voyagera-t-elle plus un jour, qu’à “distance” ? Et ceux qui voyageront avec des IA, supprimeront-ils tout hasard, tout risque d’imprévus, pour suivre à l’aveuglette tout ce que leur proposeront leurs “concierges” numériques ? Attention, voyageurs du futur, à ne jamais oublier qu’un voyage, c’est avant tout une série de rencontres et d’expériences humaines… que la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle ne permettront jamais de saisir.

Lire l'article complet

Source: CNETFrance.fr

Twitter

Nominations

Bruno Leclaire nommé chef de la direction des systèmes d'information de Transat

Transat annonce la nomination de Bruno Leclaire au poste de chef de la direction des systèmes d'information (DSI) et des solutions numériques, avec effet le 1er novembre. M. Leclaire succèdera à Michel Bellefeuille, qui occupait cette fonction depuis huit ans et qui prendra une retraite active le 31 décembre prochain.

Bruno Leclaire s'est joint à Transat en 2015 en tant que vice-président, Commerce électronique et chef, Solutions numériques. À ce titre, il est en charge de la stratégie numérique de Transat, y compris la distribution en ligne B2C, la gestion de la relation client (CRM), le marketing en ligne et la mobilité. Le cumul de ses fonctions actuelles et de ses nouvelles responsabilités à la DSI amènera M. Leclaire à piloter l'ensemble des grands projets technologiques de la Société.

Après avoir co-fondé Jobboom en 2000, Bruno Leclaire a occupé divers postes de direction, notamment chez Transcontinental et Québecor Média, ce qui lui a permis de développer une vaste expérience en technologies numériques et en commerce électronique.

M. Leclaire détient un baccalauréat en technologie de l'information à l'Université de Sherbrooke.

Voir toutes les nominations