Le tourisme d'affaires, un secteur clé dans le développement touristique régional...

Associations, Tourisme d'affaires · · Commenter

L’Association des professionnels de congrès du Québec (APCQ) tenait le 15 juin son activité annuelle de Québec. Ainsi, 35 des destinations régionales les plus actives dans le secteur du tourisme d’affaires recevaient une centaine d’organisateurs de congrès à l'Hôtel Château Laurier Québec.

L’objectif avoué de cet exercice : offrir pendant quelques heures, le Québec régional en un seul et même lieu. Ceci afin de favoriser la tenue d’événements d’affaires d’importance sur l’ensemble du territoire québécois.

Depuis une quinzaine d’années, de nombreux promoteurs privés ont réalisé des investissements majeurs aux infrastructures d’accueil en tourisme d’affaires, et ce, un peu partout au Québec. Loin de ralentir, ce mouvement se poursuit toujours aujourd’hui. Pensons simplement aux investissements majeurs réalisés à Drummondville, Rivière-du-Loup, St-Hyacinthe et bientôt Trois-Rivières. Ces entrepreneurs comprennent la parfaite complémentarité entre les clientèles d'affaires et celles liées au voyage d’agrément. En effet, le tourisme de congrès est un produit touristique qui n’est pas tributaire de la saison estivale et, de ce fait, ses activités génèrent des revenus significatifs tout au long de l’année. Ce faisant, le tourisme d’affaires contribue à consolider des emplois dans les différentes régions du Québec.

Qui plus est, ces investissements ont également un effet structurant auprès de plusieurs municipalités en permettant le développement de véritables pôles aptes à accueillir les différentes clientèles allant des petites réunions aux congrès internationaux. À ce titre, les événements et congrès de toutes natures demeurent populaires et leur avenir est prometteur, car le besoin de se réunir pour développer des réseaux d’affinités efficaces et performants est essentiel. Ceci est d’autant plus intéressant qu’il est reconnu qu’un touriste d’affaires rapporte deux fois plus que ceux des autres segments touristiques! En 2016, les dépenses touristiques des 2 123 congrès et événements répertoriés dans le réseau régional de l’APCQ ont généré 106 millions $. Bref, la fenêtre d’opportunité est grande ouverte et plusieurs conditions pour en tirer profit sont présentes.

C’est dans ce contexte favorable que Madame Julie Boulet, ministre du Tourisme, ministre responsable de la région de la Mauricie et députée de Laviolette, est venue rencontrer les membres de l’APCQ et les planificateurs et planificatrices d'événements et de congrès réunis au Château Laurier. Celle-ci a réitéré l’importance du tourisme d’affaires pour son ministère. Madame Boulet a aussi fait part de sa sensibilité face aux spécificités de ce segment touristique et de la nécessité pour le gouvernement du Québec de se doter d’une vision globale du secteur pour identifier les mesures qui viendront soutenir les initiatives locales, renforcer le maillage entre les partenaires et consolider l’offre touristique tout en enrichissant l’expérience des visiteurs. Il s’agit donc de poser les bonnes actions pour que le secteur du tourisme d’affaires accentue sa contribution au développement économique du Québec. La ministre a également ajouté que cette approche ministérielle responsable s’appuiera sur une consultation auprès des leaders régionaux. Les détails de la démarche, les modalités et le calendrier selon lesquels le ministère mènera ses consultations seront présentés prochainement.

L’APCQ tient à remercier Madame Boulet pour sa chaleureuse présence et pour son allocution. L’analyse qu'elle a brossée et les constats qu'elle a soulignés sont en complète cohésion avec celles de notre organisation. Nous souhaitons réaffirmer à la ministre que l’APCQ sera un acteur dynamique et collaborateur tout au long du processus qui mènera à définir la stratégie de développement du tourisme d’affaires. Dès maintenant, nous allons nous mettre à l’ouvrage pour préparer des outils qui viendront supporter les différents pôles régionaux dans leur cheminement respectif.

Rappelons que le tourisme d’affaires se définit comme le secteur d'activité économique caractérisé par les déplacements professionnels et les voyages d'affaires effectués dans le cadre d'événements d'entreprises, d'événements pour activités de formation et d'information et d'événements pour activités commerciales ou d'entreprises, se jumelant aux activités et aux services offerts par les intervenants du domaine du voyage d'agrément.

Source: APCQ


À propos de l'APCQ

L’APCQ regroupe plus de 130 organismes et intervenants qualifiés connaissant parfaitement le marché des congrès de leurs régions respectives. Ces professionnels en tourisme d'affaires sont les premiers conseillers auprès desquels le planificateur trouve gratuitement du soutien pour l'organisation de ses événements. Utiliser la force du réseau de l'APCQ, c'est faire le tour du Québec et maximiser la réussite de tout événement ! Consultez le site www.congres.com pour plus de détails.

Twitter

Nominations

Corporation plein air Manicougan/Jardins des glaciers

La Corporation plein air Manicouagan souhaite annoncer la nomination de Patrick Pelletier au poste de directeur des opérations du développement après 4 saisons à la barre des opérations à titre de coordonnateur. « Monsieur Pelletier a su relever chacun des défis  tant au niveau des opérations que de la gestion administrative des actifs de la CPAM », témoigne le président de la Corporation plein air Manicouagan.

« Les connaissances dans tous les domaines, avec du vouloir, ça s’apprend, mais la passion, tu l’as ou tu l’as pas. Patrick a la passion pour sa région. Je suis privilégiée de travailler à ses côtés. Les quatre dernières années ont été remplies de défis à tous les niveaux et ensemble, on a grandi dans cette aventure. Cette nomination est la suite logique d’un travail acharné », souligne Mme Renée Dumas, directrice générale. 

Voir toutes les nominations