Le Concorde, suite de l'histoire

Hébergement · · Commenter

Le ConcordeLe groupe anonyme d'investisseurs qui voulait acquérir Le Concorde a levé le voile sur son identité hier après-midi, rapporte Le Soleil. Parmi eux, un investisseur montréalais dit être un «homme brisé» par les allégations du maire qui soupçonnait le groupe d'être associé à la mafia.

Sam Darwiche a fait fortune dans l'immobilier. L'immigrant d'origine libanaise est arrivé au pays il y a 45 ans. «J'ai toujours agi de façon intègre et honnête», a-t-il dit, lors d'une allocation faite en conférence de presse. Celui qui fait des affaires avec son fils, Sam, soutient être un «homme brisé» par la déclaration du maire. «Il a terni le nom de ma famille. Je suis outré qu'on se soit permis de porter atteinte à ce que j'ai de plus profond : mon intégrité», poursuit l'homme d'affaires de confession juive qui se dit très religieux.

Père et fils font des affaires, notamment à Terre-Neuve, depuis une trentaine d'années. Leur souhait était de se joindre au groupe pour diversifier leurs investissements. Maintenant, ils y penseront deux fois avant de faire des affaires dans la capitale. «Je n'ai jamais vu ça dans ma vie, un maire qui s'immisce dans une transaction privée», lance Isaac Darwiche, aussi propriétaire d'une société d'import-export.

Jean-François Dumais, l'homme qui a rassemblé les investisseurs autour du projet, s'est encore une fois défendu d'être de près ou de loin associé à la mafia. Le juriste du groupe, Me Stéphane Harvey ne comprend toujours pas la sortie publique du maire. «N'eût été de cette résolution et de la déclaration, la transaction aurait eu lieu», a fait savoir M. Dumais. L'autre associé dans l'affaire, Michel Delisle, a travaillé à la Société de l'assurance automobile du Québec et a aussi fait des affaires dans l'immobilier. Le plus connu de tous est Jacques Robitaille, des hôtels Jaro, qui avait accepté de prêter les 13 millions de dollars nécessaires pour l'acquisition du Concorde. Il n'était toutefois pas intéressé à opérer l'établissement.

D'autre part, il est toujours possible que les membres du groupe poursuivent la Ville pour perte d'occasion d'affaires. Ils accusent le maire Régis Labeaume d'avoir fait avorter le processus d'achat du Concorde. Le mois dernier, le premier magistrat de Québec disait avoir été informé par deux sources distinctes que Tony Magi, un proche de la mafia, était impliqué dans le processus d'achat du Concorde par l'entremise d'un prête-nom. «Je n'ai aucune garantie. Je l'ai toujours dit. Je n'ai pas de garantie. C'était accessoire pour moi. Première affaire : protéger la vocation hôtelière. Et accessoirement, avec ce qu'on avait comme information, s'organiser pour ne pas qu'il y ait de mafia dans la transaction», avait avancé M. Labeaume.

Texte de Jean-François Néron du journal Le Soleil.

Twitter

Nominations

Groupe Germain Hôtels

Groupe Germain Hôtels a le plaisir d’annoncer de réjouissantes nominations au sein de son organisation. L’entreprise canadienne en pleine croissance d’un océan à l’autre est fière de compter sur de talentueux professionnels résolus à faire rayonner plus que jamais la bannière des Hôtels Le Germain et des Hôtels Alt.

Monique Strouvens, vice-présidente des ventes et du marketing: Diplômée en tourisme, Monique se passionne pour les tendances et les nouvelles technologies qui façonnent l’industrie du voyage. Ses 30 années d’expérience dans le domaine de l’hôtellerie font d’elle une véritable leader. Elle s’est jointe à Groupe Germain Hôtels à l’hiver 2017 pour y chapeauter les activités de promotion, de vente, de distribution et de marketing afin de maximiser la croissance de l’entreprise dans le marché.

Christina Baldassare, directrice du marketing: Christina est une gestionnaire en marketing aguerrie qui possède plus de 15 ans d’expérience dans les domaines du développement et de la gestion de produits et de marques. Son expertise en développement des affaires, communication, marketing, créativité média et organisation d’événements fait d’elle une précieuse ressource pour Groupe Germain Hôtels. Christina est responsable d’élaborer et de mettre en œuvre la stratégie marketing de l’ensemble du Groupe afin de positionner favorablement ses bannières. Elle supervise notamment les campagnes publicitaires et la conception de divers outils promotionnels.

Marie Pier Germain, directrice des opérations: Bachelière en génie mécanique et détentrice d’une maîtrise du programme EMBA HEC-McGill, Marie Pier est un membre actif de l’entreprise familiale depuis 2006. Elle a débuté sa carrière à Calgary lors de la réalisation du complexe immobilier de l’Hôtel Le Germain en assumant des rôles clés pour la réussite du projet. Au cours des années suivantes, elle a géré les équipes d’architectes, de designers et d’ingénieurs chargées de la construction et de la rénovation des hôtels de l’entreprise, puis a pris la barre de l’Hôtel Alt Montréal en 2015 comme directrice générale. Aujourd’hui directrice des opérations, elle gère les établissements situés dans la grande région de Montréal en plus de veiller au design et à l’architecture des hôtels en construction.

Julie Brisebois, directrice générale, Hôtel Alt Montréal: Cette passionnée du service à la clientèle évolue dans l’industrie hôtelière depuis 2004. Elle a fait ses premières armes à l’Hôtel Le Germain Montréal avant de prendre la direction générale de l’Hôtel Alt Quartier DIX30, à Brossard, puis celle de l’Hôtel Alt Montréal dès l’ouverture de celui-ci en 2014. En 2016, Julie a mis le cap sur Ottawa afin de gérer l’ouverture du tout nouvel Hôtel Alt, puis en assurer avec brio la direction générale. Un an plus tard, elle reprend donc la barre de l’Hôtel Alt Montréal en succédant à Marie Pier Germain.

Jean Philip Dupré, directeur général, Hôtel Alt Ottawa: Bachelier en relations industrielles, Jean Philip s’est bâti une solide expérience en gestion des opérations et en formation dans le secteur de la vente au détail avant de se lancer en hôtellerie, où il a rapidement gravi les échelons. Il s’est joint à Groupe Germain Hôtels en 2015 en intégrant l’équipe chargée de l’ouverture de l’Hôtel Alt Winnipeg à titre de directeur de l’entretien ménager. Par la suite, il a successivement été directeur de l’hébergement à l’Hôtel Alt Winnipeg, directeur des opérations à l’ouverture du Alt Ottawa, puis délégué au développement des affaires de l’Hôtel Alt Winnipeg. Depuis avril 2017, Jean Philip est aux rênes de l’Hôtel Alt Ottawa, rôle qu’il assume avec fierté puisqu’à 27 ans, il est le plus jeune directeur général du Groupe.

Voir toutes les nominations