La Fédération québécoise des municipalités : pour une gouvernance de proximité

Gouvernements, Dossiers Spéciaux · · Commenter

Louis RomeLa FQM réclame «de nouveaux pouvoirs dits de proximité». «Dans un premier temps, six domaines précis sont ciblés : aménagement du territoire, transport, développement économique, développement touristique, culture et patrimoine de même que gestion des terres publiques et des ressources naturelles».

Une nouvelle façon de faire
Selon la FQM, la Gouvernance de proximité permettrait aux communautés de tirer un meilleur profit des opportunités de développement qui se présentent localement. Richard Lehoux, président de la FQM ajoute «Le moule actuel doit être cassé! Sa lenteur et sa lourdeur limitent nos actions, restreignent nos décisions et nous empêchent d’être efficaces en raison de la multiplication des approbations à obtenir. Dans un Québec qui veut se redynamiser, il faut avoir le courage de revoir nos façons de faire».

Un exemple touristique qui fonctionne
Dans les réussites d’une gouvernance de proximité, la FQM cite en exemple «le Mont-Orford dont la situation a complètement changé depuis que la MRC de Memphrémagog en assume la gestion, en remplacement du gouvernement. Depuis, le site s’est non seulement refait une beauté, mais il est passé de déficitaire à générer des profits de 200 000 $ par année».

Les municipalités auront plus de pouvoirs de Québec 
Il s’agit du titre d’un article publié dans Le Devoir (28 sept.) portant sur les conclusions du 73e congrès de la FQM, où près de 2 000 délégués municipaux se sont réunis du 26 au 28 septembre, sur le thème «Le pouvoir de mieux faire».

La principale conclusion du congrès laisse présager une ouverture du ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, pour revoir la manière de faire les choses. Ainsi le président de la FQM affirme que «L'objectif maintenant est de travailler pour une nouvelle gouvernance de proximité et le ministre Moreau offre l'ouverture pour travailler rapidement. On est à la croisée des chemins et les astres sont bien alignés», a-t-il conclu.

De plus, la FQM affirme avoir reçu un appui de taille du premier ministre Philippe Couillard, car celui-ci «a salué notre démarche (FQM), mais il a aussi souligné qu’elle va dans le même sens que ses actions pour une plus grande efficacité et une meilleure adaptation des politiques gouvernementales à la réalité des communautés».

En passant, depuis le 26 septembre Montréal et Québec sont devenues membres associés de la FQM (lire le communiqué).  

Un sondage tout en nuance
Lors du congrès, un sondage de la firme Léger auprès de la population a été présenté. À la question : Avec tout ce que le milieu municipal a vécu au cours des dernières années et considérant que la Commission Charbonneau continue de siéger, comment les élus municipaux s’en sortent-ils? Le taux de confiance des citoyens à l’égard des élus municipaux se situe à 72%. Une hausse significative après avoir connu un plancher en 2011 de 56%.

À la question pour connaître si les citoyens appuyaient les élus municipaux dans leur quête de nouveaux pouvoirs, notamment en développement économique, en tourisme, en culture et en gestion des ressources.

En développement économique, 46% de la population sondée affirme que les municipalités n’ont pas assez de pouvoir alors que 30% considèrent que oui.

En matière de développement touristique, le résultat est quasiment l’inverse alors que 33% des gens considèrent que les élus n’ont pas assez de pouvoir, 42% affirment que les pouvoirs de ceux-ci sont suffisants. Il y a loin de la coupe aux lèvres.

L’industrie touristique dans tout cela
Les intentions des municipalités sont louables, mais dans une industrie aussi complexe que le tourisme, demander plus de pouvoir pour intervenir dans ce secteur demande une analyse systémique de la situation. Il est essentiel d’avoir une vue d’ensemble de l’environnement d’affaires dans lequel évolue une industrie avant de tenter d’avoir plus de pouvoir sur un ou des éléments de celle-ci.

Pour inciter à plus de prudence, il s’agit d’avoir en tête l’image d’une chaîne de production où on intervient dans le processus de production sans une connaissance approfondie qu’auraient ces mêmes interventions sur toute la chaîne et sur le produit final. Produit qui doit répondre aux besoins d’une clientèle cible dont le comportement est en perpétuelle évolution. Pas simple tout ça!

Maintenant, remplacez cette chaîne de production par une industrie multisectorielle, présente dans toutes les régions, qui emploient des dizaines de milliers de personnes au sein de milliers d’entreprises pour répondre aux besoins de millions de clients. Il est plus qu’évident que l’industrie doit faire connaître sans délai sa réflexion sur ses nouvelles manières de faire les choses, avant que d’autres ne le fassent pour elle.

Rédigé par Louis Rome

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 13 mai 2019

  • Hôtel Omni Mont-Royal - Jean-Benoit Courcoul
  • Camping Québec - Véronique Landry
  • Camping Québec - Florence Samson
  • Fairmont Tremblant - Jonathan Legris
  • Loews Hotel Vogue - Caroline Poulson
  • DoubleTree by Hilton Montréal - Alexandra Saint-Pierre

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations