L’industrie touristique du Québec – Sagesse et prudence

Études, International, Économie · · Commenter

Éric FournierLes commentaires suite à mon article du 12 janvier dernier sur mes prévisions plus ou moins optimistes en regard de la performance touristique du Québec pour 2015 ont fait beaucoup jaser…

D'autant plus que le lendemain, TE publiait un article qui faisait état de propos d'intervenants de la Colombie-Britannique qui eux prévoyaient une année record pour 2015. Ces derniers prévoyaient même des résultats supérieurs à 2010, année où Vancouver était l'hôte des Jeux olympiques d'hiver.

Deux visions… Deux réalités
Force est de constater qu'il semble y avoir de plus en plus fréquemment une adéquation entre les constats des organisations touristiques et la réalité des entreprises touristiques notamment en ce qui a trait aux constats touchant la performance touristique.

En effet, les réponses à la question de la semaine du 12 janvier de TourismExpress « Selon vous, la performance de l’industrie touristique du Québec en 2015 affichera… » ont été sans nuance.

81,5 % des répondants prévoyaient soit le statu quo (25 %) ou une décroissance (56 %) de leur performance pour 2015 ce qui est en contradiction avec plusieurs autres constats d'organismes publics. Heureusement, près de 19 % des répondants prévoyaient toutefois une croissance.

Dans les faits, il est indéniable que bons nombres d'entreprises se tirent mieux d'affaire que d'autres dans des environnements économiques difficiles. Le positionnement de leur entreprise, la qualité de leurs produits, la gestion de leurs opérations ou la nature même de leurs marchés sont parmi des facteurs qui influenceront positivement leurs résultats.

C'est le cas au Québec de ce tout ce qui touche aux marchés excursionnistes. Proximité des deux grands marchés émetteurs (Montréal et Québec), mutation des séjours touristiques en expériences plus courtes, activités plus familiales, moins de temps ou moins d'argent… bref, les raisons pour justifier cette situation sont nombreuses.

Le commerce de détail ébranlé
Un fait demeure, au Québec tout le secteur du commerce de détail connait de fortes turbulences. Les fermetures de Jacob et Mexx, de certains Sobey's et Holt Renfrew, des boutiques Sony et Smart Set et plus récemment du géant Target ont animé les premières pages de nos journaux.

Plus spécifiquement en tourisme, la suroffre dans plusieurs secteurs d'activités dont dernièrement celui de la restauration, les difficultés de nos Casinos et la fermeture du Nuances (solde récent de ses meilleures bouteilles de vin) sont quelques exemples. Le report du projet d'hôtel de la Sépaq (150 chambres) au Parc de la Chute Montmorency où les difficultés financières de plusieurs de nos bons produits touristiques en régions sont d'autres indicateurs incontestables.

L’absence de croissance
L'absence de croissance (quantitative et qualitative) au niveau de notre fréquentation touristique semble être le «nœud» du problème.

J'amène à votre attention le dernier rapport de l' OMT - Faits Saillants OMT du Tourisme 2014 - qui dresse le bilan de la performance touristique mondiale pour 2013. 

Les pages de 9 à 12 sont particulièrement intéressantes, car elles mettent en relief la croissance du nombre d'arrivées internationales par pays. Il y en a 205 pour les années 2011, 2012 et 2013.

Pour en tirer des constats, il faut soustraire de ces 205 pays les 48 pays de l'Afrique subsaharienne qui ne fournissent pas de données tout comme 41 autres pays qui eux le font pour des raisons circonstancielles.

Il nous reste donc un échantillonnage de 116 pays.

En 2013 par rapport à 2012 le Canada a enregistré une croissance de ses arrivées internationales de 1.5 %. Les données du Québec sont en dessous de ces résultats.

88 pays ont des résultats supérieurs au Canada alors que 9 ont des résultats entre 0 à 1.5 % de croissance. Les USA ont enregistré une croissance de 4.7 % soit trois fois celle du Canada.

Le Japon est le pays qui a affiché la meilleure performance avec une progression de près de 24 %. En fait, le Japon a enregistré des hausses dans 16 de ses 18 marchés cibles pour un total de 3M de nouveaux touristes en une seule année. Le Japon a ainsi reçu 13.4M de touristes internationaux dans un pays ou le coût de la vie est l'un des plus élevés. Motivant pour un Québec touristique qui a perdu 2M de touristes américains au cours des 10 dernières années et qui est en train de réfléchir sur ses façons de faire...

19 pays ont connu une décroissance de leurs arrivées internationales en 2013. Je vous parlerai, dans un prochain article, sur une réflexion concernant les changements nécessaires de notre attitude et de notre culture organisationnelle.


Collaboration spéciale, Éric Fournier

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 12 août 2019

  • Sheraton Laval et Hilton Montréal/Laval - Isabelle Bertrand
  • Centre de Congrès de Lévis - Maxime Demers-Ménard

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations