L’hôtellerie illégale dérange aussi dans les régions

Hébergement · · Commenter

Montréal et Québec n’ont pas le monopole de l’hôtellerie illégale. De l’Estrie à l’Abitibi-Témiscamingue, le phénomène suscite l’inquiétude dans la plupart des régions, aussi éloignées soient-elles.

L’année dernière, Tourisme Québec (TQ) a reçu des plaintes pour hébergement illégal en provenance de toutes les régions du Québec à l’exception de Laval. Le plus grand nombre de dénonciations provenaient de Montréal (213), des Laurentides (56), de l’Abitibi-Témiscamingue (46), de l’Estrie (44) et du Saguenay–Lac-Saint-Jean (40), révèlent des données d’avril 2013 à mars 2014.

Selon le porte-parole du ministère Guy Simard, les dénonciations reposent« principalement sur le fait que des personnes louent leur appartement ou chalet dans des secteurs résidentiels » ce qui cause du bruit et nuit au bon voisinage.

Concernant le cas étonnant de l’Abitibi, où il y a plus de plaintes que dans un pôle touristique comme Québec, M. Simard suggère qu’il s’agit d’un cas particulier.« L’essor d’entreprises liées notamment à la foresterie, aux mines et aux chantiers de construction dans plusieurs régions du Québec, dont l’Abitibi, a amené de nombreux travailleurs temporaires à se déplacer dans ces régions. Plusieurs d’entre eux ont utilisé des maisons de chambre non attestées », explique-t-il. Lire la suite.

Source : Le Devoir

Twitter

Nominations

NOMINATIONS DES 7 DERNIERS JOURS + SEMAINE DU 11 NOVEMBRE 2019

  • Ôrigine artisans hôteliers - Amélie Leduc Dauphinais
  • Marriott Château Champlain - Anne-Marie Dorion

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations