L'avenir des festivals d'humour à Montréal

Festivals et évènements · · Commenter

Le Regroupement des événements majeurs internationaux (REMI) s’inquiète de la crise au sein et autour du festival Juste pour rire en évoquant la catastrophe liée au Festival des films du monde (FFM) il y a quelques années.


« Je crains la balkanisation dans le secteur de l’humour », dit au Devoir Martin Roy, président-directeur général du REMI, qui rassemble et représente la plupart des événements culturels, sportifs et de divertissement au Québec.
 
« Je prends pour exemple le secteur du cinéma. Ce qui est arrivé là en 2005 est-il le présage de ce qui pourrait arriver dans le secteur de l’humour ? En tout cas, moi, je le crains. »
 
M. Roy détaille ensuite les embûches à surmonter. « Mettre sur pied un nouveau festival dans un très court délai, c’est extrêmement compliqué. Va-t-on morceler le secteur, diviser le produit, pour se retrouver par exemple avec des humoristes à gauche et à droite, un public divisé par le fait même, des commanditaires et des subventionnaires écartelés entre les marques et les événements ? »

Le FFM, fondé en 1977, critiqué de toutes parts, écrasé par le concurrent de Toronto, a été menacé en 2005 quand les principaux partenaires gouvernementaux ont confié l’organisation d’un nouveau festival au groupe Spectra, organisateur du Festival international de jazz de Montréal (FIJM).
 
Le nouvel événement a été un échec retentissant, et le FFM agonise depuis.

Lire l'article complet

Source: Le Devoir

Twitter

Nominations

Corporation plein air Manicougan/Jardins des glaciers

La Corporation plein air Manicouagan souhaite annoncer la nomination de Patrick Pelletier au poste de directeur des opérations du développement après 4 saisons à la barre des opérations à titre de coordonnateur. « Monsieur Pelletier a su relever chacun des défis  tant au niveau des opérations que de la gestion administrative des actifs de la CPAM », témoigne le président de la Corporation plein air Manicouagan.

« Les connaissances dans tous les domaines, avec du vouloir, ça s’apprend, mais la passion, tu l’as ou tu l’as pas. Patrick a la passion pour sa région. Je suis privilégiée de travailler à ses côtés. Les quatre dernières années ont été remplies de défis à tous les niveaux et ensemble, on a grandi dans cette aventure. Cette nomination est la suite logique d’un travail acharné », souligne Mme Renée Dumas, directrice générale. 

Voir toutes les nominations