ENTREVUE: Future station thermale de Saint-Bruno de 25 millions...

Investissements, Attraits/Activités · · Commenter

TourismExpress part à la rencontre de Patrick Rake, président du Groupe SKYSPA, pour une entrevue exclusive réalisée au siège social du groupe à Boucherville. Il nous confie les détails du projet. 

Le secteur du bien-être ne cesse de se développer au Québec. C’est un marché très porteur sur lequel Patrick Rake, président de SKYSPA, compte bien poursuivre son développement avec un projet d’envergure. SKYSPA et ses partenaires investissent actuellement la somme de 25 millions de dollars pour la création d’une station thermale à Saint-Bruno-de-Montarville. Un projet titanesque qui aura un impact économique certain sur la région, avec notamment la création de 500 emplois, mais qui souhaite en revanche limiter son impact sur l’environnement. La station thermale sera conçue dans le cadre d’un aménagement durable, écologique et écoénergétique des espaces. Avec une capacité d’accueil de 200 000 à 300 000 personnes par année, il est certain que la station deviendra une attraction touristique incontournable.

LES INFOS CLÉS DU PROJET

  • Un site de 600 000 pieds carrés situé sur le rang des Vingt-Cinq Est
  • Investissement : 25 millions de dollars
  • Ouverture prévue : été 2019
  • Une restauration de type « santé » sera proposée avec une capacité d’accueil de 170 personnes
  • Une offre d’hébergement sera proposée

HISTORIQUE DU PROJET

Le Groupe SKYSPA est déjà bien implanté sur le marché du bien-être avec ses deux établissements SKYSPA à Québec et Montréal, mais aussi l’établissement Spa Nordic Station à Magog. Visionnaire, Patrick Rake veut aller plus loin et offrir au Québec une nouvelle offre jamais vue! C’est en début d’année 2016 que le projet de la station thermale de Saint-Bruno-de-Montarville se met alors en branle. À la fin de l’été, le Groupe SKYSPA a fait l’acquisition du terrain de 600 000 pieds carrés. Les travaux devraient débuter dès le printemps prochain.

AMBITIONS DU PROJET

Le projet se veut un centre de détente, en pleine nature, multisaison, qui a été conçu pour s’intégrer tout naturellement à proximité du Mont-Saint-Bruno et du parc national du Mont-Saint-Bruno. Avec ce projet, Patrick Rake vient consolider le pôle récréotouristique existant, mais surtout proposer une structure inédite au Québec. « L’offre va être complément différente de ce qu’on retrouve sur le marché actuellement. On veut que les gens vivent une expérience authentique qui va les transformer », raconte Patrick Rake, promoteur du projet.

TOUT CE QU’IL FAUT POUR RELAXER

Le projet se développera en plusieurs phases, mais dès la phase 1,  environ 60% du terrain sera aménagé. Il y aura des parties intérieures et extérieures, plusieurs stations de détentes et des lieux de repos.

On retrouvera notamment :

  • Saunas, banyas, jacuzzis, bains de vapeur, bassins et chutes d’eau, hammam, bains froids japonais, relaxarium.
  • Des jardins, des rivières et un lac. 
  • Des soins de massothérapie et d’esthétique.
  • Des bars santé thématiques.
  • Des espaces de bien-être, de réunions et de conférences
  • Un miniclub enfants/familles avec moniteurs
  • De l’animation « wellness » (yoga, méditation, etc.)
  • Une boutique de produits de mieux-être
  • Une auberge de 60 chambres thématiques pour la clientèle

UNE OPPORTUNITÉ POUR DYNAMISER LE TISSU ÉCONOMIQUE LOCAL

Ce projet est un véritable poumon économique. Un nouvel opérateur touristique qui fait vivre une activité sur 12 mois est une bonne nouvelle pour la région. « Nous sommes très fiers d’aménager notre station thermale à Saint-Bruno, et surtout de bonifier l’offre touristique actuelle en créant un volet mieux-être et un dynamisme supplémentaire », affirme Patrick Rake.

Même si le projet a été quelque peu controversé par les habitants au début, Patrick Rake souhaite préciser que le projet inclura les bonnes pratiques environnementales et que le cadre naturel du parc national fera partie de l’expérience, alors il en prendra soin. Il attire aussi notre attention sur le fait que cette zone était complètement en friche. Habillé d’une station thermale, le terrain sera plus beau qu’à l’état actuel. Il a récemment organisé une rencontre avec les résidents et entretiendra des communications constantes pour intégrer au mieux le projet,  comme il l’avait déjà fait lors de la construction du Spa Nordic Station à Magog.

UNE GROSSE PÉRIODE DE RECRUTEMENT À VENIR

En phase 1, environ 300 personnes seront recrutées, puis à la phase de maturité, ce chiffre s’élèvera à 500 personnes. Dès 2018, les premiers gestionnaires seront recrutés. Restez à l’affût!

Source : Gwendoline Duval, pour TourismExpress

Twitter

Nominations

Corporation plein air Manicougan/Jardins des glaciers

La Corporation plein air Manicouagan souhaite annoncer la nomination de Patrick Pelletier au poste de directeur des opérations du développement après 4 saisons à la barre des opérations à titre de coordonnateur. « Monsieur Pelletier a su relever chacun des défis  tant au niveau des opérations que de la gestion administrative des actifs de la CPAM », témoigne le président de la Corporation plein air Manicouagan.

« Les connaissances dans tous les domaines, avec du vouloir, ça s’apprend, mais la passion, tu l’as ou tu l’as pas. Patrick a la passion pour sa région. Je suis privilégiée de travailler à ses côtés. Les quatre dernières années ont été remplies de défis à tous les niveaux et ensemble, on a grandi dans cette aventure. Cette nomination est la suite logique d’un travail acharné », souligne Mme Renée Dumas, directrice générale. 

Voir toutes les nominations