ENTREVUE avec Pierre Bellerose: Les enjeux du patrimoine religieux pour Montréal

Attraits/Activités, Associations · · Commenter

De quelle façon Tourisme Montréal supporte le développement du tourisme religieux et spirituel?

Tourisme Montréal a réitéré la place du créneau du tourisme religieux au cœur de ses priorités stratégiques en créant la Table sur le tourisme religieux en 2011. Ce lieu de rencontre et de concertation, comprenant plus d'une vingtaine d'acteurs de ce milieu, a permis d'élaborer les premières réflexions de Tourisme Montréal en cette matière. Rappelons que Montréal connaît un regain d'intérêt pour le tourisme religieux depuis la canonisation du frère André en 2010.

Depuis maintenant 8 ans, Tourisme Montréal a coordonné plusieurs actions en cette matière : accueil de journalistes et de multiplicateurs de ce secteur (entre autres en provenance des États-Unis et du Mexique), réalisation d’un guide sur la Patrimoine religieux à Montréal en collaboration avec l’éditeur Ulysse, une exposition sur le tourisme religieux montréalais qui a été présentée à l’hôtel de ville de Montréal (à l’automne 2017) et à l’Oratoire St-Joseph du Mont-Royal (2018), un accompagnement dynamique de plusieurs projets en développement de produit touchant les acteurs du tourisme religieux montréalais, la réalisation d’une vaste étude sur le sujet, l'augmentation des contenus dans nos plateformes numériques (entre autres au niveau des photos – plus grande diversification), etc.

Quelles sont les retombées pour la région?

Une étude récente de Tourisme Montréal, intitulée Le tourisme religieux à Montréal, indiquait que 14% des touristes en visite à Montréal identifiaient le patrimoine religieux comme un aspect très important à expérimenter. Sur 11,5 millions de touristes que nous recevons annuellement à Montréal, c’est un chiffre significatif. Un niveau d'intérêt que peu de créneaux atteignent.

De plus, en 2019, Tourisme Montréal considère qu'il y a une forte croissance dans ce secteur depuis quelques années. Effectivement, les principaux attraits du tourisme religieux que sont l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal et la Basilique Notre-Dame de Montréal ont connu des croissances importantes au cours des dernières années.

Crédit © Tourisme Montréal - Réjean Ménard

Quelles sont les éléments distinctifs du patrimoine religieux à Montréal?

Lors de sa première visite à Montréal en 1888, Mark Twain a déclaré Montréal comme étant la ville aux cent clochers: « C'est la première fois que je vais dans une ville où on ne peut lancer une brique sans fracasser un vitrail d'église. » L’analyse de la situation du tourisme religieux montréalais en 2019 permet d’arriver à trois constats au niveau du caractère distinctif de Montréal:

  1. Deux grands joueurs majeurs attirent un nombre impressionnant de touristes (la Basilique Notre-Dame avec 1 million de visiteurs et l’Oratoire St-Joseph avec plus de 2 millions de visiteurs) et participent au rayonnement international de la destination;
  2. On constate au centre-ville (surtout) une concentration très marquée de bâtiments de la deuxième partie du XIXe siècle. La dichotomie francophone et anglophone de Montréal a façonné le patrimoine religieux de la métropole tel qu’on le connait aujourd’hui par le nombre d’impressionnants d'églises protestantes et catholiques, dont plusieurs à proximité. Les églises du centre-ville de Montréal et les deux cimetières du Mont-Royal sont donc le reflet de l’émulation entre les communautés francophones et anglophones présentes au XIXe siècle à Montréal. Cette concentration du patrimoine religieux durant cette période est unique en Amérique du Nord;
  3. Les églises des quartiers montréalais que nous redécouvrons. 

Crédit © Tourisme Montréal - Marie Deschene

Pourquoi avez-vous choisi de vous impliquer au sein de l’Association du tourisme religieux et spirituel du Québec (ATRSQ)?

Tourisme Montréal croit à l’importance de fédérer les efforts de plusieurs acteurs dans le but d’obtenir une croissance des retombées touristiques dans un secteur comme le tourisme religieux. Au cours des années 1990 et 2000, c’est un secteur qui avait été délaissé par le secteur touristique montréalais ,au profit de d’autres activités émergentes. Nous avons repris le collier depuis quelques années.

Le tourisme religieux m’apparaît être un secteur sous-estimé par le milieu touristique. De plus, je crois fortement que Montréal doit et peut travailler avec les autres régions du Québec. En ce sens, l’arrivée de l’ATRSQ permettra de faire bien vivre cette synergie dans le domaine du tourisme religieux

Je crois que tous ensemble nous pouvons améliorer grandement la performance du tourisme religieux en favorisant aussi la venue de meilleures expériences. Et en ce sens, j’embrasse parfaitement la vision de l’ATRSQ, soit « d’être le leader du développement et du rayonnement du tourisme religieux et spirituel au Québec et contribuer à l’enrichissement des expériences et des produits touristiques du Québec grâce à la richesse et à l’authenticité des offres en tourisme religieux et spirituel ».

Pierre Bellerose est
Vice-président de Tourisme Montréal
Président du CA de l’incubateur Mtl Lab
Secrétaire-trésorier du CA de l’ATRSQ
Président de la Table sur le tourisme religieux de Tourisme Montréal

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 19 août 2019

  • Centre Sheraton Montréal - Vittorio Di Re
  • Hôtel Palace Royal - Antoine Naoum
  • Alterra Mountain Company - Patrice Malo

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations