Entrevue avec François Rioux: Un camp de vacances international qui fait briller le Québec!

Hébergement, International, Attraits/Activités · · Commenter

EDPHY c’est un peu comme un «Club Med» qui serait uniquement réservé aux enfants! Activités sportives, découvertes culturelles et apprentissages linguistiques, tout est réuni pour faire passer un moment de rêve aux enfants étrangers et québécois.

Créé il y a plus de 50 ans par monsieur Dubois, ancien directeur général du comité organisateur des Jeux olympiques, EDPHY avait à l’origine pour vocation de faire découvrir les joies du plein air aux enfants en s’inspirant de l’idéal olympique. Rachetée en 2014 par François Rioux, l’entreprise a pris une dynamique plus internationale et a diversifié les activités offertes.

Aujourd’hui, le réseau compte six camps de jour au Québec et un camp de vacances dans les Laurentides, qui est destiné à accueillir les enfants du monde entier. François Rioux met beaucoup d’énergie à faire connaître son camp de vacances à l’étranger. Il a tout récemment fait partie de la délégation qui a accompagné la ministre du Tourisme en Chine, en étant le principal commanditaire du vol inaugural Montréal - Shanghai. EDPHY est désormais un opérateur touristique qui contribue au rayonnement international de la destination Québec sur un segment de clientèle à fort potentiel. Ambitieux, François Rioux prépare déjà de nouveaux projets pour exporter son concept, mais aussi augmenter sa capacité d’accueil au Québec.

EDPHY EN CHIFFRES C’EST :

  • 53 ans d’expérience
  • 3 M$ CA pour une opération saisonnière d’environ 2 mois par année
  • 250 employés répartis dans les différents camps
  • Le centre de vacances accueille chaque année 15 000 enfants du monde entier pour leurs vacances d’été ou d’hiver. 35% de sa clientèle provient de l’étranger, mais ce taux passera à 50% d’ici 2020.
  • 7 personnes travaillant à temps plein au siège social
  • 500 000$ d’investissements ont été planifiés pour rénover et agrandir le centre de vacances de Val Morin, afin d’augmenter sa capacité d’accueil à 850 enfants par semaine.

LE CONCEPT

EDPHY a été la première entreprise à ouvrir un camp mixte au Québec mais aussi le premier centre de plein air. Bâti sur de fortes valeurs «olympiques» grâce à son fondateur Yves Dubois, ce camp de vacances divertit, instruit, mais aussi fait grandir la confiance en soi et l’ouverture d’esprit des enfants. «Nous avons fait en sorte que le camp soit un heureux mélange.  Les jeunes étrangers se mixent avec nos jeunes Québécois, ils apprennent une langue et se font de nouveaux amis tout en faisant des activités et des découvertes culturelles», nous a expliqué François Rioux, président d’EDPHY International. Sur place, des interprètes engagés par EDPHY sont présents pour orienter et aider les enfants pendant leurs séjours si besoin.

Le client type: un groupe d’enfants qui vient de l’extérieur du Canada et qui prend des cours d'anglais ou de français pendant les séjours, en plus des activités sportives et culturelles.

Les prix pratiqués sont honnêtes. Pour la période estivale, il vous faudra débourser 1100$ pour deux semaines. En hiver, c’est un peu plus dispendieux, soit 1500$, car les activités offertes le sont aussi (ski, cabanes à sucre, etc)

EDPHY accueille aussi les entreprises locales pour des événements de type «team building».

UNE INTERNATIONALISATION PROFITABLE AU QUÉBEC

Attirer les jeunes du monde entier au Québec est un bon moyen de les fidéliser avec la destination. En ce moment, il a un intérêt grandissant pour le Canada et plus particulièrement le Québec.

«C’est le bon moment pour développer l’internationalisation de nos entreprises et de nos commerces. J’ai senti un grand engouement très fort pour le Canada et pour le Québec, on a un très bon passeport. La qualité de vie, la sécurité sont reconnues. Il fait bon vivre et la qualité de l’air est excellente ce qui séduit particulièrement les Chinois. Les jeunes qui retournent à la maison  sont fidèles et reviennent souvent d’une année à l’autre», nous a confié François Rioux.

À l’international, EDPHY est l’un des précurseurs dans son domaine. Des efforts de promotion à l’international en Chine et au Mexique sont toujours en cours. D’ailleurs, la clientèle internationale la plus représentée dans les camps est les Chinois, suivis des enfants d’Amérique latine.

Le concept séduit et EDPHY a récemment été approché par une importante entreprise chinoise pour amener son modèle d’affaires en Chine et donc développer des camps là-bas.

«J’aimerais avoir des camps partout, créer un réseau où les enfants pourraient aller vivre une expérience sportive, créative, culturelle et linguistique dans différents pays», a déclaré François Rioux.

UN CAMP DE VACANCES «FUN» MAIS SÉRIEUX!

François Rioux insiste beaucoup sur la qualité des infrastructures et la sécurité sur place. Il assure que le site conservera toujours l’esprit de la marque même après le projet d’agrandissement.  

«On est dans un domaine de fun, mais on est des gens sérieux. On est en affaires depuis 53 ans, la sécurité est au premier plan. Nos installations sont d’une grande qualité, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Nous avons 590 acres de superficie avec notamment 2 piscines, un parcours de jeu aérien et un terrain de tennis», a déclaré François Rioux.

Pour réaliser sa mission, EDPHY a créé de solides partenariats avec certains opérateurs locaux tels que Pierre Simard, propriétaire de l’Auberge du Lac-à-l’Eau-Claire à Saint-Alexis-des-Monts, les croisières AML, ou encore Valcartier.

Source : Gwendoline Duval pour TourismExpress

Twitter

Nominations

Corporation plein air Manicougan/Jardins des glaciers

La Corporation plein air Manicouagan souhaite annoncer la nomination de Patrick Pelletier au poste de directeur des opérations du développement après 4 saisons à la barre des opérations à titre de coordonnateur. « Monsieur Pelletier a su relever chacun des défis  tant au niveau des opérations que de la gestion administrative des actifs de la CPAM », témoigne le président de la Corporation plein air Manicouagan.

« Les connaissances dans tous les domaines, avec du vouloir, ça s’apprend, mais la passion, tu l’as ou tu l’as pas. Patrick a la passion pour sa région. Je suis privilégiée de travailler à ses côtés. Les quatre dernières années ont été remplies de défis à tous les niveaux et ensemble, on a grandi dans cette aventure. Cette nomination est la suite logique d’un travail acharné », souligne Mme Renée Dumas, directrice générale. 

Voir toutes les nominations