Encadrement d'Airbnb: le dernier mot revient au gouvernement, insiste la ministre Proulx

Hébergement · · Commenter

La Ville de Québec a annoncé lundi son intention de resserrer les critères autour «des réservations de logements de type collaboratif», mieux connues sous le nom de Airbnb, HomeAway et même Kijiji. Dès le 1er juin, un propriétaire ou un locataire qui veut offrir de l’hébergement collaboratif dans sa résidence principale pourra le faire pour un maximum de 90 jours par an, en obtenant un permis de la Ville qui lui coûtera 50$ annuellement sur présentation d’une preuve de résidence principale, et ce partout sur le territoire de la capitale nationale. 

«Les villes ont une responsabilité dans l’encadrement de l'hébergement collaboratif, c’est clair, mais la responsabilité revient au gouvernement du Québec et on souhaite arriver d’ici l’été avec des règlements qui vont être clairs, qui vont être compréhensibles et surtout, dans un souci d’équité fiscale», a tenu à préciser mardi la ministre Caroline Proulx

Est-ce que la Ville de Québec devra ajuster sa réglementation à celle que présentera d’ici l’été le gouvernement Legault? «Il va y avoir le chapeau du gouvernement du Québec, avec des règlements qui vont être clairs, précis. C’est sûr qu’il va y avoir une responsabilité après au niveau des villes d’appliquer cette loi-là», a dit Caroline Proulx. 

Lire l'article complet

Source: Le Journal de Québec

Twitter

Nominations

LES NOMINATIONS DES 7 DERNIERS JOURS ET PLUS SEMAINE DU 7 OCTOBRE 2019

  • Palais des congrès de Montréal - Danielle M. Roy
  • Alliance de l'industrie touristique du Québec - Karine Beaudin, Catherine Gervais, Stéphanie Halley, Cindy Matar, Josianne Wilson
  • Ministère du Tourisme - Guylaine Bouchard et Christian Desbiens

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations