En réponse à la chronique de Marie-Claude Lortie, «Les festivals, le beurre et l'argent du beurre» publiée le samedi 20 janvier, Martin Roy, pdg RÉMI a répliqué

Investissements, Festivals et évènements · · Commenter

La publication, samedi, d’une chronique de Marie-Claude Lortie au sujet de l’aide gouvernementale aux festivals et événements, de leur modèle d’affaires et de bien d’autres aspects appelle quelques rectifications et précisions. Car au titre provocateur – « Les festivals, le beurre et l’argent du beurre » – il faudrait sans doute ajouter « et les marottes de la crémière », tant on y fait valoir des redites et, malheureusement, des faussetés.

Au cours des dernières années, la ministre du Tourisme, Julie Boulet, a procédé à une révision en profondeur du Programme d’aide financière aux festivals et événements touristiques. À travers ce programme, le gouvernement du Québec vient soutenir une industrie importante, mais fragile, qui est, démonstration à l’appui, très payante pour notre destination.

Comme par le passé, depuis cette révision, le gouvernement du Québec vient reconnaître par la voie de cet outil la « performance touristique » des événements et festivals. Il souscrit au principe voulant que ces rendez-vous génèrent de l’activité touristique et économique, qu’ils remplissent des hôtels, des restaurants, des avions et des autocars, ont un impact dans d’autres secteurs et que, par conséquent, il se doit d’agir comme « redistributeur » d’une partie de la richesse créée, pour faire en sorte que la roue puisse continuer à tourner, pour ainsi dire. Par des critères, le gouvernement du Québec incite même les événements à se dépasser, à faire plus, à faire mieux, pour rayonner encore plus à l’international et attirer davantage de touristes.

Si les festivals et les événements perçoivent exceptionnellement, dans certaines régions, une portion de la taxe sur l’hébergement à travers des subventions de leur association touristique régionale, ils ne captent qu’une infime partie de l’argent qui est dépensé par les festivaliers, et ce, alors que bon nombre de festivals et événements offrent des activités gratuites au sein de leur programmation.

Ces spectacles, sur la place des Festivals, au cœur de notre métropole, par exemple, définissent aux yeux des touristes internationaux la personnalité de notre destination, que nous souhaitons justement festive, conviviale ou mettant en lumière notre créativité et notre talent.

C’est entre autres pourquoi le ministère du Tourisme les appuie.

Par ailleurs, depuis cette révision du Programme, le gouvernement du Québec a fait le choix d’accompagner la croissance de nos plus grands festivals et événements. En fait, l’industrie et la ministre elle-même croient que certains d’entre eux peuvent continuer à croître, à se développer et, ce faisant, à générer encore plus de retombées fiscales et parafiscales

Lire l'article complet

Pour voir l'article de Marie-Claude Lortie 

Source: La Presse

Twitter

Nominations

Tourisme Baie-James

Tourisme Baie-James est fier d’annoncer les nominations de madame Joanik Linteau au poste de chargée de projets, accueil et marketing.

Étant à l’emploi de Tourisme Baie-James depuis le 12 décembre 2005 en tant que coordonnatrice du réseau d’accueil, et une ressource partagée pour le compte de Tourisme Eeyou Istchee, madame Joanik Linteau continuera d’assumer un leadership au niveau de la planification et de la mise en œuvre de la stratégie régionale d’accueil et de signalisation. De plus, elle sera en charge du déploiement du plan de commercialisation de la destination d’Eeyou Istchee Baie-James et sera amenée à collaborer sur différentes actions de promotion et de marketing avec le reste de l’équipe marketing.

Nous sommes persuadés qu’elle aura à cœur le développement et la performance de l’organisation et de la région et qu’elle saura se plaire au sein de son nouveau poste.

Madame Linteau travaille à partir des bureaux de Tourisme Baie-James. Vous pouvez la joindre soit par courriel au jlinteau@tourismebaiejames.com ou par téléphone au 418 748-8140, poste 226. 

Voir toutes les nominations