e-tourisme: Lundi 16 juillet 2018: quand Google Maps devient payant

Techno, International · · Commenter

Je me souviens d’une journée technique des offices de tourisme d’Aquitaine en décembre 2006 sur la cartographie, dont je faisais le compte-rendu sous le titre “la carto fait un carton”. Les 50 participants découvraient la magie de Google Maps apparue en France depuis quelques mois. Avec une question sur toutes les lèvres : “mais cela va-t-il rester gratuit?”. La réponse de tous les intervenants était la même, reprise dans le compte-rendu: “Google n’est certes pas une association caritative, et il faut s’attendre rapidement à une solution payante”. Sur le fait que Google ne soit pas une association caritative, on avait tout juste : ils ont même attendu douze ans le temps de se rendre totalement incontournables, de posséder un nombre incroyable de données, avant de vous faire passer à la caisse… Le principe du dealer! Car depuis ce matin, lundi 16 juillet, Google Maps est en partie payant.

Lorsque l’on regarde le nombre d’organismes locaux de tourisme qui utilisent Google Maps, de façon statique ou dynamique, sur leur site Web, c’est loin d’être neutre.

QU’EST-CE QUI DEVIENT VRAIMENT PAYANT ?

Déjà, pour être juste, il faut dire que Google Maps était déjà payant pour de très gros volumes d’activité (par exemple, 25000 affichages par jour pour une carte ); ce qui ne concernait pas finalement beaucoup de sites.

A partir d’aujourd’hui, presque tout devient payant mais chaque utilisateur bénéficie d’un crédit de 200$ par mois. 

Ce crédit permet donc un certain nombre d’affichages “gratuits”.

Lire la suite

Source: e-tourisme.info

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, SEMAINE DU 18 NOVEMBRE 2019

  • Association Restauration Québec (ARQ) - Claudine Roy
  • Le Centre Sheraton Montréal - Éric Pelletier
  • Tourisme Charlevoix - Mylène Simard, Sandra Boudreault et Serge Bergeron
  • Musée de la civilisation - Stéphan La Roche

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations