Abolir les pourboires pour le bien de la restauration

Restauration · · Commenter

Il y a quelques mois, abolir les pourboires faisait les manchettes de tous les quotidiens à travers le pays. C'est dans la foulée de ces débats, parfois houleux, que les propriétaires du restaurant montréalais: Bistro Rosie, ont décidé de faire fi du grabuge et de ne plus faire payer la note de service à la clientèle.

Lorsque j'avais entendu parler de cette décision, je m'étais dit que les propriétaires devaient inclure le pourboire dans les prix affichés à la carte. Ma surprise ne pouvait qu'être totale quand j'ai compris que c'était loin d'être aussi simple que de rajouter un 15% au prix initial de chaque plat et service offert par la maison.

C'est simple : OUI ce restaurant a aboli les pourboires; et NON, les prix affichés sur le menu du Bistro Rosie n'incluent pas les pourboires.

Contre-intuitif ? Contre-productif ? C'est ce qui semble surgir aux consciences qui se posent la question. C'est dans cet état d'esprit que j'ai mené une petite enquête afin de comprendre ce qui se tramait.

Au Bistro Rosie, le prix a été fixé globalement afin de voir combien coûtait une assiette de qualité supérieure servie dans une ambiance où les employés sont rémunérés à leur juste valeur. Il est vrai que psychologiquement, on pense qu'on paye plus cher, car le prix d'un café par exemple est affiché à 4,50$ plutôt que 4$ comme chez le voisin. Détrompez-vous, car finalement, la clientèle paye exactement la même chose et même parfois moins cher puisqu'elle n'a pas à rajouter de pourboire à la fin.

Ce choix d'abolir le pourboire n'est pas sans conséquence pour le Bistro Rosie, puisque les propriétaires ne reçoivent plus les 75% de crédit d'impôt offert aux employeurs de la restauration sur les pourboires déclarés.

Lire la suite

Source: HuffPost Québec

Twitter

Nominations

Tourisme Baie-James

Tourisme Baie-James est fier d’annoncer les nominations de madame Joanik Linteau au poste de chargée de projets, accueil et marketing.

Étant à l’emploi de Tourisme Baie-James depuis le 12 décembre 2005 en tant que coordonnatrice du réseau d’accueil, et une ressource partagée pour le compte de Tourisme Eeyou Istchee, madame Joanik Linteau continuera d’assumer un leadership au niveau de la planification et de la mise en œuvre de la stratégie régionale d’accueil et de signalisation. De plus, elle sera en charge du déploiement du plan de commercialisation de la destination d’Eeyou Istchee Baie-James et sera amenée à collaborer sur différentes actions de promotion et de marketing avec le reste de l’équipe marketing.

Nous sommes persuadés qu’elle aura à cœur le développement et la performance de l’organisation et de la région et qu’elle saura se plaire au sein de son nouveau poste.

Madame Linteau travaille à partir des bureaux de Tourisme Baie-James. Vous pouvez la joindre soit par courriel au jlinteau@tourismebaiejames.com ou par téléphone au 418 748-8140, poste 226. 

Voir toutes les nominations