Les sites de réservations en ligne, amis ou ennemis des hôteliers? par Eve Paré

Hébergement, Distribution · · Commenter

C’est en 1996 que les premiers sites de réservations (OTA) en ligne ont vu le jour. On recense la création d’une part, d’Expedia, à l’origine filiale de Microsoft, et d’autre part, de Booking.com, une start-up néerlandaise fondée par un informaticien. Ces sites permettaient la réservation d’hôtels et de vols. C’était toute une révolution qui s’amorçait alors pour l’industrie du voyage! Les consommateurs pouvaient désormais faire des recherches et comparer des prix en quelques clics seulement. Pour les hôteliers, un monde d’opportunité s’ouvrait et de nouveaux marchés devenaient soudainement à leur portée.

Au fil des ans, d’autres sites de réservations ont vu le jour et plusieurs d’entre eux ont été achetés par l’un ou l’autre des deux principaux groupes (Expedia Group et Booking Holdings). Ces deux géants disposent aujourd’hui d’une puissance de marché et de négociation incomparables. Le rapport de force est ainsi devenu avec le temps pour le moins inégal, particulièrement vis-à-vis des hôtels indépendants.

Heureusement, il existe des outils technologiques permettant d’encourager la réservation en direct. Au Canada, c’est le logiciel Triptease qui est le plus rependu. Lorsqu’un client démarre une réservation sur le site de l’hôtel, une petite fenêtre permettant la comparaison avec d’autres sites apparaît. Ainsi le client peut comparer le prix qui lui est celui offert directement par l’hôtel avec les autres sites. Si le client vient pout quitter le site sans avoir finalisé sa réservation, une autre fenêtre apparaît avec le message qui garantit au client que le meilleur prix disponible se trouve sur le site de l’hôtel. Les témoignages récoltés confirment que les coûts sont rapidement remboursés par les économies de commissions réalisées.

À l’instar de l’achat local, on pourrait imaginer une campagne de sensibilisation auprès des consommateurs québécois qui voyagent au Québec les incitant à réserver en direct. En plus d’encourager l’économie locale, ils sont ainsi assurés que les taxes retournent en totalité dans les coffres de l’État. Les consommateurs étant sensibles aux prix, il faut s’assurer que les tarifs offerts sont au moins équivalents à ceux des OTA pour une même chambre. Toutefois, rien n’empêche de bonifier l’expérience par différents moyens (délais pour l’annulation, petits déjeuners, stationnement et Internet sans-fil) et ainsi, se démarquer.

En 2017, c’est dans cet esprit qu’une mention spéciale du jury avait été décernée lors de la soirée des Prix Hotelia à l’Hôtel le Germain Montréal qui a éliminé les heures de départ pour ceux qui réservent par téléphone ou via le site Internet de l’hôtel. En plus d’offrir une valeur ajoutée aux clients, cette mesure les encourage à faire leur réservation sans intermédiaire.

PERFORMANCE HOTELIÈRE

À chaque début de mois, tous les hôteliers membres de l’AHGM transmettent à leur association leurs résultats du mois qui vient de se terminer. Les données sont ainsi compilées depuis plusieurs années. Les données reflètent donc la performance des membres de l’AHGM.

Voici donc les plus récents résultats, soit ceux du mois de mars 2019 :

Performance hôtelière des membres de l’AHGM, mars 2019

En raison des nombreux efforts de recrutement, particulièrement en périphérie de Montréal, les données sont à considérer avec prudence puisque l’inventaire quotidien est influencé par l’ajout de nouveaux membres. Il ne s’agit donc pas d’un réel ajout d’inventaire puisque ces derniers étaient déjà en opération.

Le marché de Montréal est toujours en période d’absorption de l’inventaire qui s’est ajouté en 2018 par l’ouverture de 5 nouveaux hôtels dans la région métropolitaine totalisant quelques 850 chambres.

Le premier trimestre de l’année est toujours le plus faible, ce qui nous fait encore plus souhaiter l’arrivée hâtive du printemps!

Eve Paré, économiste
Présidente-directrice générale
Association des hôtels du Grand Montréal

Coralie Lebon
Responsable, Intelligence économique
Association des hôtels du Grand Montréal


À propos de l’Association des hôtels du Grand Montréal (AHGM)

Fondée en 1949, l’AHGM regroupe quelque 94 établissements de trois étoiles et plus situés principalement dans la région métropolitaine. Elle joue un rôle essentiel de catalyseur et de représentation des intérêts de ses membres, qui sont indispensables à la croissance et au développement de l’activité́ touristique et économique. Elle mobilise, informe et appuie ses membres en faisant la promotion des pratiques répondant aux critères d’excellence parmi les plus enlevés au monde.

L’AHGM publie Montréal, depuis 1642 (Mt1642), une publication originale distribuée dans 18 000 chambres. Cette publication bilingue traite en profondeur des nombreux attraits de la ville de Montréal, mettant notamment en lumière la gastronomie, la culture, les entreprises émergentes et les nombreux événements et festivals. 

Lire aussi:

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 20 mai 2019

  • Tourisme Baie-James - Isabelle Milord
  • Groupe Voyages Québec - Angelina Miconiatis
  • Alliance de l’industrie touristique du Québec - Jean-Philippe Bastien, Catherine Blanchette, Manon Blanchet, Anne-Hélène Couturier
  • Raymond Chabot Grant Thorton - Véronique Boucher

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations