« Bonjour, je travaille pour Google et… », par Frédéric Gonzalo

Techno · · Commenter

Je ne compte plus le nombre de fois où des propriétaires d’entreprise m’ont demandé si la proposition qu’ils avaient reçue d’une agence se prétendant « certifiée Google » était légitime. J’ai même reçu un appel récemment d’une de ces firmes!

« Monsieur Gonzalo? Je vous appelle car votre fiche Google n’est pas sécurisée et vous pourriez être pénalisé dans les recherches en ligne. On peut vous aider avec ça! »

No shit, pour vrai? (En fait, je pense que j’ai plutôt raccroché la ligne avant même de livrer le fond de ma pensée)

Google n’appelle pas les gens

Bon, la première chose à régler : Google n’a pas d’employés au Québec dont le job est d’appeler les PME pour leur offrir de tels services. Il y a certes un bureau à Montréal, mais on y développe des solutions technologiques en lien avec la sécurité numérique ou encore pour inciter les moyennes et grandes entreprises à travailler dans l’infonuagique, avec notamment les solutions de Google Workplace.

Quand vous recevez ce genre d’appels, ce sont plus souvent qu’autrement des pigistes ou des agences indépendantes qui offrent leurs services (rémunérés) pour vous aider avec votre profil d’entreprise, mais également des campagnes publicitaires Google Ads.

Attention aux appels d’agences qui disent vouloir vous aider avec Google (et qui demandent une rémunération au passage avec votre carte de crédit).

Certaines sont effectivement certifiées Google, ayant suivies des formations offertes en ligne ou en présentiel. Plusieurs agences publicitaires ont d’ailleurs cette certification, que ce soit à Montréal, à Québec et en région. Ce n’est donc pas qu’elles sont illégitimes ou forcément mal intentionnées. Disons simplement qu’on joue « un peu » avec les mots pour impressionner le client potentiel qui pense parler avec quelqu’un « de chez Google ».

On joue avec la peur (et l’ignorance)

Vous savez ce qu’on dit, hein? L’ignorance est la mère de toutes les peurs. Et c’est malheureusement sur cet aspect que ces agences misent pour aller chercher des contrats. On vous ensorcèle avec des termes techniques, savants, que vous ne comprenez pas toujours. Et on joue sur la peur d’avoir des conséquences négatives sur la toute-puissante-plateforme-de-Google-comme-moteur-de-recherche!

« Votre fiche n’est pas sécurisée… » est le meilleur exemple. Parce que vous savez quoi? Y’a pas de fiche sécurisée ou non sécurisée, avec Google! Vous pouvez (et devriez vraiment) réclamer votre fiche d’établissement pour gérer votre présence sur Google, certes. Mais il n’y a pas de carte de crédit au dossier, ni d’information sensible qui pourrait être utilisée à mauvais escient.

Bref, c’est un cas classique de technique misant sur la peur (de perdre des plumes sur Google) et l’ignorance (vous ne connaissez pas tous les rouages du numérique, et c’est bien normal).

Comment y remédier

Il existe une panoplie d’outils pour vous aider à gérer votre présence sur Google, sans devoir passer par une agence ou quelconque ressource externe.

Sur YouTube, par exemple, il y a de nombreux tutoriels pour expliquer comment créer votre compte, comment le gérer, et plus encore. Je vous suggère celui-ci qui est plutôt bien expliqué, il dure environ 10 minutes.

Je vous invite également à lire cet article qui va plus en détails sur les 5 raisons d’optimiser votre profil d’entreprise sur Google.

Vous pouvez enfin visionner le webinaire que j’ai donné un peu plus tôt cette année sur le sujet afin que vous puissiez gérer votre présence par vous-mêmes.

Frédéric Gonzalo est consultant et conférencier, spécialiste en marketing numérique. Il collabore à TourismExpress depuis 2012. Cette chronique « Tourisme et marketing numérique » sera publiée sur une base régulière, à toutes les deux semaines. Questions? Suggestions de sujets? Contactez-le directement à frederic@gonzomarketing.biz.


Lire aussi:

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 30 JANVIER 2023

  • NOMINATION: Fairmont Le Manoir Richelieu, Comex Shadow - Fernando De Almeida, Sabrina Racette, Marion Dukiel, Roxane Reynaud, Angélique Lauzier, Lilianna Zuniga, Loic Villaroya et Sophie-Anais Meisels 
  • Springhill Vieux-Montréal (URGO Hotels) – Ilona Andrassy
  • Hôtel HONEYROSE, Montréal, a Tribute Portfolio - Julie Lasanté
  • Association hôtellerie du Québec (AHQ) - Eugénie Gauthier
  • DoubleTree par Hilton Montréal - Marie-Sophie Pons
  • Montréal Hôtel & Suites - Keven Nguyen

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations