Routes touristiques et patrimoine linguistique et culturel

Études, Attraits/Activités · · Commenter

Réseau de veille en tourismeChantal Neault du Réseau de veille en tourisme de la Chaire de tourisme Transat de l'ESG UQAM dresse l'analyse qui s'intitule : Routes touristiques et patrimoine linguistique et culturel .

Une bonne façon de mettre en valeur ses particularités culturelles et linguistiques est d’organiser l’offre de manière harmonieuse et de la promouvoir par l’entremise de routes touristiques qui deviennent de véritables moteurs de développement. Voici des exemples inspirants pour de petites communautés.

LA ROUTE TOURISTIQUE ET SES FACTEURS DE SUCCÈS
Dans leur politique de signalisation des routes touristiques, le ministère du Tourisme et celui des Transports du Québec définissent une route touristique comme « un trajet à suivre le long d’un chemin pittoresque, axé sur une thématique distinctive et qui relie un certain nombre de sites touristiques évocateurs et ouverts aux visiteurs. On y trouve également une variété de services complémentaires, tels l’hébergement, la restauration, des postes d’essence ainsi que des services d’accueil et d’information touristiques ». La route touristique permet d’être en contact avec le patrimoine d’une région, qu’il soit culturel, historique ou naturel, et sert de lien entre les différents sites distinctifs qui la composent. Elle s’avère souvent très pertinente pour mettre en marché une offre organisée de façon cohérente. Pour réussir à s’imposer dans un environnement concurrentiel important, la route doit s’appuyer entre autres sur :

  • une thématique forte, cohérente et en adéquation avec les tendances et les attentes de la clientèle;
  • une masse critique d’entreprises ou d’attraits présentant des produits d’égale qualité;
  • des services et des infrastructures touristiques complémentaires;
  • des services et des infrastructures touristiques complémentaires;
  • une vision claire et partagée par tous les intervenants quant à l’image à projeter;
  • la mobilisation et la concertation à long terme des acteurs privés, publics et associatifs concernés;
  • des outils promotionnels de qualité;
  • une signalisation efficace.


POUR S’INSPIRER : DES EXEMPLES DE ROUTES TOURISTIQUES AXÉES SUR LE PATRIMOINE LINGUISTIQUE ET CULTUREL
Deux routes de la langue castillane
Afin de promouvoir la culture castillane, le ministère espagnol de l’Éducation, de la Culture et des Sports a créé le Chemin de la langue castillane. Cet itinéraire culturel est centré sur l’histoire de la langue castillane et sur la visite de monuments, de villes et de sites patrimoniaux espagnols qui ont un lien historique direct avec l’émergence ou l’évolution de la langue castillane en Espagne. On y recense aussi de célèbres auteurs de cette culture. Lire la suite.

Analyse rédigée par Chantal Neault, Réseau de veille en tourisme, Chaire de tourisme Transat, École des sciences de la gestion, UQAM.

 

 

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 8 AVRIL 2024

  • Alliance de l’industrie touristique du Québec – Geneviève Cantin
  • Hôtel-Expérience Quartier des marinas – Daphné Duquette
  • Hôtel-Expérience Quartier des marinas – Andrée-Anne Breton

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations