«Sortir des blocs de départ ensemble», Martin Soucy, pdg de l'Alliance...

Associations, Gouvernements, Grandes Entrevues · · Commenter

Entretien avec le PDG de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec.

Martin Soucy est objectif et pertinent. Le PDG de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec (Alliance), entré en poste il y a un peu plus de 50 jours, admet que les attentes envers l’organisation qu’il dirige sont grandes. Loin de l’effrayer, ce constat ajoute à la détermination de celui qui se qualifie de « passionné du Québec, de ses régions, de ses produits touristiques et des acteurs du milieu du tourisme ».

À moins d’une semaine du 2e forum des partenaires de l’industrie organisé à Montréal par l’Alliance, la rédaction s’est entretenue avec celui qui parle au « nous » depuis ses débuts dans l’industrie. TourismExpress vous offre les grandes lignes de sa vision sur les défis du nouveau modèle d’affaires pour l’industrie et sur la place de l’Alliance dans le succès de la destination.

Des bases solides

Martin Soucy souhaite, avec son équipe, accélérer la mise en œuvre de l’Alliance pour donner à l’industrie les moyens de capter une plus grande part de la croissance du tourisme mondial. La démarche de planification stratégique de l’Alliance, dans laquelle l’organisation a choisi d’impliquer ses partenaires associatifs (ATS/ATR) et des dirigeants d’entreprises touristiques, est la suite logique des travaux effectués par l’industrie. Depuis le rapport du Comité performance en 2011, jusqu’à la relance en 2015 des stratégies sectorielles et au plan d’action 2016-2020 du PDIT, qui aura mené à la création de l’Alliance en 2016.

Le premier forum de l’industrie, tenu à Québec en octobre, aura permis aux joueurs-clés rassemblés de valider le diagnostic de l’Alliance dans son actualisation des enjeux. Objectif : « partir de la même ligne de départ » afin d’atteindre les cibles fixées ensemble, dont une croissance annuelle moyenne de 5 %, l’atteinte de recettes de 18,9 G$ et la création de 50 000 emplois.

Maillon essentiel de l’écosystème touristique

Martin Soucy est catégorique : l’Alliance ne travaillera pas seule pour transformer plus rapidement la vision en résultats. Les partenaires de l’industrie doivent travailler ensemble à s’unir pour faire une différence face à la concurrence, aligner leurs actions pour accroître la force de frappe du Québec sur les marchés internationaux et faire preuve de plus de focus en posant les bons gestes.

Partenaire de réussite. C’est ainsi que le PDG présente le rôle de l’organisation qu’il construit, appuyé d’un conseil d’administration fort et représentatif des divers secteurs de l’industrie. Il illustre la mission par quatre verbes d’action :

1- Unir, les entreprises et les associations du secteur touristique.

2- Soutenir, de façon participative, le développement de l’offre et la force individuelle des partenaires.

3- Agir, avec une approche cohérente et renouvelée pour la mise en marché touristique du Québec, en favorisant notamment la mise en commun de l’expertise et l’émergence des idées novatrices.

4- Valoriser, l’industrie et les retombées économiques qu’elle génère pour le Québec, en accroissant sa notoriété et en défendant ses intérêts.

Jouant le rôle de locomotive pour les partenaires québécois, et parfois de wagon qui s’ajoutera à l’initiative d’un autre partenaire tel Destination Canada, l’Alliance sera certes un maillon essentiel et performant de l’écosystème touristique, non un joueur solitaire.

Marketing et commercialisation : gros plan sur le voyageur d’aujourd’hui

Dans ce qu’on peut qualifier de « modèle unique », l’Alliance est devenu le mandataire du ministère du Tourisme dans la commercialisation de la destination sur les marchés extérieurs en matière de tourisme d’agrément.

Pour présenter les premiers fondements de l’ADN de l’Alliance, Martin Soucy insiste depuis ses débuts sur la nécessité de positionner le voyageur au cœur de notre approche pour gagner le cœur du voyageur. Le PDG note que le voyageur d’aujourd’hui est plus expérimenté, branché et exigeant. Il ne veut plus seulement se faire raconter une histoire (storytelling), il veut la créer à son image (storymaking). Et pour y arriver, tout au long de son processus d’expérience touristique, il a accès à une multitude de sources d’information grâce aux nouvelles technologies et réseaux sociaux.

La stratégie globale sur laquelle les acteurs de l’industrie devront aligner leurs actions afin d’augmenter la force de frappe du Québec à l’international fera une place de choix au numérique. Cette approche servira aussi d’assise aux actions de relations de presse et celles réalisées auprès du réseau de distribution. Tout en faisant de l’évolution une constante des approches de promotion et de commercialisation, l’Alliance misera sur une présence assidue dans les marchés plutôt que deux campagnes annuelles.

Bâtir une équipe de talent

L’équipe de l’Alliance est actuellement en construction et comptera sur des personnes de talents qui souhaitent s’investir avec passion pour assurer la performance de l’industrie. À cet égard, le PDG est fier de pouvoir compter sur Sébastien Viau, le vice-président marketing et commercialisation, qui a réussi à inspirer les intervenants touristiques avec une vision renouvelée du marketing touristique pour le Québec. Il souligne également l’importance du travail que réalise actuellement François G. Chevrier, le vice-président principal au développement et relations avec les partenaires, avec les partenaires pour commencer à tisser ces toiles de collaboration essentielle au succès des stratégies.

Martin Soucy appuie également sur l’importance d’un ministère du Tourisme fort, ce dernier étant notamment l’expert en connaissance stratégique, outil essentiel des approches performantes, dites à 360 degrés, qui font une place importante à l’intelligence des marchés.

Adhésion au NOUS

Pour Martin Soucy, le Québec a tout pour réussir comme destination touristique internationale : un positionnement clair par le QuébecOriginal, un « bouquet d’expériences de calibre international » et une richesse humaine qu’il qualifie « d’ambassadeurs d’émotions de la destination ».

Rappelant que l’Alliance est une création de l’industrie pour prendre en main sa destinée, Martin Soucy est confiant que l’industrie était mûre pour passer à la vitesse supérieure et que l’organisation est le véhicule pour y arriver : « On va se donner une stratégie, on va remporter des victoires à court terme et on va créer le mouvement qui va faire en sorte que tout le monde va embarquer ». Il s’affaire à créer un partenaire de réussite performant, imputable et créatif mais aussi apprenant, de ses succès comme de ses erreurs.

Le forum du 15 novembre prochain sera l’occasion pour l’Alliance de valider les orientations stratégiques de l’organisation sur l’horizon 2022, de même que de préciser plusieurs alignements de la stratégie marketing 2017-2020

 

Entrevue TourismExpress avec le PDG de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec.

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations