Hausse du salaire minimum le 1er mai: Attention, disent les restaurateurs!

Restauration, Gouvernements · · Commenter

L’Association des restaurateurs du Québec (ARQ) juge que la hausse annoncée du salaire minimum, qui dépasse de trois fois l’inflation prévue au Québec en 2018, sera une grosse bouchée à prendre pour de nombreux exploitants de restaurant québécois.

« Cette hausse de 75 cents pour le taux régulier et de 35 cents pour celui au pourboire s’ajoutera, entre autres, à celles des taxes municipales et des coûts des denrées alimentaires », observe le vice-président Affaires publiques et gouvernementales de l’ARQ, François Meunier.

« Avec un bénéfice net inférieur à 3% dans les restaurants avec service aux tables au Québec, il y a des limites à ne pas dépasser en frais d’exploitation sans risquer de fragiliser leur existence et les emplois qui y sont associés », a-t-il ajouté.

« Comme c’est un secret de Polichinelle que le gouvernement souhaite bonifier le nombre de journées de congés payés et de vacances dans le cadre du projet de révision de la Loi sur les normes du travail qu’il déposera bientôt, on s’interroge sur la capacité des employeurs à assumer toutes ces hausses et rentabiliser leur entreprise dans les années à venir », souligne M. Meunier, en rappelant que le Québec est toujours la province ayant les taxes sur la masse salariale les plus élevées au Canada.

L’ARQ se réjouit par ailleurs que le gouvernement garde le cap en assurant d'ici 2020 un écart d’au moins 20 % entre le taux régulier et celui au pourboire. Cette mesure, conjuguée à une modification à la Loi sur les normes du travail réclamée par les restaurateurs pour leur permettre de mettre en place un partage des pourboires dans leur établissement dont pourraient aussi bénéficier les employés de cuisine, serait susceptible de corriger le déséquilibre salarial qui prévaut entre le personnel de salle et celui de la cuisine. Rappelons que près de la moitié des serveurs au Québec font plus de 15 $/heure uniquement en pourboire, ce qui est déjà plus que le salaire minimum régulier annoncé. 

Regroupant plus de 5 600 gestionnaires de la restauration œuvrant partout au Québec, l’Association des restaurateurs du Québec (ARQ), la plus ancienne organisation du genre au Canada, célébrera en 2018 ses 80 ans de fondation.

Twitter

Nominations

Tourisme Baie-James

Tourisme Baie-James est fier d’annoncer les nominations de madame Joanik Linteau au poste de chargée de projets, accueil et marketing.

Étant à l’emploi de Tourisme Baie-James depuis le 12 décembre 2005 en tant que coordonnatrice du réseau d’accueil, et une ressource partagée pour le compte de Tourisme Eeyou Istchee, madame Joanik Linteau continuera d’assumer un leadership au niveau de la planification et de la mise en œuvre de la stratégie régionale d’accueil et de signalisation. De plus, elle sera en charge du déploiement du plan de commercialisation de la destination d’Eeyou Istchee Baie-James et sera amenée à collaborer sur différentes actions de promotion et de marketing avec le reste de l’équipe marketing.

Nous sommes persuadés qu’elle aura à cœur le développement et la performance de l’organisation et de la région et qu’elle saura se plaire au sein de son nouveau poste.

Madame Linteau travaille à partir des bureaux de Tourisme Baie-James. Vous pouvez la joindre soit par courriel au jlinteau@tourismebaiejames.com ou par téléphone au 418 748-8140, poste 226. 

Voir toutes les nominations