Partie 2: Connaissez vous la COOP de transport régional du Québec, TREQ

Transports, Économie · · Commenter

En collaboration avec Tourisme Express, voici la série numéro deux des questions et réponses portant sur la COOP de transport régional du Québec, TREQ.

« Déjà une semaine depuis le lancement de notre plate-forme d’adhésion #macooptreq et nous avons plus de 5000 membres à ce jour, nous avons besoin de vous, acteurs de l’industrie touristique du Québec, partagez la bonne nouvelle  dans votre réseau et auprès de vos employés, c’est notre projet collectif », mentionne Éric Larouche, président de la COOP TREQ.

Q : On dit que l’on doit avoir de très grandes capacités financières pour lancer une compagnie de transport aérien, avez-vous réellement les fonds?

R : Vous avez raison, nous devons avoir le moyen de nos ambitions.  Notre projet nécessite des investissements estimés à près de 65 millions de dollars.  Nous avons déjà sécurisé 70% des sommes nécessaires à la mise en œuvre du projet et nous sommes convaincus de finaliser notre financement dans les prochaines semaines.

Q : Vous utilisez souvent la province de l’Ontario comme comparable, n’a-t-elle pas une population beaucoup plus importante que celle du Québec?

R : Vous avez raison, l’Ontario (14,57 millions)* est plus peuplée que le Québec (8,481 millions)*, mais cette population est surtout concentrée dans de grandes villes situées dans l’extrémité Sud de la province. La population du Nord et de l’Ouest de l’Ontario qui requiert un accès aérien vit essentiellement les mêmes réalités démographiques et socio-économiques que celles des régions du Québec qui ont besoin d’un accès aérien.

  • Source : statcan 2019

Q : Comment expliquer dans ce cas qu’il y ait 3 fois plus de passagers à l’aéroport de Timmins qu’à celui de Rouyn*?

R : La réponse est simple : le prix des billets d’avion, comme le démontrent les exemples suivants. Il est à noter que la distance de voiture entre Toronto-Timmins est la même qu’entre Montréal-Rouyn-Noranda.

*Source IATA

Q : Pourquoi avez-vous décidé d’en faire une COOP?

R : Force est de constater que le modèle privé à but lucratif fera toujours passer les actionnaires avant nos régions et nos entreprises. Plusieurs entrepreneurs de chacune des régions du Québec ont décidé de prendre le taureau par les cornes et de corriger un problème qui nous touche collectivement. Le transport aérien régional est un moyen de développer nos régions économiquement et touristiquement.  Au Québec, quand nos industries ont connu des défis de taille quasiment impossibles à relever, eh bien la coopérative s’est avérée l’une des solutions gagnantes.  Nous avons utilisé le modèle coopératif dans plusieurs secteurs comme le forestier, l’agriculture, la finance avec Desjardins alors pourquoi pas le secteur aérien. Ce pari semble fonctionner car  TREQ reçoit présentement une vague d’appuis d’une grande partie des régions du Québec en plus des différents acteurs des domaines touristique et minier.

Q : Comment puis-je m’impliquer comme acteur de l’industrie touristique?

: Dans un premier temps en vous inscrivant sur TREQ.ca.  Vous avez un solide réseau de contact et vous désirez faire partie de l’histoire TREQ?    

Contactez Serge Larivière pour en savoir davantage à  sergelariviere@treq.ca

Coopérative de Transport Régional du Québec (TREQ)

Lire aussi: Connaissez- vous la nouvelle Coopérative de Transport Régional du Québec (TREQ)?

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 28 NOVEMBRE 2022

  • Littoral - Hôtel & Spa - Myriam L'Heureux
  • Hôtel HONEYROSE, Montréal, a Tribute Portfolio Hotel – Steve Lavergne
  • Tourisme Côte-Nord - Joannie Francoeur-Côté
  • CA Tourisme d’Affaires Québec – Pierre-Luc Dancause
  • Double Tree par Hilton Montréal - Daniel Hamelin
  • Double Tree par Hilton Montréal - Patrick Bourbonnière
  • Auberge Godefroy - Francine Bouffard
  • Ripplecove Hôtel & Spa - Simon Ratté-Dignard

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations