Osheaga, un événement estival majeur pour Montréal

Festivals et évènements · · Commenter

OsheagaOsheaga, populaire festival de musique et d'arts à Montréal, a connu un grand succès le week-end dernier pour son 10e anniversaire. 

C'est 135 000 festivaliers, un nouveu record pour l'événement, qui ont se sont rendus au Parc Jean-Drapeau pour assister aux nombreux spectacles et participer aux activités, qui d'ailleurs ne manquaient pas cette année. Les performances d'artistes tels que Florence and the Machine, Kendrick Lamar et The Black Keys n'ont pas déçu et ont rassemblé chaque soir une foule impressionnante.

Pour une quatrième année consécutive, Osheaga affichait complet. Ce qui représente 45 000 festivaliers par jour. Malgré un souhait d'augmenter ce nombre à 60 000 éventuellement, le promoteur, Evenko, préfère miser sur la qualité de l'expérience et éviter de surcharger le site. Avec les rénovations prévues au Parc Jean-Drapeau, ils espèrent que le site sera en mesure d'accueillir une foule plus importante d'ici 2017. Et avec la popularité que connaît l'événement ces dernières années, une telle nouveauté ne pourrait que faire des heureux.


Un événement signature pour la ville
Osheaga est un événement montréalais d'envergure, un « événement signature pour la ville » selon Denis Coderre, maire de Montréal. Les chiffres sont d'ailleurs intéressants pour le tourisme puisque 65 % des festivaliers proviennent de l'extérieur de la province et que 35 pays étaient représentés cette année. Plus de 13 % des billets ont trouvé preneurs aux États-Unis, tandis que 35 % des festivaliers proviennent de l'Ontario. Le festival gagne de plus en plus d'adeptes dans les maritimes, bien qu'il en ait perdu quelques-uns du côté de l'Ouest canadien. Cette diminution serait due, selon Evenko, à l'existence de plus en plus d'événements du genre en Amérique du Nord. Cependant, il ne faut pas s'inquiéter. Malgré la tenue de Lollapalooza à Chicago aux mêmes dates, la foule était au rendez-vous.

Osheaga, crédit: Tim Snow

Un bon week-end pour les établissements hôteliers
Pour Montréal, la popularité d'Osheaga veut également dire touristes et retombées économiques. Les hôtels ont d'ailleurs connus une augmentation de leurs tarifs durant le week-end d'Osheaga, et ce depuis quelques années. En 2015, selon Trivago, les tarifs hôteliers ont connus une hausse sans précédent (43 %), s'enregistrant parmi les nuits les plus dispendieuses de l'année, tout de suite après celles du Grand Prix de la F1. Hotels.com a également noté une croissance dans les recherches des internautes pour une chambre d'hôtel à Montréal entre les 31 juillet et 2 août.  La liste des dix plus grandes villes d’origine des voyageurs qui ont réservé une chambre d’hôtel à Montréal pour la durée du festival démontre que les Ontariens de la région du Grand Toronto ont dominé Osheaga cette année. New York est l'unique ville américaine qui y figure.

Dix plus grandes villes d’origine des voyageurs ayant réservé à Montréal

  1. Toronto
  2. Montréal
  3. Ottawa
  4. Mississauga
  5. North York
  6. Québec
  7. Brampton
  8. Scarborough
  9. New York
  10. Gatineau

Osheaga Play, crédit Pierre Bourgault
Quelques nouveautés pour la 10e édition
La présence de nombreuses zones à travers le site contribue à l'expérience du visiteur. La clientèle rajeunie et de plus en plus d'enfants assistent à l'événement avec leurs parents. La zone familiale, avec ses installations et jeux, la zone Osheaga Play, avec ses activités ludiques, et la zone « festival YUL EAT» avec tous ses camions de bouffe de rue, ont connu une grande popularité. 


La technologie au service du marketing
Utilisant les bracelets muni d'une puce RFID depuis quelques années, Evenko innovait cette année avec son application développée par We_Are et sa zone 
Osheaga Play, dont l'accès était restreint aux festivaliers s'étant enregistrés. Le festivalier était alors invité à produire des vidéos et prendre des photos durant les activités auxquels il participait, avec des prix à gagner en incitatif. Ces photos étaient partagées automatiquement sur les réseaux sociaux. Le résultat? Près de 60 000 « j'aime », mais surtout 15 millions d'impressions du logo d'Osheaga, intégré automatiquement aux photos et vidéos. Une campagne de promotion plutôt efficace.

En plus de générer toutes sortes de renseignements sur le festivalier et ses déplacements, le bracelet avec RFID permettent une meilleure gestion de foule, de respecter aisément les capacités restreintes de certaines zones ou encore de répartir le personnel selon les endroits où se trouvent le plus de gens. Plusieurs événements utilisent dorénavent ce type de bracelets comme moyen de paiement. Evenko évalue actuellement l'option pour Osheaga 2016.

 


À lire également:

Twitter

Nominations

NOMINATIONS DES 7 DERNIERS JOURS + SEMAINE DU 12 AVRIL 2021

  • Collectif Nova - Anne-Julie Dubois
  • Vacances Air Canada - Lucie Guillemette
  • Vélo Québec - Éric Joly
  • Destination Beauce - Émilie Gagnon (intérim)
  • Éco-Nature et le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles - Annie Morrisseau
Voir toutes les nominations